babelmed - Voyages | babelmed,Mediterranean culture,Mediterranean society,information and debate in the Mediterranean,dossier and report in the Mediterranean,travel narrative in the Mediterranean,Art in the Mediterranean,spectacle in the Mediterranean,music in the Mediterranean,literature in the Mediterranean,poetry in the Mediterranean,Mediterranean cinema,Mediterranean theater,Mediterranean artist,culinary arts in the Mediterranean,Arab world moving,book in the Mediterranean,translation in the Mediterranean
Ah si, comme eux, nous avions pu ĂŞtre les sujets de nos ancĂŞtres
Ah si, comme eux, nous avions pu ĂŞtre les sujets de nos ancĂŞtres | babelmed | voyage - méditerranéeQue de significations Ă©manent de ces constructions ! Ici, devant le PanthĂ©on, le ColisĂ©e ou le Capitole, c’est le mot «grandeur» qui sied le mieux. LĂ , près des fontaines, il fait bon s’asseoir et apprĂ©cier le clapotis de l’eau…le tout dans une ambiance paisible oĂą le spectacle perçu ne vous exclut pas. Les vastes pierres du PanthĂ©on ne vous donnent pas le sentiment d’être un Ă©tranger dans l’espace et dans le temps, car elles sont pĂ©nĂ©trĂ©es par la douceur des rues environnantes et par les journĂ©es aussi ensoleillĂ©es que chez nous
 
Le livre trouvé à Roma
Le livre trouvĂ© Ă  Roma | babelmed | voyage - méditerranéeRome est Ă  deux heures et demi de Tunis, une heure de vol plus une heure et demi de tracasseries policières. Dès la sortie de l’aĂ©roport, Roma devient son anagramme: «amor». On oublie ici que cette citĂ© a fait pleurer Didon et ZĂ©nobie. Rome: ses musĂ©es, ses arbres, ses livres (la librairie française de Rome est un enchantement), ses places, ses fontaines et ses filles en jeans impitoyables. Je lis «Roma» de droite Ă  gauche. C’est un amour de ville. Fin’amor ai-je pensĂ©, au pays de PĂ©trarque.
 
Casa, La Blanche
Casa, La Blanche | babelmed | voyage - méditerranéeUne place ombragĂ©e, lieu idĂ©al pour donner un rendez-vous sous les palmiers en retrait de l’agitation qui habite cette mĂ©tropole, de la fièvre qui habite ses passants affairĂ©s, Ă  l’abri des gaz d’échappement de ses bus fatiguĂ©s. Une place de l’entre-deux Ă  la lisière de la mĂ©dina de Casablanca et de sa nouvelle ville. Point kilomĂ©trique «0» de la ville propice au temps suspendu de l’attente et de tous les espoirs…
 
Li- Ma-Teu - Ricci Matteo
Catherine Cornet   

Li- Ma-Teu - Ricci Matteo | babelmed | voyage - méditerranéeJĂ©suite italien aux capacitĂ©s d’adaptation et d’apprentissage hors du commun, Matteo Ricci est le premier Occidental Ă  avoir Ă©tĂ© enterrĂ© en terre chinoise oĂą sa tombe est, aujourd’hui encore, vĂ©nĂ©rĂ©e. C’est aussi le premier Ă  avoir Ă©tabli une carte gĂ©ographique de la Chine, un dictionnaire des langues chinoises et portugaises, Ă  avoir traduit Euclide en chinois et Confucius en latin ... Peu connu en Europe, le frère Matteo Ricci reste pourtant le premier lien de connaissance et d’échange entre une MĂ©diterranĂ©e bercĂ©e par la culture grecque et chrĂ©tienne et un Orient inconnu, craint et hermĂ©tique. Pour l’Encyclopedia Britannica: "Aucun nom europĂ©en n’est aussi connu en Chine que celui de Li-Ma-Teu, Matteo Ricci"

 
Un printemps effervescent
Un printemps effervescent | babelmed | voyage - méditerranée«Il faut venir Ă  Sbeitla, m’a dit Jalel, tu aimeras son atmosphère bon enfant». Jalel avait raison et pour rien au monde je ne raterai la prochaine Ă©dition de ce jeune festival du printemps.
 
Rome ou le monde en dehors du Moyen Orient
Rome ou le monde en dehors du Moyen Orient | babelmed | voyage - méditerranéeLors de sa rĂ©cente visite Ă  Rome, notre correspondant Libanais Youssef Bazzi ne pouvait s’empĂŞcher d’évoquer Rome comme la face lumineuse d’une MĂ©diterranĂ©e dĂ©chirĂ©e par les conflits : «Je dis cela, Ă©crivait-il, sur l’arrière fond d’un Moyen-Orient noyĂ© dans l’anarchie du sang, de la mort, de l’analphabĂ©tisme, de la ruine gĂ©nĂ©rale et du mĂ©pris des vivants; sur l’arrière fond des villes arabes qui sont prises soit dans des guerres successives soit dans la laideur, l’asphyxie, le dĂ©sordre et la dĂ©sertification».
 
Une journée à Oristano
«C’est une mauvaise copie de statue de la liberté, m’explique Pupa Tarantini, en me désignant le monument à la gloire d’Eleonora d’Arborea campé dans le centre d’Oristano. En fait, on ne dispose d’aucune image permettant de mettre un visage et une silhouette sur son nom.»
 
Le verre voyageur
Le verre voyageur | babelmed | voyage - méditerranéeSadika a la passion du verre, elle lui invente des formes qu’elle expose dans un espace qui porte son nom. A l’occasion du prochain atelier qui s’y tiendra, elle s’est transformĂ©e en «souffleur de mots» qu’elle orne avec grâce pour raconter l’histoire d’un matĂ©riau nomade: «Je suis nĂ© du feu, au pays d’Egypte. Ma mère est de glaçure, et mon père de scories; mon ĂŞtre est de sable, mes enfants ont essaimĂ© au fils du temps…»
 
Carnet de Méditerranée en Finistère
Carnet de MĂ©diterranĂ©e en Finistère | babelmed | voyage - méditerranéeAu bout du monde, jusqu’au bout du monde en Finistère, la fin de la terre, bat aussi le cĹ“ur mĂ©diterranĂ©en. Flux d’un corps qui s’étend, se rĂ©pand, au rythme des marĂ©es. Au-delĂ  de l’immense baie vitrĂ©e, la mer est noire, grise puis bleue. Le ciel d’encre l’approche, s’éloigne puis revient se mĂŞler Ă  elle dans une Ă©treinte aussi impalpable que visible.
 
Des milliers de Libanais sur le lieu du milieu
Des milliers de Libanais sur  le lieu du milieu | babelmed | voyage - méditerranéeL'histoire, le plus souvent, ne visite que des lieux prĂ©cis. C'est le cas de certaines villes maudites, d'une rue mythique, et certainement de quelques places publiques. En ce sens, l'Histoire ne se fait au Liban que sur cette place au milieu de Beyrouth, y Ă©talant ses destins, ses volontĂ©s et les Ă©vĂ©nements les plus Ă©loquents.
 

Début | Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante | Fin

Page 8 sur 12