MUZZIKA! Mars 2008 | Nadia Khouri-Dagher
MUZZIKA! Mars 2008 Imprimer
Nadia Khouri-Dagher   
LE COUP DE CŒUR DE BABELMED

MUZZIKA! Mars 2008 | Nadia Khouri-DagherJEREZ-TEXAS, Patchwork, Resistencia/Harmonia Mundi
Nous avons découvert Jerez-Texas lors d'un concert en février 2008, au Satellit Café, lieu créé à Paris par le Nantais Yannick Landais pour promouvoir les musiques du monde, et qui a révélé au public français de nombreux artistes ( www.satellit-cafe.com ). Et nous avons été conquis par l'énergie et la bonne humeur communicative de ce trio qui refuse que l'on appelle sa musique "flamenco-jazz", car il refuse toutes les étiquettes pour explorer toutes les musiques qu'il aime. Autour des Espagnols Ricardo Esteve (guitare) et Jesús Gimeno (batterie), et du Français Matthieu Saglio (violoncelle), le groupe, basé à Valence (Espagne), invite des artistes de tous horizons. "La collaboration avec d'autres artistes est l'un de nos signes distinctifs" , expliquait Matthieu Saglio au quotidien El País à l'occasion de leur concert triomphal de juillet 2007 à Valence, "car cela contribue à enrichir notre offre musicale" . A Paris, nous avons entendu la chanteuse flamenca Isabel Julve, et sur l'album, vous retrouverez le chanteur sénégalais Abdoulaye N'Diaye ou l'accordéoniste Carlos Sanchis. Une grande complicité lie les membres du groupe sur scène, et les artistes font, dans leurs concerts, la part belle aux improvisations – qui nécessitent cette intense communication. Ricardo Esteve rit, sourit, s'émerveille, s'emporte comme un enfant sur sa guitare; Jesús Gimeno, parfois les yeux fermés, totalement dans la musique et totalement avec ses compagnons de jeu, mène un toucher de percussions très doux, qui accompagne parfaitement cette musique de l'âme; au violoncelle, Matthieu Saglio se donne parfois la liberté de retrouver le chant classique, que le flamenco accueille avec bonheur, comme toutes les autres musiques. A l'écoute, l'album Patchwork – leur deuxième après Saó – restitue toute l'amitié, la générosité, et la liberté de ce trio formidable, et qui est déjà parti à la conquête du monde, avec des concerts donnés, et prévus, de l'Amérique latine à la Chine! On leur souhaite tout plein d'autres concerts dans le monde, et tout plein d'autres albums!
Les voir et les écouter: www.jereztexas.com


MUZZIKA! Mars 2008 | Nadia Khouri-DagherLES DOIGTS DE L'HOMME, Les doigts dans la prise, Cristal Records/Abeille musique
Parmi les divers courants qui animent le renouveau de la chanson française auquel on assiste depuis quelques années, le courant jazz manouche est l'un des plus discrets (on le voit peu à la télé…) mais l'un des plus enracinés. Et l'ombre du grand Django Reinhardt semble grandir au fil des ans… Voici un album plein d'ondes positives, le troisième du groupe Les doigts de l'homme, dont l'humour, vous l'avez compris, n'est pas la moindre qualité. Autour du guitariste auteur-compositeur Olivier Kikteff, quatre amis doués et déjantés nous emmènent sur des musiques très gaies, inspirées du monde tsigane, balkanique, oriental, mais avant tout… français! Car, à force de regarder ailleurs, et de s'émerveiller des musiques du monde, on finit par oublier qu'il existe une vraie tradition de musique populaire française, qui tourne délibérément le dos aux influences anglo-saxonnes, et qui continue de fleurir, recueillant tout le soutien du public, faute d'avoir celui des grands médias! Sur des rythmes rapides (les Français sont toujours un peu speed, vous ne trouvez pas?…), avec des paroles à la fois pleines d'humour et pleines de sens (autre trait typiquement français!) et, en lieu et place de l'accordéon d'avant-guerre, il y a toujours une guitare, ni country ni rock mais totalement frenchy, avec des tempos binaires qui s'accordent avec le parler français: Brassens, Django, Marcel Dadi, Boby Lapointe, Biréli Lagrène… C'est bien une même tradition – française - qui s'enrichit au fil des ans, même si, comme sur cet album, les artistes s'inspirent aujourd'hui aussi de musiques d'ailleurs. Un groupe qui ira loin, et qui doit déménager sur scène! La preuve : ils ont fait un tabac au très sélectif Festival Sziget de Budapest, or la Hongrie est le temple de la musique tsigane…
www.lesdoigtsdelhomme.com
www.cristalgroupe.com


