2016: le Jubilée noir des tsiganes

2016: il giubileo nero degli “zingari” | sgomberi, insediamenti informali, Roma, Giubileo, Associazione 21 luglio, Papa Bergoglio, rom, R.O.M. Rights of Minorities 

Il y a environ 2.500 Roms qui vivent à Rome dans des campements informels. Au cours de ces dernières années ces personnes ont été régulièrement victimes d’expulsions forcées de la part des autorités. Ces évacuations ont de graves conséquences sur leurs droits fondamentaux. Les enfants sont tout particulièrement touchés.

En outre, elles représentent un gâchis inutile de ressources publiques et une réponse inadéquate au problème social de l’habitat. Une approche de l’émergence à la place d’une vraie vision, qui viole les principes établis par les organisations internationales.

De janvier à septembre 2015, 71 expulsions forcées ont été exécutées dans la capitale : un nombre qui a doublé par rapport à celui enregistré tout au long de l’année précédente (34). Une nette augmentation des évacuations a été vérifiée depuis le 13 mars dernier, en concomitance avec l’annonce faite par le pape Francesco du Jubilé de la Miséricorde.

Le Jubilé portera à Rome plusieurs millions de pèlerins dans la Capitale. Depuis le jour de la proclamation de l’année sainte, les expulsions forcées ont triplé, passant d’une moyenne de 3 par mois sur les trois mois précédents l’annonce pontificale à une moyenne de 10 expulsions par mois enregistrées du 13 mars au 30 septembre 2015. Sur la même période, en 2014, la moyenne mensuelle des opérations s’élevait à un peu plus de trois évacuations.

L’Associazione 21 luglio manifeste une forte préoccupation face à ces interventions policières à répétition, craignant que ne se répète le même scénario qu’en 2000, à l’occasion du Jubilé, que certains n’hésitèrent pas à définir le “Jubilé noir des tsiganes”.

 

Ont adhéré à l’appel à ce jour :

Popica Onlus, Antigone, Cild (Coalizione italiana libertà e diritti civili), ATD Quarto Mondo, Associazione Chico Mendes, Scosse, Lunaria, OsservAzione, PRIME Italia, Associazione Radicali Roma, Chi rom e…chi no, Compare, Unione Inquilini, ASGI (Associazione Studi Giuridici sull’Immigrazione), Associazione Sucar Drom, Associazione Sarda contro l’Emarginazione, FCEI (Federazione delle Chiese Evangeliche in Italia), Cooperativa Animazione Valdocco, Romanipé Palermo, ABCittà società cooperativa sociale ONLUS, Zalab.

 

Pour adhérer à l’appel:

http://www.21luglio.org/peccato-capitale

 


 

Related Posts

Des tsiganes aux Roms, mythologies anciennes et nouvelles

14/04/2015

tsi rom 110S’il est possible de dresser dans l’hexagone un inventaire des discours de rejet sur plus de deux siècles contre les «tsiganes», c’est aujourd’hui la figure des «Roms» et, en particulier, la « question Rom » qui canalisent les stéréotypes et alimentent la stigmatisation.

MUZZIKA ! Février 2017

17/03/2017

MK-0-ALEXISCoup de coeur ce mois-ci pour Alexis Avakian et son saxophone envoûtant. Karim Baggili continue d’explorer son Orient atavique avec sa guitare et son ‘oud. Venu de Tchéquie, Clarinet Factory sublime les clarinettes en un mini-orchestre. Le duo Nisia continue de faire vivre les traditions chantées de Sicile, cependant que le trio Green Moon perpétue le violon folk irlandais et les danses d’autrefois.

Barcelone 10, bilan et perspectives (extrait de La Méditerranée, Berceau de l'avenir)

24/03/2007

Barcelone 10,  bilan et perspectives (extrait de La Méditerranée,  Berceau de l'avenir)Le premier Sommet du Partenariat euro-méditerranéen s’est tenu dans un contexte difficile et a eu des résultats mitigés. Pour les uns : un échec; pour d’autres: un demi succès. Le contexte régional et international n’était pas celui de 1995: processus de paix israélo-palestinien bloqué, montée de l’islamisme, attentats terroristes, forte immigration clandestine, retombées de l’intervention américaine en Irak.