babelmed - Littérature | babelmed,arts et spectacles méditerranée,
culture et société méditerranée,
culture méditerranéenne,
différence culture méditerranée,
dossier femmes méditerranée,
dossier jeunes méditerranée,
dossier monde arabe méditerranée,
dossier reportage méditerranée,
langue différence méditerranée,livres,voyage,syrie
L’apport d’Ibn Khaldoun dans les sciences humaines
Hannane Bouzidi   

Ibn Khaldoun a eu un impact important sur la culture et la pensée arabe, en proposant une nouvelle approche de l'histoire. Au cours de sa vie où se sont alternés charges politiques et retraits, il se consacre à l’étude de l’histoire et de la science politique, acquerrant un véritable recul et une grande indépendance d’esprit. C’est précisément ce qui le distingue des grands chroniqueurs du Moyen Age chrétien, et fait dire à Fernand Braudel qu’il est le «précurseur médiéval de l'histoire des civilisations».

 
Fatima Mernissi, sociologie, littérature et humour pour raconter les Méditerranéennes
Nathalie Galesne   
Fatima Mernissi, sociologie, littérature et humour pour raconter les Méditerranéennes | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeUne rapide promenade dans l’oeuvre d’une des plus grandes intellectuelles arabes, Fatima Mernissi, est une invitation à cerner les problématiques des femmes maghrébines dans une dialectique salutaire qui convoque aussi les femmes européennes. Celles-ci ne sont-elles pas également piégées par une forme d’ «harem mental» qui restreint et hypothèque leur liberté et leur bien-être?
 
Essais de création
C’est seulement au cours de ces quinze ou vingt dernières années qu’ont commencé lentement et progressivement à apparaître les premiers exemples d’une création littéraire significative, en particulier concernant la narration, fruits tardifs d’une écriture qui s’était jusqu’alors exprimée préférablement sous forme d’articles, d’essais et recueils.
 
Journal d'une traductrice
Hanan Kassab-Hassan   
Journal d'une traductrice | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeLa traduction littéraire est une aventure qui met en jeu la sensibilité et l'intellect du traducteur. Sa façon de traiter le texte source, sa création du texte cible dépendent de sa manière de percevoir l'œuvre d'art, et de sa façon de vivre cette expérience esthétique qui l'implique dans le plus profond de son être: il doit assimiler le texte à traduire, l'adopter, le faire sien pour mieux pourvoir le recréer dans l'autre langue en lui redonnant le nom d'un autre.
 
Traduire l’intraduisible
Le cas de Fouad Laraoui est complexe, car à toutes les difficultés dont sont hérissées les frontières de la traduction il faut ajouter ses prouesses diégétiques saupoudrées de son rayonnant génie verbal. L’exemple choisi est La Fin tragique de Philomène Tralala, un roman qui, d’un côté, offre à l’auteur l’opportunité d’épingler les mesquineries qui sévissent dans le milieu éditorial et, de l’autre, offre au traducteur potentiel toute une série de situations intraduisibles.
 
Alger, 1951, un pays dans l’attente, photographies inédites d’Etienne Sved
Alger, 1951, un pays dans l’attente, photographies inédites d’Etienne Sved | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeEtienne Sved (1) débarque au port d’Alger en mars 1951. De périple en périple, son itinéraire s’étire vers l’Est, en même temps que son regard s’affranchit d’une certaine «vision exotique» du pays, dont il était, vraisemblablement, moins imprégné que d’autres photographes de l’Algérie coloniale.
 
Un mouvement peu connu
Malgré la proximité historique et géographique entre les deux pays, la littérature marocaine est encore très peu connue en Espagne.
 
Mémorial d’une Littérature mudéjare espagnole
«Plus que n’importe où ailleurs en Europe, l’islam a fait partie de la culture espagnole durant plusieurs siècles et les échos et les modèles qui subsistent de cette relation la nourrissent aujourd’hui encore» écrit Edward Saïd dans le prologue de la dernière édition espagnole de Orientalisme.
 
Traduire Duras, ou du seuil qui doit se faire sentir
Traduire Duras, ou du seuil qui doit se faire sentir | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeSi l’arabe moderne traduit si bien ce que Duras dit, est-on sûrs en revanche qu’il sache traduire son dire, restituant toutes les subtilités de ce passage, chez elle, dans un no man’s land de la parole et de l’écriture?
 
La barrière de l’humour et du langage…
Langue rare que celle de Laroui, singulièrement riche, dont l’humour fait partie intégrante… et si l’on voulait traduire La Fin tragique de Philomène Tralala? Pourquoi ce roman plus qu’un autre? Parce que celui-ci tourne autour de la figure de l’écrivain, de son métier et du monde éditorial, épinglant, comme on lit sur la quatrième de couverture «les travers et les ridicules des petits marquis qui sévissent dans les média français»? Oui, mais aussi parce que la question de la traduction se pose d’une façon toute particulière, donnant une vision très exacte, avec une bonne dose d’humour, du multiculturalisme, du vrai, celui qui est capable d’ajuster de façon acrobatique, désinvolte – et intraduisible – les multiples facettes de la francophonie.
 

Début | Précédente 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivante | Fin

Page 34 sur 43