F comme Faim. (Du latin Fames)

ça aurait pu être I comme Injustice. A comme Argent. P comme Pouvoir, comme Politique, comme Pauvre. V comme Violence. ça aurait pu être E comme Emeute. R comme Révolte, comme Ras-le-bol ; ça aurait pu…

Restons en à F comme Faim. Le confinement c'est pour plein de gens l'urgence de se nourrir qui prend encore plus de place que d'habitude. Il y a celles et ceux qui chez eux s'ennuient et cuisinent. Il y a celles et ceux qui toute la journée partagent leurs recettes, avec "presque rien", les "fonds de placards". Des "presque rien" qui sont quasiment tout pour d'autres. Les travailleu.r.se.s précaires. Celles et ceux qu'on a laissés dans le secteur informel. Celles et ceux qui galèrent tous les jours. La Tunisie redécouvre les pauvres. Encore. Avec effarement -vraiment?- Pourtant ils étaient là tous les jours ces gens : vos femmes de ménage, vos cireurs de godasses, vos gardiens sans contrat. ça aurait pu être F comme Ferme ta gueule. Espérons que bientôt ce soit F comme Foutre tout en l'air.

Related Posts

Tunisie : Les ailes brisées des femmes victimes de viol

04/01/2021

Huit ans après la Révolution, la réticence des femmes à dénoncer leur violeur type, un agent de l’Etat sévissant sous le régime de l’ex président Ben Ali, s’explique par une crainte de devenir les pestiférées de la société. Ainsi que de semer rejet et stigmatisation au niveau de toute leur famille.

Disparition de Naziha Mestaoui, créatrice de l'installation d'art « 1 Heart 1 Tree ».

09/05/2020

Disparition de Naziha Mestaoui, créatrice de l'installation d'art « 1 Heart 1 Tree[1] » qui avait été lancée à l’occasion du Sommet de Paris sur le climat en 2015.

Allons danser ce soir alors...

12/01/2020

C'était une petite soirée de début d'année. Ou plutôt une suite sans fin de la soirée du nouvel an, qui s'étirait, peu importe les dates qui s'égrenaient sur le calendrier.