Al “Al Qaida s’est tiré une balle dans le pied”  | babelmed
Al “Al Qaida s’est tiré une balle dans le pied” Imprimer
babelmed   
1 Des experts prédisent la fin d’Al Qaida. Qu’en pensez-vous?
Al “Al Qaida s’est tiré une balle dans le pied”  | babelmed
Brynjar Lia
Je pense que c’est exagéré. Al Qaida est toujours vivant. Ses combattants sont opérationnels, en particulier dans la région frontalière entre l’Afghanistan et le Pakistan. Al Qaida a encore les moyens de frapper de nombreux pays occidentaux. L’organisation a même reconstitué son leadership au Pakistan. Certes, Al Qaida a été défait en Irak et n’a pas été en mesure de frapper les Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001 ni l’Europe depuis le 7 juillet 2005. Mais de nouveaux combattants se réclamant du groupe sévissent en Algérie, au Liban, au Yémen et au Pakistan. Il est indéniable que l’organisation continue de montrer sa capacité de nuire de par le monde. Il ne faut pas non plus oublier qu’Al Qaida est un label qui continue de faire des adeptes. Des groupes jihadistes en Libye, en Egypte et en Somalie ont récemment utilisé la marque Al Qaida pour se faire connaître. L’organisation a donc un potentiel de nuisance et un autre d’inspiration.

2 Le fait qu’Al Qaida ait perdu une grande partie du soutien populaire dont il bénéficiait dans les pays musulmans après les attaques du 11 septembre pourrait-il précipiter sa chute?
Al Qaida a perdu le soutien populaire, c’est une certitude. D’une part, parce que l’organisation s’est tiré une balle dans le pied en s’en prenant systématiquement à des musulmans, notamment en Irak. C’est avant tout le résultat de la désagrégation de son leadership qui n’a pas été en mesure de donner des ordres à ses combattants. D’autre part, parce que les Etats-Unis ont procédé à des réajustements. Si les Américains ont répondu aux attaques du 11 septembre avec une violence inouïe, causant la mort de centaines de milliers de musulmans, ils ont par la suite modifié leur approche vis-à-vis d’eux.

3 Pensez-vous que le jihad sans leader puisse être une véritable menace pour l’Occident?
Le jihad sans leader n’est pas une menace, mais constitue un potentiel de nuisance indéniable. De nombreux jeunes musulmans radicaux européens sont susceptibles de rejoindre les rangs d’un jihad sans leader, il ne faut donc pas prendre ce phénomène à la légère. Tant qu’Al Qaida aura un potentiel d’inspiration, ces jihadistes prendront les armes. Cela sans même recevoir d’ordres des leaders d’Al Qaida. Ce qu’il ne faut surtout pas faire, c’est analyser ces groupes comme distincts d’Al Qaida. Ce n’est pas Al Qaida d’un côté et les jihadistes sans leader de l’autre. Ce sont les deux ensemble.

Propos recueillis par A. F.


mots-clés: