Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen | babelmed
Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen Imprimer
babelmed   

Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen | babelmedL’enthousiasme des membres du jury est monté crescendo hier. Ils ont été transportés par la poésie des mots et des images, bercés par la musique. Un des films a même été chaleureusement applaudi. L’après-midi s’est terminée avec la délibération finale. L’une des catégories a provoqué de vives discussions. Mais chut… Nous ne vous en dirons pas plus pour l’instant, confidentialité des débats oblige ! Suite au prochain épisode …

 

L’interview du jour
Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen | babelmed Hervé Brusini , directeur délégué à l’information de France 3, a animé cet après midi un débat à la Citadelle de Cagliari sur «l’art du reportage».
Quelle est votre définition du reportage ?
Le fondement du reportage, c’est aller sur le terrain, voir, poser des questions, recouper les informations et les vérifier. Ce n’est pas un geste naturel car il vise a bâtir de la vérité.
Est-ce que le reportage se porte bien en France et dans le monde ?
Je crois malheureusement que le témoignage oculaire a vécu son âge d’or. Depuis ces dix dernières années, l’arrivée des nouveaux moyens de communication et d’information, a changé la donne. L’exercice journalistique n’est plus le même, il se sédentarise. On peut traiter l’événement en restant chez soi. C’est un paradoxe.
Alors c’est la mort du reportage ?
C’est le risque à court terme. A moins d’un sursaut et d’une lutte politique. La mort du reportage c’est un peu la petite mort de la démocratie.
Vous qui êtes d’origine italienne, qu’évoque pour vous le mot méditerranée ?
Moi qui suit petit-fils d’immigré italien, évidemment je perçois d’une manière plus vive l’immigration et le racisme. J’en ai moi-même souffert dans mon enfance, j’étais le «macaroni» de service. En venant ici en Sardaigne, j’ai le sentiment d’être dans ma famille.
La méditerranée pour moi c’est mon coeur intime.

 

Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen | babelmedLes à-côtés du Prix
Toute cette semaine, les organisateurs du prix ont été secondés par l’équipe de la RAI qui a fait un travail remarquable, pour le bon déroulement de ce 12ème Prix International du Documentaire et du Reportage de la Méditerranée. Il n’était pas si facile d’accompagner 80 personnes dans leur quotidien, de répondre aux demandes des uns et des autres, de résoudre les petits problèmes , de satisfaire tout le monde.
Merci à Antonella, Claudia, Claudio, Federico, Francesca, Gigi, Luca, Mara, Mariu, Paolo, Stefano. Merci aux techniciens de Tralerighe et de ArteVideo. Ainsi qu’aux étudiants, Gianluigi, Barbara, Elisabetta.


mots-clés: