Les dansantes Nuits de Nacre | Nadia Khouri-Dagher, Manu Dibango, Hugues Auffray, Francis Blot, Manaswing, Nuits de Nacre, Raul Barboza, Malgache Régis Gizavo, Laurence Lamy
Les dansantes Nuits de Nacre Imprimer
Nadia Khouri-Dagher   

Le mariage réussi des musiques de qualité et des bals populaires!

Comment mesurer le succès d’un festival de musique ? Par sa capacité à faire danser les gens ! A Tulle chaque année, pendant le Festival d’accordéon Les Nuits de Nacre, le public participe activement au festival, en dansant ! Quelle meilleure preuve qu’il aime la musique qui lui est offerte et qu’il est heureux d’être là?

Pour le 25ème anniversaire du festival Les Nuits de Nacre, qui se tenait du 13 au 16 septembre 2012 à Tulle, en Corrèze (France) la directrice artistique, Laurence Lamy, diplômée du Conservatoire et accordéoniste elle-même, avait concocté un programme plus international que jamais, manière discrète de montrer l’extraordinaire épopée d’un instrument né européen et populaire, mais qui a aujourd’hui conquis la planète entière, s’adaptant à la fois aux répertoires et aux styles locaux, tout comme aux musiques les plus savantes et les plus avant-gardistes!

 

Du géant du jazz Manu Dibango à la vedette de la chanson française Hugues Auffray, de l’accordéoniste argentin Raul Barboza au Malgache Régis Gizavo, du chant chaâbi algérien aux danses cajun, du jazz manouche au rock, sans oublier le musette bien sûr, le public est une fois de plus venu nombreux - près de 60.000 personnes pour une ville de moins de 20.000 habitants ! -  et de fort loin parfois, pour écouter de la musique, mais aussi pour danser, pendant les quatre jours de fête à Tulle, petite ville tranquille du centre de la France qui a le privilège d'abriter la dernière fabrique d’accordéons du pays, les ateliers Maugein.

//Manu DibangoManu Dibango

Car, l’accordéon étant pratiquement né pour faire danser les foules, lui qui fut pendant longtemps le Roi des bals populaires en France, le festival Les Nuits de Nacre, tout en offrant chaque année une programmation musicale pointue, offre aussi au public l’occasion de danser comme peu de villes en offrent aujourd’hui, en installant des planchers de bois sur les places publiques et en y organisant des bals gratuits pendant 4 jours, ainsi qu’en programmant des groupes dans les bars et cafés de la ville, puisque c’est d’abord dans les cafés et bals populaires que l'accordéon fit danser les foules en France...

 

Ainsi vendredi soir, sur la grand’place de Tulle, l’on dansait joyeusement des bourrées sautées, des bourrées à deux temps, des mazurkas, des scottish, des marches piquées, ou des polkas. Qui ? Des personnes âgées nostalgiques de leur jeunesse ? Pas du tout ! Des couples, jeunes pour la plupart, et qui redécouvrent, aujourd’hui un peu partout en France, les musiques traditionnelles que dansaient leurs grands-parents. Sur l’estrade, le trio qui endiablait la salle, le groupe «Sèm de Caors» («Nous sommes de Cahors» en occitan), cornemuse + accordéon diatonique + batterie, avait une moyenne d’âge de 30 ans !

 

Leur manager, Francis Blot, qui vit à Toulouse, confirme le renouveau de ces musiques et danses traditionnelles parmi les jeunes générations, surtout dans ces anciennes régions rurales que sont le Centre de la France, le Sud-Ouest, ou la Bretagne... Et dans ces musiques et danses traditionnelles de France, c’est l’accordéon qui donne le ton !

 

Samedi après-midi, l’Américaine Sarah Savoy, qui allait donner la nuit même un concert de musique cajun, offrait un cours de danses cajuns, auquel nous avons joyeusement participé, car s’il est plaisant d’écouter des musiques d’autres cultures, apprendre à les danser est une manière encore plus concrète pénétrer ces cultures. Les danses «country», venues d’Amérique, connaissent également un engouement en France ces dernières années, comme le prouvaient quelques participants au festival, fort doués dans ces danses... et parfois venus la tête coiffée d’un chapeau de cow-boy !

 

Samedi soir, le groupe de jazz manouche français Manaswing, jeune groupe de jazz talentueux venu de Lille, sut qu’il avait conquis le public lorsque les spectateurs se levèrent et se mirent à danser ! Couples de jeunes amoureux, papas faisant danser leur petit garçon en les portant dans leurs bras, couples très âgés mais dansant merveilleusement bien, fruit de décennies passées à danser ensemble peut-être, mamans portant leur bébé sur le ventre mais venues au festival malgré tout, jeune fille au sang africain et aux cheveux nattés s’envolant au son d’une valse musette dans les bras de son amoureux à la peau aussi cuivrée et à la coiffure rasta, petites filles et petits garçons courant dans les travées : à Tulle la musique dansante se danse, la musique vivante se vit, et l’on danse au son de la musique comme on le fait depuis des siècles dans les bals populaires en France, toutes générations et tous styles de personnes confondues...

//ManaswingManaswing

Offrir à la foule quatre jours de fête et de musique gratuite, des concerts de qualité pour écouter de grands artistes et découvrir les musiques du monde entier, et aussi l’occasion de danser à sa guise : on comprend que le festival Les Nuits de Nacre compte parmi ses habitués des gens venus de loin, comme Paule, qui habite Castres à 300 km de Tulle, Florence qui vient d’Aurillac à 80 km, ou Daniel et sa femme, qui viennent chaque année du Mans... «Dans la région, on aime s’amuser!» explique Florence : tout s’explique !!!



Nadia Khouri-Dagher
03/10/2012

 

Avoir une idée de l'ambiance du festival: concert de Manaswing aux Nuits de Nacre 2012 :

 

http://www.dailymotion.com/video/xtoas0_tulle-manaswing-aux-nuits-de-nacre-2012_music?start=129" http://www.dailymotion.com/video/xtoas0_tulle-manaswing-aux-nuits-de-nacre-2012_music?start=129

 

Le site du festival Les Nuits de Nacre : http://www.accordeon.org/" www.accordeon.org

 

90 concerts proposés cette année, parmi lesquels : Régis Gizavo, Manu Dibango, Hugues Auffray, Marc Berthoumieux, Raul Barboza, Karpatt, Manaswing, Le Balluche de la Saugrenue, Syrano, Sarah Savoy & The Francadiens, Morand Cajun Band, Serge Conjad, Pain D’Maïs, etc...