Tanger : Les nuits de la Méditerranée | babelmed
Tanger : Les nuits de la Méditerranée Imprimer
babelmed   
  Tanger : Les nuits de la Méditerranée | babelmed Aujourd’hui, à sa cinquième édition, cette manifestation est désormais enracinée dans le paysage culturel du Nord marocain. Des ensembles et artistes qui parcourent le monde tels que DuOud et Abdulatif Yagoub, Les Boukakes, Lura, Dobet Gnahoré se sont déjà produits dans les Jardins de la Mendoubia. On y attend encore Juan Carmona y Grupo le 8 juillet et Olli and Bollywood Orchestra, le 9 juillet.
Les musiciens ont également participé à des rencontres qui donnent à cette initiative l’esprit original et généreux qui lui est propre. Outre ses concerts et rencontres, cette cinquième édition s’est également singularisée par la Fête de la musique du 21 juin, le concert des enfants du 30 juin, un atelier de trois jours animé par le journaliste Frank Tenaille, sur le thème du journalisme culturel et enfin une exposition « L’œuvre plus que jamais» à partir des collections du Fond régional d’art contemporain de la Région PACA. Tanger : Les nuits de la Méditerranée | babelmed Le festival a débuté avec le concert du groupe DuOud consacré précisément à cet instrument, le oud, que Smadj et Mehdi s'obstinent à transporter dans le présent, le mettant dans tous ses états à l'aide d'une subtile touche d'électronique.
Il faut également saluer la création originale de Daniel Fernandez et des musiciens du Nord (Samira Kadiri, Nabil Akbib, Issam Gharboui et Abdenabi Senhagi) qui a su croiser les différentess cultures et expressions musicales à l’issue d’une résidence d’artistes à l’Institut français du Nord.

Omar Métioui et son ensemble ont pour leur part célébré les liens de convivialité, de fraternité et de musicalité entre les différentes parties du Maghreb en passant d’un répertoire à un autre, grâce à des musiciens talentueux et prestigieux comme Salim Fergani, Yousef Bounaas, Rachid Toumi et Lamia Maadini d’Algérie, Saif Allah Ben Abderazak et Rim-El-Fehri de Tunisie, Ihrsen R’Miki et Thami Harraq du Maroc.

Ce vendredi 8 juillet, l’Espagne sera à l’honneur avec le virtuose Juan Carmona. Gitan d’origine française, Carmona fait jouer sa profonde connaissance des styles traditionnels qu’il réinsuffle dans des propositions musicales désarmantes de modernité.
Juan Carmona a très vite éprouvé le besoin de rejoindre la terre de ses ancêtres pour renouer avec ses racines et s’abreuver à la source de la musique andalouse. A Jerez de la Frontera, considérée comme le berceau du flamenco, il côtoie et accompagne pendant plus de huit ans les plus grands noms du flamenco, et s’imprègne de leur savoir.S’enchaîne un long palmarès de concerts et récompenses avec comme point culminant le premier prix du concours de Madrid de Paco de Lucia en 1994.
La manifestation prendra fin samedi 9 juillet. Dans les Jardins de la Mendoubia de Tanger, une « Nuit des Deux rives » explosive de gaité et d’originalité nous plongera dans l’univers bollywodien avec un extraordinaire spectacle musical et visuel.
Passionné par Bollywood, contraction de Bombay et Hollywood désignant l’industrie cinématographique très caractéristique de l’Inde, Ollivier Leroy a donné naissance au premier grand spectacle musical et cinématographique autour de cet univers. Tanger : Les nuits de la Méditerranée | babelmed Olli & the Bollywood orchestra recrée l’ambiance de Bombay dans la plus pure tradition de ses chorégraphies, chansons originales, films cultes, ses ambiances festives, ses grands thèmes romantiques, son esthétique kitsch et son goût pour les chansons populaires aux orchestrations typiques.

Sur scène, Olli & the Bollywood Orchestra regroupe des musiciens français et la crème des musiciens de studio indiens pour une fusion parfaite entre orient et occident.
Pour que l’immersion soit totale, plusieurs écrans retracent l’histoire des plus grands succès du cinéma indien dans un mix vidéo haut en couleur (projection d’extraits de films, de clips et de chorégraphies).
mots-clés: