Meetphool - la nouvelle plateforme de l’art du spectacle

 

 

Meetphool - la nouvelle plateforme de l’art du spectacle Meetphool est une nouvelle plateforme professionnelle qui permet aux artistes et professionnels de l’art du spectacle – théâtre, danse, musique etc. – de présenter leurs créations, de partager leurs expériences et de créer des synergies.

A cet effet, Meetphool est conçu comme un espace de rencontre permettant d’échanger informations et idées (en faisant circuler documents, vidéos, e-books), d’entrer en contact avec des professionnels pour travailler concrètement à la réalisation de projets innovateurs.

Le nom Meetphool est inspiré par le personnage théâtral du fou (ou fool en anglais) que l’on retrouve sous différentes formes dans toutes les cultures et traditions.

Par exemple dans l’œuvre de Shakespear, dans la commedia dell’arte, etc. Le fou est partout. En arabe, meetphool veut littéralement dire « cent fèves », cette fève qui constitue un plat traditionnel très populaire en Egypte.

Le projet Meetphool est soutenu entre autres par la Commission Européenne.

 

 



Pour plus d’informations:
www.meetphool.net




 

Related Posts

« La maison » de Paco Roca

23/06/2016

« La maison » de Paco RocaDès l’ouverture du livre, qui n’est pas tout à fait bande dessinée, pas tout à fait livre ordinaire avec son format de carnet de voyages, La Maison vous prend, vous happe vers quelque chose de familier.

MUZZIKA ! Juillet-Août 2016

08/07/2016

mk0-lugago2016Un très beau disque, « Amerli, Refugees for Refugees », proposé par Muziekpublique en Belgique, nous fait entendre d’excellents musiciens, réfugiés dans ce pays venant de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan ou du Tibet : car les réfugiés avaient un métier dans leur vie d’avant, on l’oublie parfois, et parmi eux, des musiciens aussi… Une découverte, avec le compositeur algérien Tarik Benouarka, auteur de plusieurs opéras en langue arabe, oratorios et ...

Se souvenir de la guerre : le devoir de mémoire en littérature

25/05/2006

J’étais la semaine dernière au Kurdistan irakien et j’y ai vu un documentaire qui retrace un voyage à la recherche des 8000 disparus du clan Barzani enlevés par Saddam Hussein. Le voyage se faisait dans tout l’Irak, du nord au sud; et tout au long de la route, la recherche aboutissait systématiquement à ces deux résultats: la découverte des archives des services de renseignement de Saddam, ou celle d’une fosse commune. (Versione italiana)