MUZZIKA! Mars 2008 | Nadia Khouri-DagherANNIE EBREL QUARTET, Roudennoù, Daktari Music
Cet album de la chanteuse traditionnelle bretonne Annie Ebrel nous a fait penser… à celui de Nathalie Natiembé, chanteuse traditionnelle… de La Réunion ! (Label Marabi) Dans les deux cas, c'est une économie de moyens qui met en valeur la voix, et souvent la voix nue chante a capella, ou rythmée par un seul tambourin – ou calebasse dans l'île tropicale. Car dans les régions où l'on était trop pauvre pour posséder un instrument de musique - c'est-à-dire dans le monde entier en ses zones rurales déshéritées - c'est la voix qui jouait le rôle d'instrument de musique principal, d'où des techniques vocales parfois époustouflantes. Annie Ebrel est née en Bretagne-centre, dans une famille d'agriculteurs où l'on parlait breton et où l'on dansait aux accents du "kan ha diskan", les "chants à danser". Et elle nous en offre ici, aux côtés de "gwerzioù" et sonioù" , les chants à écouter et complaintes, les deux genres principaux des musiques populaires, sur toute la planète. Annie se produit depuis l'âge de 14 ans, et est déjà aller porter le chanter breton dans le monde entier : Venise, Moscou, Québec, Rome, Scandinavie…. Voici le deuxième album d'une artiste qui multiplie les rencontres musicales et aime s'entourer de musiciens d'autres traditions : ici, elle convie le percussionniste iranien Bijan Chemirani aux côtés des bretons Patrick Hardy (guitare) et Olivier Ker Ourio (Harmonica). Elle fait partie de cette génération d'artistes français qui sont dans une double démarche d'enracinement dans le patrimoine et d'ouverture. Et ce courant est mondial, du Cap-Vert au Kirghizistan… en passant par La Rochelle… Mondialisation? Qui a dit qu'elle allait tout laminer sur son passage?….Au contraire, elle a l'effet inverse!
contact@daktari-music.com


MUZZIKA! Mars 2008 | Nadia Khouri-DagherA ROUGH GUIDE TO THE WORLD, World Music Network
L'idée est séduisante : presenter, en un coffret de 3 CDs, une bonne sélection d'artistes du monde entier. La collection "The Rough Guide to…", qui fait appel à des experts qualifiés pour chacune de leurs sélections par pays ou genre, était donc parmi les mieux placées pour nous offrir un tel panorama de ce qui se chante et se joue un peu partout dans le monde aujourd'hui. Composé de 3 disques, l'un pour l'Afrique, l'autre pour les Amériques, et le dernier pour l'Europe et l'Asie, le coffret présente ainsi d'excellents artistes méditerranéens: de la belle voix du fado Cristina Branco jusqu'au chanteur engagé algéro-français Akli D, en passant par la jeune Française Emily Loizeau ou l'Espagnole Banda Ionica. L'avantage de ce type d'albums, c'est qu'il permet de découvrir un tas d'artistes que vous ne connaissiez pas. Comme la Méditerranée a des extensions outre-Atlantique, nous avons ainsi découvert, et adoré, le groupe argentin Dino Saluzzi dans une délicieuse milonga aux accents d'accordéon; et comme la Méditerranée est aussi nourrie des rythmes d'Afrique, vous aimerez tout comme nous Kékélé, groupe de rumba congolaise célébrissime dans sa région, et qui chante en espagnol, comme il se doit, ces rythmes caribéens… qui s'en reviennent ainsi chez eux! Bref, un beau plateau d'artistes, offerts en mezzé, tapas, antipasti…. concept que nous aimons bien sur nos rives de Méditerranée!
Extraits en écoute sur: www.worldmusic.net


MUZZIKA! Mars 2008 | Nadia Khouri-DagherCHEIKH SIDI BEMOL, Gourbi Rock, Belda Diffusion (Alger)

Le nom de l'artiste parle à lui seul de tout l'humour – typiquement algérien – dont fait preuve l'artiste facétieux qui a créé ce nom de scène! (Sidi veut dire "monsieur", et en aucun cas deux titres – "Cheikh" et "Sidi" – ne peuvent être accolés en arabe) Hocine Boukella, guitariste et chanteur, aussi connu sous le nom de Elho comme dessinateur de BD, chante, en dialecte algérien, sur le son rock de guitares électriques, mêlé des rythmes divers de son pays natal (notamment la musique gnawa du sud algérien), des chansons qui parlent de l'Algérie aujourd'hui avec tous ses travers – corruption, prostitution, pauvreté endémique,… - Pourtant, au départ, Hocine Boukella entreprend des études de biologie, et débarque en France en 1985 pour réaliser des études sur la génétique des populations… Mais la passion de la musique – et le besoin de s'exprimer – sont les plus forts. Déjà, étudiant à Alger, Elho signait des BD corrosives (la première fut censurée à Alger), et l'artiste est bien sûr son propre parolier… Hocine, qui a collaboré comme graphiste, parolier ou guitariste avec des groupes comme Gnawa Diffusion, Orchestre national de Barbès, ou Takfarinas, est aussi le fondateur du collectif d'artistes algériens, essentiellement des musiciens, L'Usine ( www.louzine.net - accent d'immigri oblige!), où l'on retrouve des artistes tels que l'ONB justement, Mamia Chérif, ou El Gafla. Un parcours d'artiste engagé, qui chante ici, pour ceux de là-bas aussi…
www.belda-diffusion.com
www.louzine.net


MUZZIKA! Mars 2008 | Nadia Khouri-DagherEL KADO, Tourbillon, Dom Disques
Enfin, on vous signale le dernier album d'El Kado, ce guitariste lillois autodidacte, né dans une famille d'origine algérienne, et qui a joué des années dans les bars et sur les trottoirs de Lille avant d'être repéré et de signer un premier album – c'était il y a deux ans, et voici déjà son 3° album! El Kado se présente comme artiste de "flamenco oriental", et son précédent recueil, "Arabesque" (que nous vous avions chaudement recommandé!) a reçu le Prix "Bravos" de Tradmagazine, le magazine de musiques traditionnelles françaises. L'artiste, qui a vécu des années de la générosité des gens, est généreux à son tour: l'album Arabesque est téléchargeable gratuitement, sur www.airtist.com/elkado . El Kado souffre actuellement de la main gauche, et ne donne plus de concerts depuis un an : on lui souhaite un prompt rétablissement!
www.elkado.com
www.domdisques.com

Nadia Khouri-Dagher
(19/03/2008)