Le Caire au mois d'août | babelmed
Le Caire au mois d'août Imprimer
babelmed   
Si vraiment vous n'avez pas d'autre choix que de passer le mois d'août au Caire, remerciez tout de même le ciel. Car cette ville ne s'éteint jamais. Pas même pour cause de chaleur épouvantable, de départ des noceurs de la jet-set vers les côtes d'autres pays, ni à la suite de l'exode massif des couches moyennes vers les côtes égyptiennes. Voici donc quelques idées de lieux à visiter, de concerts ou projections à voir:

A visiter:
Les barrages d'El Qanater: ce sont les écluses obsolètes du Caire, construites en 1830 à 30km au nord du Caire, à l'endroit où le Nil se scinde en deux branches, et abandonnées après la construction du barrage d'Assouan. Elles se visitent aujourd'hui à bord de barques d'amour pleines de couples que seule la lenteur du trajet intéresse. Musiques, danses ou apartés amoureux sont l'ambiance aller-retour sur l'embarcation qui prend tout son temps. El Qanater sont une destination touristique cheap pour Egyptiens sans le sou et un magnifique petit voyage d'une journée, sur le Nil, dans une Egypte réelle, chaleureuse et drôle, sans la tension inévitable inhérente aux lieux prisés traditionnellement par les touristes occidentaux.

Le Caire au mois d'août | babelmedLe musée d'Oum Kaltoum et le Nilomètre: ils se trouvent tous les deux sur la même île, Raouda Island, au milieu d'un jardin magnifique dans la partie la plus douce et bucolique du Caire. Le musée d'Oum Kaltoum est un petit trésor d'émotions vives, on y retrouve des tas d'objets qui lui ont appartenu ou les robes qu'elle a portées pour ses chansons les plus légendaires, mais on peut également écouter et voir ses plus beaux concerts, les moments historiques qu'elle a marqués de sa présence ou revoir, encore une fois incrédules, les images de ses funérailles où le peuple entier d'Egypte s'est déversé dans les rues pour pleurer sa diva.
Le Nilomètre est à seulement quelques pas du musée, un ouvrage d'une beauté sobre, construit du temps de la dynastie abbasside, pour contrôler les niveaux d'eau du Nil et prévoir ainsi les lieux des crues mais aussi et surtout fixer le taux des impôts.

Le vieux quartier copte et le Fustat: prendre le métro pour y aller et descendre à la station Mar Girgis (Saint George), tout le quartier est étonnamment calme en dépit du fait que c'est une destination touristique importante du Caire. Les églises y sont parmi les plus vieilles au monde, certaines contiennent encore des reliques d'objets qui ont servi au supplice de Saint George et que les jeunes filles coptes caressent avec vénération en faisant des vœux. L'une des églises, l'église suspendue, a été construite sur un aqueduc romain dont les beaux restes sont encore visibles, une autre contient un sous-sol inondé par les eaux du Nil, le lieu, affirment les coptes, où Jésus encore nourrisson a trouvé refuge lors de la fuite vers l'Egypte. Il y a là également une synagogue dans la cour de laquelle un puits est montré aux visiteurs comme le lieu d'où a émergé le berceau de Moïse dans sa corbeille. A moins de trois cents mètres de ce quartier, commence Fustat, l'ancienne ville musulmane et la mosquée de Amr Ibn el Ass, le commandant des troupes arabes arrivées en Egypte en 640.

Concerts et projections:

Concert de Amr Diab, l'un des plus célèbres chanteurs de la pop égyptienne, à Marina, sur la côte nord le 15 août.
Concert de Nasseer Shama, le célèbre luthiste irakien, à la Maison de l'Opéra le 30 août.
Concert de musique jazz avec Ashraf Mahrous, le 9 août 2008 à El Sakia.
Concert de Yasser Moawad, le 8 août 2008, à la Maison de l'Opéra.

Le Caire au mois d'août | babelmedA Makan , "le lieu" en arabe, au centre-ville du Caire non loin du mausolée Saad Zaghloul, performances de musiques traditionnelles égyptiennes, avec une superbe troupe, Mazaher, de chanteuses et musiciennes de zar, la musique des transes des quartiers populaires. Mais aussi la tout aussi captivante troupe des "Gitans d'Egypte" qui chantent le blues du Delta du Nil.

Au Théâtre Al Genena: situé sur les hauteurs de la vieille ville fatimide, au milieu du Parc al Azhar. Un lieu de verdure, de calme et de fraîcheur au beau milieu de la fournaise polluée du Caire, le Parc al Azhar a été inaugurée il y a seulement trois années et se trouve au-dessus d'une colline qui fut autrefois une décharge publique. Le parc court tout au long des vieilles murailles de la ville fatimide et un amphithéâtre de plein air y a été construit où se produisent toutes sortes d'artistes. Pour ce mois sont prévus: du jazz oriental avec Akram el Sharkawy le 8 août, ou le 15 août avec El Door el Awal; du rap et hip hop égyptien avec Bel Arabi Bin Rap, le 14 août; des chansons populaires d'Egypte avec Black Theama le 22 août ou le 28 avec Fewnkat Donia.

Le Caire au mois d'août | babelmedAu Al Kotob Khan: dans la banlieue de Maadi, des projections de documentaires et courts-métrages. Le 20 août Cigare et café arabe, documentaire réalisé par Ahmad Medhat. Le 13 août Her Man, court-métrage de fiction basé sur une nouvelle de la romancière égyptienne d'expression anglaise Ahdaf Soueif, réalisé par Ayten Amin.

Mais aussi, n'oubliez que l'été en Egypte, c'est la saison du cinéma, allez donc voir Hassan we Morqos avec Adel Imam et Omar Shérif.


(10/08/2008)

mots-clés: