babelmed - Littérature | babelmed,arts et spectacles méditerranée,
culture et société méditerranée,
culture méditerranéenne,
différence culture méditerranée,
dossier femmes méditerranée,
dossier jeunes méditerranée,
dossier monde arabe méditerranée,
dossier reportage méditerranée,
langue différence méditerranée,livres,voyage,syrie
L’enfer de la filiation
Kenza Sefrioui   

L’enfer de la filiation | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeLe nouveau roman de Marie Ndiaye décrit avec une intensité douloureuse la culpabilité dans les relations mère-fille.

 
«La revue Souffles 1966-1973. Espoirs de révolution culturelle au Maroc» de Kenza Sefrioui
babelmed   

«La revue Souffles 1966-1973. Espoirs de révolution culturelle au Maroc» de Kenza Sefrioui  | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeKenza Sefrioui consacre à la revue maghrébine souffles une étude passionnante qui interroge et raconte une période essentielle de l’histoire du Maroc.

 
Toi, ma sœur étrangère Algérie-France, sans guerre et sans tabou de Karima Berger, Christine Ray
Marie José Hoyet   

Toi, ma sœur étrangère Algérie-France, sans guerre et sans tabou de Karima Berger, Christine Ray | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeNos deux auteures, écrivant à la première personne tout en se mettant à l’écoute de l’autre, tentent de se fondre en «un nous généreux et complice», selon l’expression employée par Yasmina Khadra.

 
Fatema Mernissi: Quand la sociologie appuie le Printemps arabe
Kenza Sefrioui   
Fatema Mernissi: Quand la sociologie appuie le Printemps arabe | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeElle est la principale figure féminine de la sociologie au Maroc. Ses essais portent surtout sur la condition féminine au Maroc et dans le monde arabe, mais aussi sur le rôle de la société civile et sur l’islam numérique.
 
Jalila Baccar et la grande aventure de la scène tunisienne contemporaine
Marie-José Hoyet   
Jalila Baccar et la grande aventure de la scène tunisienne contemporaine | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeJalila Baccar, "comédienne-citoyenne" mais aussi dramaturge, est ce que l'on a coutume d'appeler une femme de théâtre, domaine dans lequel elle s'est totalement engagée avec son mari Fadhel Jaïbi (auteur ou co-auteur, metteur en scène et traducteur…
 
Une enfant de Vukovar
Emmanuel Vigier   

Une enfant de Vukovar | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéePremier roman de d’Ivana Bodroži?, Hôtel Z raconte les années de guerre en Croatie du point de vue d’une petite fille drôle et lucide Succès dans les pays ex-Yougoslaves, il est enfin traduit en France.

 
La dame de Damas
Jean-Pierre Filiu   
La dame de Damas | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranée«C’est une guerre civile Martelait le tyran De sa voix haut perchée De bourreau négligent Le concert des nations Endossa le postiche Remplissez les charniers On ne prête qu’aux riches…» Poème écrit par Jean-Pierre Filiu et récité par Sapho.
 
Entretien avec Elisabeth Daldoul, fondatrice des éditions Elyzad-Clairefontaine
Cécile Oumhani   
Entretien avec Elisabeth Daldoul, fondatrice des éditions Elyzad-Clairefontaine | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeElisabeth Daldoul a fondé les éditions Elyzad-Clairefontaine il y a déjà presque cinq ans. À Tunis, à Paris ou ailleurs, elle défend ses auteurs et ses livres toujours avec la même passion. Passer un moment avec elle, lors d’une rencontre ou devant un café, c’est entrer en littérature, franchir le seuil où mots et écrits véhiculent les émotions, les sentiments qui permettent l’envol vers l’ailleurs, vers ces réflexions où s’épellent les possibles du monde.
 
Nawal el Saadawi. Portrait d’une militante
Jalel El Gharbi   
Nawal el Saadawi. Portrait d’une militante | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranée«Je continuerai à écrire. J’écrirais même si on m’enterrait. J’écrirais sur les murs, si on me confisquait crayons et papiers. J’écriai par terre, sur le soleil et sur la lune. L’impossible ne fait pas partie de ma vie.» Nawal el Saadawi.
 
«Pourquoi je hais l'indifférence», A. Gramsci
Mohammed Yefsah   

«Pourquoi je hais l'indifférence», A. Gramsci | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeUn homme ne peut vivre véritablement sans être un citoyen et sans résister. L’indifférence, c'est l'aboulie, le parasitisme, et la lâcheté, non la vie. C’est pourquoi je hais les indifférents. L’indifférence est le poids mort de l’histoire  (Antonio Gramsci).

 

Début | Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante | Fin

Page 8 sur 43