Souad Massi | babelmed
Souad Massi Imprimer
babelmed   
  Souad Massi | babelmed Au son de la guitare éléctrique ou flamenca, du luth arabe, du gumbri (sorte de basse acoustique à trois cordes jouée dans le Sahara) et des karkabous (castagnettes métalliques sahariennes à doubles tympans), Souad Massi exprime douceur et inquiétude, restituant la grâce du folk à travers l’âpreté des inflexions de l’arabe algérien. On perçoit aussi une douleur toujours présente, mais surtout l’envie de vivre. Souad est tout cela, mais plus encore : elle est le témoin et l’interprète d’un mélange culturel, dont elle est elle-même l’heureuse expression. Mélant l’émotion du folk aux ardeurs des volutes vocales orientales, elle crée un mélange irrésistible, renvoyant au raggamuffin, au reggae, à la musique du Cap Vert et haïtienne. Souad Massi | babelmed Souad est née à Alger en 1972, et commence très jeune à étudier sérieusement la musique classique, avec le désir de devenir chanteuse. Elle débute sa carrière en s’unissant à un groupe de musique flamenca qui n’a pourtant pas eu de succès. Sans se décourager, elle rejoint les Atakor, un groupe rock avec lequel elle traverse de long en large l’Algérie pendant sept ans, enregistrant deux albums et deux vidéos. Avec ce groupe, elle réussit à conquérir le public algérien, même si elle a pu rencontrer nombres d’obstacles : on immagine quel était le danger de chanter en public dans un pays secoué par la guerre civile. Les autorités ont souvent censuré ses apparitions télévisées, notamment lorsqu’en tournée elle faisait monter chaque soir sur scène une personne du public, l’invitant à parler librement. Cette initiative lui a, par exemple, coûté le poste d’ingénieur hydraulique qu’elle occupait auprès d’une entreprise publique.

En 1999, Souad saisit l’occasion d’aller à Paris pour chanter au festival Femmes d’Algérie, organisé à la Villette pour la fin du Ramadan. Son passage fût fulgurant. Elle signe immédiatement un contrat avec Island Records. Ainsi nait RAOUI (Le Conteur), son premier album, arrangé par Bob Coke. Le succès publique est immédiat : cent mille copies vendues, deux nominations pour les World Music Award. Un grand succès aussi auprès des critiques, autant en France qu’en Angleterre, où sa musique a été décrite comme complètement nouvelle, à la fois rock et traditionelle. Son second album, DEB, consolide ce succès avec les quelques 100 000 copies déjà vendues. Disque d'or en France, nominé aux Victoires de la musique, DEB est enfin consacré « album de world music le plus vendu en France en 2003 ». La sortie de son prochain disque est prévue pour l’automne 2005.
mots-clés: