En Turquie l'Institut de Culture Rom voit le jour

trakya 250Le travail académique de l'Institut de Recherche sur la langue et la culture Rom de l'Université de Trakya, à Edirne, a officiellement commencé.

Le centre a pour but de protéger le patrimoine historique et culturel des différentes communautés Rom en Turquie, d'en étudier les aspects linguistiques, historiques, politiques, sociaux, démographiques, économiques et culturels, et enfin de publier le résultat de ses recherches.

Le centre participera aussi à des études sur les conditions de vie des Roms des Balkans, et des chercheurs de cette région pourront obtenir des contrats doctoraux auprès de l'Institut.

L'Institut apportera une aide précieuse, au gouvernement et aux municipalités, dans le soutien des communautés Rom présentes sur le territoire turque.

Le Président de l'Université de Trakya, Yener Yörük, a rappelé l'originalité et l'unicité de l'Institut, un instrument important dont la visée première est renforcer le lien social du pays par une meilleure connaissance et compréhension des groupes qui le constituent. “Nous recueillerons tous les documents publiés sur les Roms dans le monde, en particulier ceux qui concernent les Balkans et la Turquie” a précisé Yener Yörük.









 

Related Posts

Les murs de Gezi

26/10/2013

ph gezi0 110wwL’esprit du mouvement protestataire du Parc Gezi continue à briller sur les murs d’Istanbul, qui ont été couverts de graffiti et de slogans lors des événements.

L’enseignement en dehors des sentiers battus : l’héritage vivant d’Aziz Nesin

24/03/2017

aziz110Aux portes d’Istanbul un grand bâtiment blanc accueille des filles et des garçons qui ont perdu leurs parents. Ce n’est pas un orphelinat, mais “une grande maison pour une grande famille”. Le centre a été fondée par Aziz Nesin, l'un des plus importants écrivains turcs, un penseur progressiste convaincu que l’éducation est la seule clé pour que les enfants développent leur potentiel.

Entretien avec Ayşe Böhürler, journaliste, femme politique et cinéaste documentariste «islamiste»

30/03/2007

Cet entretien est intéressant à double titre. D’abord parce qu’il y est question d’une série de films documentaires sur la vie des femmes musulmanes dans 13 pays, réalisée par une cinéaste turque, elle-même musulmane pratiquante. Ay?e Böhürler, née en 1963, est journaliste de formation; elle travaille à Kanal 7, l’une des plus grandes chaînes de télévision privées turques et elle réalise des films documentaires.