La discrimination capillaire existe, oui !

Dans nos sociétés avoir des cheveux afros, tressés ou des dreadlocks peut constituer un handicap. « Négligés », « sales », « rigolos », ou « pas professionnels », les cheveux afros sont malmenés par les normes sociétales.

En avril 2018 à Paris, un mouvement a été créé pour justement revaloriser les cheveux Hrach. Créé par deux militants nord-africain.e.s : Yassin Alami, prof d’histoire et Samia Saadani, doctorante en sciences sociales, il s’adresse aux nord-africain.e.s.

Ce mouvement se nomme « Hrach is beautiful». Hrach est un terme en darija qui signifie rugueux et qui désigne de façon péjorative le cheveu crépu, frisé ou bouclé des Nord-africains. Pour détourner ce sens, ces deux activistes du cheveu ont lancé le mouvement « Hrach is beautiful ».

«Le cheveu est politique, et politique malgré soi – car on aimerait bien qu'il ne le soit pas, qu'il soit davantage accepté, que ce ne soit pas un sujet de discorde», déclare Yassine Alami.

Les cheveux Hrach sont encore un sujet tabou en Afrique du Nord, le "is Beautiful" est justement là pour revaloriser et redonner sa place au Hrach. C'est aussi un hommage au mouvement militant Black is Beautiful, lancé dans les années soixante afin de défendre la culture et la cause afro-américaines.

Ces calomnies sur les cheveux afros finissent par normaliser, dans l'esprit de l'enfant, la légitimité des critères de beauté européens. Socialement, l’européocentrisme est partout et entraîne une cohorte de complexes qui expliquent ces recours au défrisage et au lissage. De nombreuses personnes s’y adonnent parce qu’elles ont intériorisé les connotations négatives associées à leur chevelure.

«Hrach is beautiful» a créé une page sur Instagram justement pour partager des témoignages d'hommes et de femmes à propos de leurs expériences. Ceux-ci sont parfois très violents. Les récits affluent : les personnes racontent que c’est souvent leur famille qui les a poussées à transformer leurs cheveux naturels.

En Afrique du Nord, le cheveu lisse est aussi considéré comme un canon de beauté. « C’est impossible d’aller à un mariage, par exemple, sans passer par la case défrisage et brushing » dénoncent les fondateurs de «Hrach is beautiful».

Le défrisage et le lissage des cheveux sont là pour cacher l’africanité des cheveux Hrach, une africanité qui se manifeste de moins au moins face au néocolonialisme et à la mondialisation qui imposent leurs standards de beauté.

Les femmes, de manière globale, souffrent davantage dans des sociétés patriarcales où elles sont tout particulièrement victimes de discrimination capillaire, mais les hommes, eux aussi, sont victimes du Hrach.

Photo. Sally Linceur

S’inscrivant dans la ligne directe des mouvements des afro-descendants français « Black is beautiful » et « Nappy», le travail de Hrach est de déconstruire les représentations, débusquer les traumatismes et libérer la parole.

« Hrach is beautiful », c’est la parole des opprimées de l’Afrique du Nord, c’est s’accepter soi-même et défendre son africanité.

Related Posts

Dossier - Migrations versant sud…

18/12/2015

EB doss emy 110Quelle réalité vivent ces milliers de personnes qui, fuyant guerres et dictatures, attendent, transitent ou s’établissent pour des durées plus ou moins longues dans les pays de la rive sud de la Méditerranée ? Babelmed publie une série de reportages racontant la situation de ces réfugiés en Algérie, Egypte, Liban, Maroc et Tunisie.Ces contenus sont produits par plusieurs médias numériques indépendants ayant bénéficié du programme Ebticar Media.

La région arabe au temps du Corona: Graves carences et grands cœurs

29/05/2020

La pandémie a révélé – de nouveau - que les services de santé sont étroitement liés à d'autres secteurs : D’abord une éducation publique de qualité, et la capacité de retenir, dans leur pays, les spécialistes dont les médecins et les infirmiers. Le logement et les conditions minimales d’'hygiène. La couverture sociale qui permet à chacun d'espérer des soins de santé gratuits et de qualité. L’accès au travail…

Dossier. Réflexions sur les révolutions arabes

02/09/2011

Dossier. Réflexions sur les révolutions arabesJ'ai participé le 12 juin 2011 à un colloque sur les révolutions arabes qui s'est tenu à l'université de Bir Zeit sous l'égide de la faculté de droit et d'administration publique.Ce dossier reprend le texte de mon intervention..