Sawa, une radio américaine pour séduire les Arabes | babelmed
Sawa, une radio américaine pour séduire les Arabes Imprimer
babelmed   
  Sawa, une radio américaine pour séduire les Arabes | babelmed Depuis septembre 2003, les Marocains captent à Rabat et Casablanca une nouvelle radio en modulation de fréquence: SAWA. Le mot signifie en arabe «ensemble», «semblable». C’est une entreprise de charme américaine qui vise à relooker une image bien ternie dans le monde arabe. Occupés depuis plusieurs décennies à servir leurs intérêts stratégiques dans la région, les Américains étaient peu regardants sur la manière et se souciaient peu des sensibilités des peuples. Chez les Arabes, l’antiaméricanisme fut nourri autant par l’alliance avec des régimes autoritaires théocratiques ou militaires que par le soutien inconditionnel apporté à l’Etat d’Israël.
La nouvelle radio émet dans tout le monde arabe. Elle sera relayée en 2004 par une chaîne satellitaire. Un programme très ambitieux qui espère détourner quelque peu les citoyens de la région des chaînes satellitaires arabes qui distillent souvent un discours franchement hostile à l’égard des Américains et raciste envers les juifs.
Au Maroc, il y a un certain engouement pour SAWA, surtout chez les jeunes, catégorie spécialement ciblée par ses promoteurs. Il faut dire que c’est une nouveauté parce que jusqu’à présent, les Marocains ne captaient en FM que les radios nationales (RTM, radio 2M et Médi 1). SAWA calque d’ailleurs quelque peu le concept de Médi 1. Le projet de la radio méditerranéenne visait en son temps à jeter un pont entre le Maghreb et l’autre rive. Les promoteurs de SAWA s’y prennent peut-être avec beaucoup de retard, mais nourrissent un dessein tout aussi ambitieux. Cette nouvelle «voix de l’Amérique» diffuse en alternance de la musique occidentale et arabe, avec de brefs bulletins d’information sur un ton neutre, loin du discours passionné et idéologique auquel sont habituées les oreilles des arabes.
Les avis sont mitigés sur l’efficacité d’une telle entreprise. Certains pensent que les Américains sont bien naïfs de vouloir réparer tout le mal qu’ils ont fait en diffusant de la bonne parole. Ils gagneraient plus facilement le cœur des arabes en révisant leur politique au Moyen-Orient. D’autres pensent que SAWA finira par s’imposer dans le monde arabe, ne serait-ce qu’en créant le besoin d’être écoutée (grâce notamment à la qualité des programmes) et en laissant entendre sa différence parmi le chœur aux chants si prévisibles des radios et des chaînes arabes. Hicham Raji
mots-clés: