Folie meurtrière au Mzab: 25 morts | Ghardaïa, M'Zab, Berriane, Guerrara
Folie meurtrière au Mzab: 25 morts Imprimer
El Watan   

Folie meurtrière au Mzab: 25 morts | Ghardaïa, M'Zab, Berriane, Guerrara

 

 

Cette ville qui vit depuis l’aube de ce mercredi des violences inégalées lance un cri de détresse à la communauté nationale pour la sauver de la folie meurtrière qui y règne. Les témoignages les plus surnaturels parlent de hordes encagoulées sillonnant la région à bord de grosses motos et qui sèment la terreur à travers les quartiers ajoutant à la peur de la population encore sous le choc des derniers événements.

Des témoins oculaires parlent de multiples découvertes macabres depuis ce matin, des cadavres auraient en effet été découvert ca et là à travers les chantiers et habitations vidées de leurs habitants sous la menace d’armes à feu. Pour l’heure et au moment ou une importante délégation officielle présidée par le ministre de l’intérieur tient une réunion au niveau du siège de la wilaya de Ghardaïa, aucun bilan officiel n’a été rendu public.

Le nombre de blessés frôle la centaine, beaucoup de traumatismes crâniens mais surtout des blessures par balles réelles tirées sur différentes parties vitales du corps. Même les enfants ne sont pas épargnés par cette folie meurtrière et ce sont les communes ou il y a une forte concentration des deux communautés qui soufrent de ces violences.

Les zones plus cosmopolites vivent sous tension, les villes du Mzab sont désertes, l’administration est vide, les rares fonctionnaires à s’être déplacés ce matin ont vite regagné leurs domiciles. Les mesures annoncées hier par l’armée n’ont pas eu d’effet immédiat puisque la nuit dernière a connu une recrudescence terrible des affrontements dans les zones tampons.

 

22 morts et plusieurs blessés, selon un bilan officielle de la wilaya

 

Vingt-deux (22) personnes sont décédées et plusieurs  autres ont été blessées à Ghardaïa dans des heurts entre jeunes rivaux, depuis  la reprise, début juillet, des incidents dans la région, selon un nouveau bilan  fournit par la wilaya, rapporte l'APS. Une source de la wilaya a déploré le décès de "quatre personnes qui  ont succombé à leurs blessures mercredi en milieu de journée à la suite de ces  incidents".           

Selon le bilan rapporté par l'APS, le plus grand nombre de décès a été enregistré à Guerrara avec 19 victimes  dont une déplorée mardi suite à des projectiles lancés par des inconnus. Deux autres victimes ont été déplorées également mardi à Berriane  et une autre à Ghardaïa, dans des échauffourées similaires, selon la même source.         

Ces affrontements entre groupes de jeunes se sont propagés à plusieurs  quartiers des localités de la vallée du M'Zab, Berriane et Guerrara où des actes  de vandalisme et des incendies d'habitations, de palmeraies, de mobilier urbain,  de magasins et de véhicules ont été perpétrés par des groupes de jeunes cagoulés, précise l'APS.

 



Houria Alioua
El Watan
8 juillet 2015