Archipelagos | Adrian Grima
Archipelagos Imprimer
Adrian Grima   
 
Archipelagos | Adrian Grima
Nos réunions d’Ajaccio, qui duraient à longueur de journée, sur le Projet Archipelagos, revenaient tout naturellement et de façon systématique aux thèmes que je m’étais prescrit d’examiner dans ma recherche à Marseille. Comment appréhender la diversité culturelle de la Méditerranée sans perdre de vue la Méditerranée elle même? Comment agir in situ, sur les îles mêmes sans perdre de vue une image plus générale de la région méditerranéenne? Qu’est-ce que l’expérience d’une coopérative théâtrale de Sardaigne a à offrir à une association culturelle de Majorque? Est-ce que le peuple méditerranéen arrive à travailler ensemble ou les méditerranèens sont-ils (inévitablement) destinés à croiser le fer chaque fois que leurs chemins se croisent? Qu’est-ce que nous – qui “croyons en la Méditerranée” quel qu’en soit le sens– avons à offrir à nos partenaires et aux communautés locales? j’ai été à Ajaccio, rencontrer les partenaires de ce projet multilatéral sur les îles de la Méditerranée. C’est grâce à l’association culturelle Art et Caetera d’Ajaccio que ces rencontres ont pu avoir lieu, elles ont coïncidé avec Ile Danse, Festival de danse contemporaine organisé par cette même association et réalisé par la chorégraphe Albine Lombard.

Au départ j’avais organisé en un seul voyage mon allée en Corse et à Marseille pour des raisons purement logistiques. Mais au fil des jours je me suis rendu compte combien le Projet Archipelagos avec ses partenaires et les autres initiatives connues en chemin - le Festival Ile Danse, les organismes L’Officina et ECUME, la Librairie Maupetit à La Canebière - formaient partie intégrante du choix que nous partageons: de voir, de raconter, et donc de re-créer La Méditerranéenne, comme une ville-port ouverte, comme une polyphonie, tout comme la polyphonie corse.

Deux des partenaires sardes du Projet Archipelagos, Carovana et Théâtre en Vol ont organisé un séminaire à Ajaccio Itinerazioni du 24 au 29 mai 2003, dans le cadre du Festival Ile Danse. L’atelier était dirigé par Ornella d’Agostino et Michèle Kramers, qui ont toutes deux joué un rôle primordial dans la création du Projet Archipelagos, ce qui représente un bon exemple de l’esprit créatif qui est un des fondements de ce projet multilatéral.
Archipelagos | Adrian Grima
Port d'Ajaccio
Itinerazioni est une création in situ pour 20 danseurs et acteurs, et pour musiciens, artistes visuels, un groupe comprenant des professionnels et des artistes amateurs. L’atelier s’est donné l’argument suivant à approfondir: “Comment communiquer la perception de l’espace et comment la transformer en une action créatrice et en un acte créateur?” L’idée c’est d’élaborer des pistes qui consistent en un voyage visionnaire à travers la mémoire des lieux mais également afin de créer des évènements culturels issus d’un contact direct avec la ville, avec son histoire, avec son architecture et avec son environnement sonore. L’atelier s’attache à comprendre comment improviser, composer, manipuler les différents matériaux pour une véritable théâtralisation de l’espace.

Le projet Archipelagos, coordonné par Fanny Bouquerel, traite de la coopération culturelle entre les deux rives de la Méditerranée. Une coopération basée sur la mise en réseau et la transmission d’expériences. Et ceci à travers l’élaboration et la réalisation d’un programme culturel qui consiste en actions de formation, de documentation et de production.

L’objectif d’ c’est de structurer le territoire des îles et de renforcer les liens culturels et professionnels entre les partenaires des deux rives de la Méditerranée à travers le développement d’itinéraires culturels et artistiques qui permettent aux personnes, aux oeuvres et aux idées de circuler librement. Le Projet démarre par une analyse de l’environnement afin que les partenaires puissent développer des pistes d’activités culturelles et artistiques.

Le projet Archipelagos a été créé par des organisations culturelles et artistiques, actives dans les îles de la Méditerranée et qui collaborent avec les institutions et avec des organismes indépendants. Tous ces acteurs connaissent bien les points de force et de faiblesse présents sur les territoires où ils opèrent. Leur travail artistique et sociologique, issu du territoire, se développe de façon à respecter pleinement une “écologie et une biodiversité culturelle”, et crée des effets multiplicateurs féconds à l’échelle locale, car les populations ont de plus en plus conscience de leur environnement et parce que ce travail valorise les éléments provenant d’une identité commune. Il faut souligner que ce Projet contribue à mettre en marche la diffusion de capacités multiples et la professionalisation du secteur culturel et d’autres secteurs.

Les partenaires du Projet comprennent entr’autres les organisations non gouvernementales et les institutions suivantes:

Liste de 6 partenaires

D’autres partenaires sont à ce jour en train d’adhérer au Projet et d’autres ont décidé de soutenir l’un des partenaires ci-dessus.

Les références au Projet Archipelagos dans la presse internationale ont été publiées à l’occasion du Festival Ile Danse. Adrian Grima
mots-clés: