babelmed - Littérature | babelmed,Mediterranean culture,Mediterranean society,information and debate in the Mediterranean,dossier and report in the Mediterranean,travel narrative in the Mediterranean,Art in the Mediterranean,spectacle in the Mediterranean,music in the Mediterranean,literature in the Mediterranean,poetry in the Mediterranean,Mediterranean cinema,Mediterranean theater,Mediterranean artist,culinary arts in the Mediterranean,Arab world moving,book in the Mediterranean,translation in the Mediterranean
Un colloque globalement réussi
Un colloque globalement rĂ©ussi | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeL’idĂ©e d’interroger les pratiques journalistiques en MĂ©diterranĂ©e s’est avĂ©rĂ©e une dĂ©marche fĂ©conde. La multiplicitĂ© des tĂ©moignages et des visions critiques, qui se sont exprimĂ©es Ă  Turin, a contribuĂ© Ă  ouvrir et Ă©largir le dĂ©bat sur le rĂ´le de l’information, ses limites et ses responsabilitĂ©s. Retour sur une initiative voulue par une journaliste particulièrement sensible aux problĂ©matiques mĂ©diterranĂ©ennes.
 
Entretien avec Aymen Hacen. «Ce que serait le poème parfait»
CĂ©cile Oumhani   

«Pour moi, un texte, qu’il soit en vers ou en prose, qui ne peut être dit à haute voix, n’existe pas. J’impose ce diktat en écoutant hic et nunc Mahmoud Darwich réciter «Le poème de Beyrouth». La lecture libère le texte de l’emprise de la page. La lecture ressuscite le texte.»

 
Terre du milieu mère Méditerranée
Aymen Hacen   
 
Alger, blessée et lumineuse, ou l’Alger sans fard de Daikha Dridi
Alger, blessĂ©e et lumineuse, ou l’Alger sans fard de Daikha Dridi | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeAlger, blessĂ©e et lumineuse de Daikha Dridi, paru aux Ă©ditions Autrement, n’est ainsi pas un nouvel hymne Ă  la gloire de la ville ancienne. C’est une galerie de portraits d’AlgĂ©rois «rĂ©els», «modernes» qui n’évoquent pas Alger avec des trĂ©molos ni ne s’extasient sur sa beautĂ© douloureuse, mais se racontent plutĂ´t Ă  travers elle, Ă  travers leur expĂ©rience de cette mĂ©tropole «ample, tentaculaire, ampoulĂ©e de paradoxes».
 
Saint-Malo: rencontre avec l’étonnant libre-penseur, Alaa El Aswany
Nadia Khouri-Dagher   

Saint-Malo: rencontre avec l’étonnant libre-penseur, Alaa El Aswany | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeIl veut Ă©crire pour le plus grand nombre, sans rien concĂ©der Ă  son art. Pari tenu pour l’écrivain Ă©gyptien Alaa el Aswany dont le roman, L'immeuble Yacoubian, est l'un des plus grands best-sellers de l'histoire de la littĂ©rature arabe: 150.000 exemplaires vendus en arabe depuis sa parution en 2002, un film rĂ©unissant les plus grandes stars Ă©gyptiennes qui sortira en France cet Ă©tĂ©, et des traductions en anglais, italien, allemand, etc…

 
TOCCATA
Aussi composai-je vélocement ce mot que j’expédiai aussitôt à AME: «J’appelle silence la parole ou du moins l’amour de la parole qui s’est tue avant de traverser l’espace et le temps pour devenir réalité. Alexandre». (Extrait de TOCCATA, nouvelle d’Aymen Hacen)
 
D’une gaucherie étoilée: Stellaire. Découverte de l’homme gauche
Gisèle Seimandi   

Aymen Hacen a l’art du dialogue, et chacun de ses poèmes, de ses textes critiques dont je suis la première lectrice, ou même entretien privé en témoigne. Stellaire repose sur cet élan de la parole qui ne fait cas du silence, pis encore qui l’aligne sur la «cécité», l’obscurité et la pauvreté spirituelle.

 
Mohamed Dib: retour posthume au pays natal
Mohamed Dib: retour posthume au pays natal | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeLa trilogie AlgĂ©rie de Mohamed Dib est dĂ©sormais disponible dans une Ă©dition algĂ©rienne. La Grande Maison (1952), L’Incendie (1954) et Le MĂ©tier Ă  tisser (1957) ont Ă©tĂ© publiĂ©s par Barzakh en un seul volume, augmentĂ© de photographies inĂ©dites de l’auteur. La rĂ©Ă©dition de cette fresque romanesque de «l’AlgĂ©rie indigène» peut ĂŞtre considĂ©rĂ©e comme un Ă©vĂ©nement. Mohamed Dib n’a presque jamais Ă©tĂ© publiĂ© dans son pays, dont il a Ă©tĂ© expulsĂ© en 1959, en pleine rĂ©volution armĂ©e, et oĂą, après l’indĂ©pendance, il ne fera que de brefs sĂ©jours.
 
Naguib Mahfouz. Libre-penseur et humaniste
Naguib Mahfouz. Libre-penseur et humaniste | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeL'Ă©crivain Ă©gyptien Naguib Mahfouz s'est Ă©teint le 30 aoĂ»t, Ă  l'âge de 94 ans. Premier auteur arabe Ă  recevoir le Prix Nobel de littĂ©rature, en 1988, il Ă©tait universellement reconnu comme le plus grand Ă©crivain arabe du XX° siècle. Son Ĺ“uvre, traduite dans le monde entier, s'est attachĂ©e Ă  traduire la vie quotidienne au Caire, sans fards et sans tabous, mais avec une tendresse infinie.
 
Etonnants voyageurs: Saint-Malo révèle les nouveaux «voyageurs d’Orient»
Etonnants voyageurs: Saint-Malo rĂ©vèle les nouveaux «voyageurs d’Orient» | babelmed | littérature - poésie - livres - méditerranéeQuand les Ă©crivains confondent les points cardinaux, se font orientaux et occidentaux Ă  la fois, les frontières finissent par perdre leurs contours et la littĂ©rature fait son lit dans de nouveaux tracĂ©s.
 

Début | Précédente 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivante | Fin

Page 33 sur 44