Des intellectuels syriens demandent le retrait du Liban | babelmed
Des intellectuels syriens demandent le retrait du Liban Imprimer
babelmed   
  L’Agence France Presse reprise par de nombreux médias, indique dans une dépêche datée du lundi 21 février qu’une soixantaine d'intellectuels et militants des droits de l'Homme en Syrie ont appelé à un retrait des troupes syriennes du Liban, dans un message adressé à l'opposition libanaise. L’essentiel du texte de la dépêche AFP est repris ci-dessous.

________________________________________________________________
"Nous soutenons vos demandes d'un retrait de l'armée syrienne du Liban et d'un assainissement des relations syro-libanaises sur la base de l'égalité, de l'indépendance et de la liberté de décision pour les deux peuples" libanais et syrien, affirme le message signé jusque-là par 60 personnalités.

"Le retrait des (14.000) soldats syriens du Liban est le prélude à un assainissement des relations. Mais le fait de menacer des citoyens syriens porte atteinte à ces relations", ont estimé les intellectuels syriens faisant allusion à des agressions dont ont été victimes des travailleurs syriens au Liban après l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri le 14 février dans un attentat à Beyrouth.

"Nous souffrons lorsque nous voyons et entendons que des citoyens syriens sont humiliés et que des ouvriers syriens travaillant dans votre pays sont agressés", ont-ils poursuivi.

Il n'existe pas de chiffre officiel sur le nombre d'ouvriers syriens au Liban. Mais selon de récentes études, ils seraient au nombre de 300.000 environ.
Parmi les signataires du message figurent les avocats Anouar Bounni et Khalil Maatouk et les intellectuels Bourhane Ghalioune, Michel Kilo, Yassine Haj Saleh, Akram Bounni, Abdel Razzak Eid et Fayez Sara.

Par ailleurs, des intellectuels syriens sont en train de recueillir des signatures pour un message qui sera transmis prochainement au président syrien Bachar al-Assad dans lequel ils appellent au "retrait de la Syrie du Liban et à l'application de l'accord inter libanais de Taëf", a-t-on appris auprès des signataires.
________________________________________________________________
mots-clés: