Arrêter les atrocités à Rafah | babelmed
Arrêter les atrocités à Rafah Imprimer
babelmed   
  Arrêter les atrocités à Rafah | babelmed La Plateforme des ONGs palestiniennes (PNGO) en appelle à la communauté internationale afin qu'elle intervienne immédiatement pour arrêter la destruction par les Israéliens des vies et des maisons à Rafah dans la Bande de Gaza occupée.

Au cours de l'une des plus intenses périodes de destruction depuis le début de l'Intifada Al Aqsa, et rien que dans les derniers jours, les forces d'occupation israéliennes ont détruit plus de 140 maisons dans le camp de réfugiés de Rafah, laissant sans abris plus de 2195 Palestiniens.
De plus ces destructions continues ont tué 32 Palestiniens dont des enfants. Au moment où j'écris 10 autres Palestiniens ont été tués et des dizaines blessés tandis que les Palestiniens manifestaient à Gaza contre les dernières atrocités israéliennes.
Le PNGO appelle la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour mettre fin aux atrocités commises par les militaires israéliens à Rafah et dans le camp de réfugiés proche. Les gouvernements et les organisations internationales ont vivement critiqué les crimes israéliens mais aucune mesure n'a été prise pour arrêter ces atrocités.
La communauté internationale ne réussit toujours pas à intervenir afin d'arrêter les violations du droit international perpétrées par Israël à Rafah et dans le camp de réfugiés.
Alors que la communauté internationale observe, les forces d'occupation israéliennes continuent à dévaster Rafah et à commettre des violations graves de la Quatrième Convention de Genève.
En tant que Hautes Parties Contractantes, 191 Etats ont l'obligation d'intervenir et de mettre fin aux violations commises par Israël dans la Bande de Gaza. Alors que plusieurs dirigeants ont condamné les actions israéliennes, aucun n'a eu le courage moral d'intervenir activement pour y mettre fin.
Le ministre israélien de la Défense, Mofaz, a annoncé publiquement que l' «opération arc-en-ciel», l'action militaire qu'Israël mène à Rafah, continuera aussi longtemps que nécessaire. Des responsables de l'armée et du gouvernement israéliens ont réitéré leurs intentions de continuer à démolir des maisons palestiniennes, et la Haute Cour de Justice israélienne a permis à plusieurs reprises aux autorités de poursuivre leur politique.
A un stade où il est évident que les autorités israéliennes se considèrent au-dessus de la loi, la communauté internationale doit agir comme ses responsabilités l'imposent.
Ne pas le faire serait non seulement moralement incorrect, c'est une complicité de crime de guerre.
Quelles actions mener?

Intervenir immédiatement pour exiger la protection des civils et des maisons palestiniens à Gaza, particulièrement dans le camp de réfugiés de Rafah qui est la cible des opérations militaires israéliennes actuelles.
Samedi 22 mai sera une journée de solidarité avec Rafah.
Partout dans le monde, des organisations et des individus doivent organiser des manifestations dans des endroits publics et dans des bâtiments diplomatiques. Il faudra poursuivre cette action tous les jours jusqu'à ce que des mesures adéquates soient prises pour arrêter le génocide.
Appeler les gouvernements à condamner sans équivoque les actions récentes d'Israël contre les civils et les maisons palestiniens.
Appeler les représentants américains à ne pas mettre leur veto la résolution préparée par le Conseil de Sécurité sur la situation à Gaza.
Nous demandons à toutes les personnes et les organisations d'agir immédiatement et de contacter leurs représentants et ceux des Etats-Unis, des Nations-Unies, de l'Union Européenne.
mots-clés: