Le conflit syrien pour les nuls Imprimer
Souria Houria   

Le conflit syrien nous concerne : les images de destructions, l’arrivée de réfugiés, ou plus récemment les actes terroristes liés à la dégradation d’une situation qui dure depuis plus de cinq ans.

Aussi avons-nous besoin de le comprendre.

Journalistes et universitaires, connaisseurs du pays, nous souhaitons dépasser un récit médiatique parfois trompeur.

Nous vous proposons ici de décrypter le conflit, ses causes, ses étapes et ses protagonistes. Bref, d’apporter des réponses claires à des interrogations légitimes.

 

Introduction

de comprendre le conflit en Syrie s’impose davantage depuis que ses débordements nous touchent de plein fouet. Le choc des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, les autres actions terroristes ailleurs, mais aussi l’afflux de réfugiés vers l’Europe nous rapprochent dramatiquement de cette tragédie lointaine.

Un moment pour apprendre est l’option que nous vous proposons ici. En revenant sur les étapes d’un conflit qui ne cesse de s’étendre et de s’aggraver depuis près de cinq ans, en reprenant les questions qui sont fréquemment posées (FAQ) sur les causes, la nature, les acteurs, les enjeux et les issues possibles, nous tentons d’apporter des réponses, aussi simples que possible, sans être simplistes.

Rappeler, expliquer et décrypter les événements, les faits, les dimensions et les enjeux de ce qui se déroule depuis cinq ans sur et autour du territoire syrien est le sens de notre démarche. Cela en nous appuyant sur des dates, des chiffres et des informations vérifiées et recoupées auprès des sources les plus crédibles. Nous avons regroupé ces questions par thème pour faciliter le récit des événements et les éclairer.

Qui sommes-nous ? Des journalistes et des universitaires Syriens, Français ou franco-syriens qui suivent au quotidien les événements en Syrie et dans la région. Sans prétendre à la neutralité, mais tout en privilégiant une approche objective des réalités, nous assumons avec lucidité notre soutien à la démocratie pour les Syriens.

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad

 

De la révolution à la guerre civile

On parle aujourd’hui de guerre civile. Mais la crise syrienne a commencé par une révolution pacifique, celle d’un peuple contre l’autoritarisme. Pour le comprendre, il faut d’abord imaginer la vie des Syriens sous le régime des Assad. Comment ont commencé les premières manifestations, et comment la situation a-t-elle évolué ?

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad
 

 

 

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad

 

 

 

 

 

 

 

 

De la guerre civile à la confrontation régionale

Le conflit syrien est très souvent vu, analysé à travers le prisme des dimensions régionale et internationale en oubliant la réalité à proprement syrienne. Quelles sont les raisons de cette perception ? En effet, aux revendications initiales et légitimes des Syriens, s’est ajoutée la dimension régionale d’un conflit qui dure. Les pays voisins de la Syrie, par une implication croissante, ont cherché à influencer l’issue de la crise en leur faveur. La Syrie est progressivement devenue le terrain de rivalités qui la dépassent. Pourquoi des pays comme l’Iran, la Turquie, l’Arabie saoudite sont-ils aussi actifs ? Qui soutient qui dans la région? Tentons d’y voir plus clair.

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad 

 

 

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des AssadDe la confrontation régionale au conflit international…

surimpression de ces rapports de force régionaux, se greffent enfin les agendas des puissances internationales, ajoutant encore à la complexité du conflit. Les États-Unis et la Russie semblent chacun soutenir un camp, avec une détermination toutefois très inégale. Face à eux, l’Europe, pourtant directement touchée par le conflit syrien, paraît absente. Comment négocier dans ces conditions ?

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad 

 

 

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des AssadQue reste-t-il de la Syrie et des Syriens ?

mars 2015, Ban Ki-Moon déclarait au sujet de la Syrie : « Il s’agit de la crise humanitaire la plus grave de notre temps. […] Le pays a perdu près de quatre décennies de développement humain ». Comment survivent les Syriens et que reste-t-il de leur pays ?

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad 

 

 

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des AssadL’avenir

nombreux commentateurs et hommes politiques semblent aujourd’hui considérer que la lutte contre le terrorisme, qui a touché notre pays, est prioritaire. Celle-ci est naturellement primordiale, mais elle ne peut être efficace sans la recherche d’une solution aux causes profondes de la crise en Syrie.

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad 

 

 

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des AssadConclusion

Il est difficile, compte tenu de tout ce que nous avons décrit, d’imaginer une issue prochaine. Pourtant des propositions existent, et dépendent du courage et de la volonté des acteurs pour les faire adopter. Un résumé des dernières initiatives diplomatiques montre les progrès accomplis mais aussi le chemin à parcourir.

Alors que le conflit est dans sa cinquième année, la solution vertueuse qui serait un scénario diplomatique permettant un arrêt des combats et une solution politique au conflit s’éloigne tous les jours un peu plus.

Les négociations engagées à Genève sous l’impulsion du médiateur de l’ONU, Steffan de Mistura n’ont pas permis d’avancées. Le dernier round qui s’est tenu en avril 2016 a tourné court, l’opposition représentée par le Haut Comité des Négocations (HCN) ne pouvant rester à la table des négociations alors que le régime d’Assad continuait à bombarder provoquant des dizaines de morts parmi les civils et alors qu’une cessation des hostilités avait été décidée afin de donner quelque chance au processus de négociation. Ce dernier semblait privilégié aussi bien par Moscou que par Washington tant l’inquiétude de l’organisation État islamique était forte mais il n’en a rien été.

Le conflit syrien pour les nuls | conflit syrien, guerre civile, conflit international, Ban Ki-Moon, régime des Assad