De l’Euphrate au Guadalquivir, aux sources de la musique arabo-andalouse | babelmed
De l’Euphrate au Guadalquivir, aux sources de la musique arabo-andalouse Imprimer
babelmed   
De l’Euphrate au Guadalquivir, aux sources de la musique arabo-andalouse | babelmed D’origines diverses, l’ensemble espagnol Musica Antigua, les marocains d’Ibn Arabi, et l’irakien Nassir Shamma, partagent néanmoins une influence commune : la musique arabo-andalouse. Lors des différentes soirées de ce Festival, à entrée libre, ils nous convient à un véritable voyage en musique, de l’Euphrate au Guadalquivir, sur les traces des grands passeurs de la Méditerranée.

Programme :
Ensemble MUSICA ANTIGUA
Avec Eduardo PANIAGUA, César CARAZO, Jaime MUÑOZ, Wafir SHEIK et David MAYORAL
Jeudi 20 septembre, à 21h00, Palais Taz
Samedi 22 septembre, à 21h00, El Geneïna, Jardins Al Ahzar
Dimanche 23 septembre, à 21h00, Creativity Centre à Alexandrie
Mercredi 26 septembre, à 21h00, Edward Hall, American University in Cairo
Depuis sa création en 1994, l’ensemble Musica Antigua fait revivre la musique médiévale espagnole à travers ses trois composantes : islamique, juive, et chrétienne. Composé de sept musiciens et chanteurs, l’ensemble Musica Antigua est placé sous la direction du spécialiste de musique arabo-andalouse Eduardo PANIAGUA.
A travers leur dernier opus intitulé « Bridges across the Mediterranean », l’ensemble Musica Antigua nous invite à un voyage musical qu nous conduit de Séville, Cordoue et Grenade à Tunis et finalement au Caire, sur les traces d ’IBN KHALDOUN.

Ensemble IBN ARABI
Lundi 24 septembre, à 21h, au Palais Ghoury dans le Vieux Caire
Mardi 25 septembre, à 21h30, dans le patio du CFCC: Concert du groupe et jam session avec les musiciens invités du festival « De l’Euphrate au Guadalquivir »

Originaire de Tanger, l’Ensemble musical IBN ARABI, qui porte le nom et perpétue l’esprit de l’un des plus grands maîtres du soufisme, est affilié à la Confrérie Seddikiya du Cheikh Abdelalaziz SEDDIQ.

Son répertoire arabo-andalou se compose de « noubas », qui allient la musique instrumentale, le chant et la psalmodie de poèmes de grandes figures du soufisme comme IBN ARABI, bien sûr, mais aussi Rabea AL ADAWIA, Ibn AL FARIDH, AL SHUSHTARI ou encore AL HARRAK.

Sur scène, les mélodies plaintives du « nay », les rythmes amples et profonds du « bendir » (percussion) et les inflexions du chant ne sont pas sans évoquer les ambiances spirituelles des séances de derviches et c’est vers ce lieu secret où tournoient les âmes en quête du divin que ces musiciens nous entraînent.

L’ensemble « IBN ARABI » est composé des musiciens suivants : Ahmed EL KHELIGH (qanoun), Abdellah EL KHELIGH (chant, bendir), Oussama EL KHELIGH (alto), Abdelhouahid SENHAJI (nay), Haroun TEBOUL (oud) et Keyvan CHEMIRANI.

Nassir SHAMMA
Jeudi 27 septembre, à 21h00, Creativity Centre à Alexandrie
Vendredi 28 septembre, à 21h00, Palais Taz
Samedi 29 septembre, à 21h00, Maison du oud

Le célèbre compositeur et joueur de oud irakien a formé un groupe avec de talentueux musiciens égyptiens et syriens reprenant la riche tradition des formes poétiques originaires d’al-Andalûs qui connurent un développement considérable dans tout le Moyen-Orient.

Le Festival est organisé par l’Ambassade d’Espagne en Egypte, en partenariat avec le Centre Français de Culture et de Coopération du Caire et en coopération avec l’Opéra du Caire, l’Institut pour la musique arabe, le Fonds de développement culturel, le Centre GHOURY pour le patrimoine musical et le Centre d’information AL MAWRED.

(21/09/2007)


Renseignements:
Site du CFCC au Caire: http://www.ambafrance-eg.org/cfcc/article.php3?id_article=1915


mots-clés: