«L’étranger dans la langue» au Salon du Livre de Tanger | babelmed
«L’étranger dans la langue» au Salon du Livre de Tanger Imprimer
babelmed   
  «L’étranger dans la langue» au Salon du Livre de Tanger | babelmed Le 11ème salon du livre de Tanger aura pour thème «L’étranger dans la langue». Une soixantaine d’écrivains et universitaires y sont invités.

Pour Bernard Desportes, commissaire de cette édition «une fois passées les célébrations du cinquantenaire de l’Indépendance, nous avons voulu remettre l’écriture au centre de nos débats. Cela en laissant de côté les sempiternels sujets de société qui le plus souvent polarisent les échanges et marginalisent la culture et a fortiori la littérature ou la philosophie. Laisser donc de côté les questions de société ou les sujets directement politiques qui ne manqueront pas de toute façon de réapparaître dans les débats, et dans le même temps rompre avec la facilité de thèmes trop convenus ou fourre-tout pour aborder une question plus difficile mais plus essentielle: celle de la langue, qui est au cœur des rapports entre les hommes, entre les peuples, et traverse aussi bien la pensée que la littérature ou toute interrogation de la modernité littéraire mais aussi artistique».

Le thème de l’étranger dans la langue sera décliné au cours des échanges de ce salon de nombreuses façons, notamment:
- ethnique, à travers l’immigration;
- linguistique, par l’incursion dans la langue, toutes les langues, de mots étrangers et de bribes de langues étrangères;
- sémantique, à travers, notamment, les questions de traductions et d’interprétations;
- enfin et peut-être surtout de façon littéraire et philosophique. «C’est sur ce dernier aspect que je voudrais m’arrêter un instant» dit Bernard, «d’autant qu’il recouvre des questions d’éthique qui, par delà la diversité des langues, fondent notre vivre en commun. Pour cette simple raison, déjà, la question de l’étranger dans la langue permet d’aborder en réalité toutes les questions de société, et particulièrement celles qui interrogent la jeunesse. Chacun croit prendre la parole le plus simplement du monde – mais la langue n’est pas innocente: elle nous révèle et nous bâtit bien souvent à notre insu. La langue, en fait, qu’est-ce que c’est? C’est l’outil, le seul outil, que nous avons de représentation intellectuelle du monde et de nous-mêmes, c’est par ma langue que s’expriment mon être et ma conceptualisation des êtres et des choses».
La onzième édition du Salon international du Livre de Tanger est organisée conjointement par l’Institut Français du Nord et l’association Tanger Région Action Culturelle, en collaboration avec l’université Abdelmalek Essaâdi, avec le soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Maroc, de la Wilaya de Tanger-Tétouan, du Conseil Régional Tanger-Tétouan, de l’Agence pour la Promotion et le Développement des provinces du Nord, de la Royal Air Maroc, de l’Office National Marocain du Tourisme, de l’ONEP, de la banque CIH, de l’Association de l’Industrie Hôtelière de Tanger, et de nombreux partenaires publics et privés.
Rédaction Babelmed
(22/02/2007)
mots-clés: