Nouvelle condamnation pour Tel Quel | babelmed
Nouvelle condamnation pour Tel Quel Imprimer
babelmed   
  Nouvelle condamnation pour Tel Quel | babelmed Chères lectrices, chers lecteurs,
Près de 10 000 d'entre vous ont signé la pétition de soutien à TelQuel, suite à la mascarade de justice dont nous avions été victimes en août. Nous sommes touchés et honorés par votre confiance. C'est notre plus belle raison de continuer à nous battre, sans faire dévier notre ligne éditoriale d'un iota.

Nous pensions qu'un élan de solidarité aussi fort ramènerait nos dirigeants, ceux qui manipulent honteusement la justice, à la raison. Hélas… Les voilà qui abusent de leur pouvoir une seconde fois, par un second procès tout aussi orienté que le premier, et une amende incroyable, 9 fois supérieure au maximum jamais accordé en pareil cas ! Aujourd'hui, le montant cumulé des amendes auxquelles TelQuel a été condamné s'élève à 1 960 000 dirhams. Quelle entreprise de presse supporterait une telle amende sans dommages sérieux ? Plus de doute, maintenant : le pouvoir cherche clairement à nous abattre.

Un nouveau combat s'engage aujourd'hui. Ceux qui veulent tuer TelQuel ont des moyens gigantesques : le gouvernement, la justice, la police… bref, l'état tout entier est entre leurs mains. Et ils en font, ils l'ont démontré avec brio, tout ce qu'ils veulent - au mépris des libertés en général, et de la liberté d'expression en particulier. En face, qu'avons-nous pour nous défendre ? Notre plume, notre bonne foi et, surtout, notre plus précieux capital : vous.

Nous aurions aimé, chères lectrices, chers lecteurs, clore ces lamentables péripéties judiciaires par la victoire du droit et de la justice. Nous aurions aimé vous remercier une dernière fois avec effusion, et célébrer ensemble le triomphe de la raison, magnifiquement incarnée par votre soutien massif. Au lieu de cela, nous voilà en position de demander, une nouvelle fois, votre soutien. Certains parmi vous pourraient se sentir las, déprimés par tant d'injustice - ce que nous appelons en darija el hogra. C'est ce que nous avons ressenti, à l'annonce de ce second verdict aberrant. Mais nous avons vite relevé la tête. Parce que nous voulons, par-dessus tout, être dignes de votre confiance. Pour la mériter, nous continuerons à nous battre.

Merci d'avance, chères lectrices et chers lecteurs, de signer la nouvelle pétition que nous lançons ci-dessous. Même si vous aviez déjà signé la première. Ils ont frappé deux fois, nous répondrons deux fois, ensemble. Et c'est ensemble que nous vaincrons.


Au nom de l'équipe de TelQuel,
Ahmed R. Benchemsi


mots-clés: