La Méditerranée rend hommage à Ibn Khaldoun | Ibn Khaldoun, Muqaddima
La Méditerranée rend hommage à Ibn Khaldoun Imprimer
babelmed   

La Méditerranée rend hommage à Ibn Khaldoun | Ibn Khaldoun, Muqaddima De nombreuses manifestations sont prévues en Méditerranée, notamment dans les pays où il a séjourné au cours de sa vie. Présentation, pays par pays:

Algérie
Alger
La Bibliothèque nationale d’Algérie abrite, depuis février, les festivités célébrant le 6ème centenaire de la mort du précurseur de la sociologie politique Ibn Khaldoun. C'est en effet au fort de Beni Salama (Tiaret) qu'il se retira et rédigea durant 4 ans sa célèbre Muqaddima, véritable prologue à la sociologie et réponse à nombre d'interrogations anthropologiques et politiques.
La Bibliothèque nationale d'Alger a préparé un programme s'étendant sur toute l'année pour revenir sur la vie, le parcours et les publications de ce prestigieux sociologue et historien. Une exposition de manuscrits rédigés par le savant et d'autres écrits sur sa pensée sera organisée à la clôture de la manifestation. La Bibliothèque Nationale se propose de récupérer les documents dispersés dans plusieurs bibliothèques de par le monde, notamment en Turquie. Durant toute l’année 2006, la Bibliothèque Nationale consacrera chaque mois une conférence-débat sur ce grand intellectuel maghrébin, qui par sa méthode novatrice, révolutionna l’approche de l’histoire.

Béjaïa
Ibn Khaldoun a longuement vécu à Béjaïa, en Kabylie, où il a eu de nombreux maîtres et élèves. M. Aïssani Djamil, professeur à l’université de Béjaïa, organise avec le groupe Géhimab (spécialisé dans la recherche des mathématiques), dont il est président deux conférences publiques, le 15 mars, sur Ibn Khaldoun homme politique et homme de science. Le docteur Aïssani rappellera qu’Ibn Khaldoun «a écrit le meilleur commentaire du livre de référence d’algèbre d’Abu Kamil, éminent algébriste égyptien. C’est également grâce à Ibn Khaldoun qu’on a mieux connu Al Qurashi, algébriste de Béjaïa d’origine andalouse [mort en 1184]», a-t-il ajouté tout en indiquant que cette conférence va tenter d’établir le rapport qu’il y avait entre « l’homme politique et l’enseignant » qu’était Ibn Khaldoun. La deuxième conférence aura pour thème «Ibn Khaldoun et l’histoire des Berbères» et traitera bien sûr de l’immense contribution de l’historien à la connaissance des différentes périodes de l’histoire d’Algérie depuis la lointaine antiquité jusqu’au Moyen-Age. «Ibn Khaldoun a utilisé dans ses écrits le livre perdu de l’histoire de Béjaïa rédigé par Ibn Hammad, historien descendant des princes ayant régné à Béjaïa, mort en 1230», nous apprend ainsi M. Aïssani.

 

La Méditerranée rend hommage à Ibn Khaldoun | Ibn Khaldoun, MuqaddimaTunisie
Un hommage national lui sera rendu tout au long de cette année non seulement à Tunis mais également dans les régions où 540 activités de toutes sortes devraient voir le jour. Un programme d'envergure, à multiples facettes, culturelles, scientifiques et touristiques, marquera cette célébration. Ce sera d’abord l’occasion de nouvelles publications. Parmi les livres, il y a le nouvel ouvrage du Dr Abdelwahab Bouhdiba, en arabe et en français, intitulé "Sur les pas d’Ibn Khaldoun", et un conte pour enfants et jeunes, inspiré de sa vie et écrit par Nafla Dahab.
Deux études seront aussi proposées ; l’une sur le premier livre d’"El Muqaddima", par Ihsan Abbas et Ibrahim Chabbouh. Ce dernier présentera la seconde intitulée "Ibn Khaldoun et son périple à l’Est et à l’Ouest". Et en mai prochain, la revue "Al hayat ath-thaqafia" publiera un numéro spécial. Outre ces publications, des expositions sont organisées. Une exposition archéologique et patrimoniale, à partir d’avril, commencera à la Maison de la culture maghrébine Ibn Khaldoun et sera ensuite présentée au Parc des expositions du kram durant la session 2006 de la Foire internationale du livre de Tunis. Une autre, documentaire, siègera à la Bibliothèque nationale à partir de mai. Les deux expositions comportent une "carte pédagogique numérisée" retraçant les périples et voyages effectués par Ibn Khaldoun dans différents pays et régions. Par ailleurs, plusieurs concours seront proposés. Le premier concerne les élèves des classes terminales portant sur une dissertation philosophique ayant trait à la pensée d’Ibn Khaldoun et à ses théories sociologiques et historiques. Le second est spécialement réservé aux enfants : il a pour thème "Les enfants commémorent Abd Al Rahman Ibn Khaldoun". Le troisième, sur la pensée d’Ibn Khaldoun, est organisé par la Cité des Sciences, sur Internet. Le dernier, enfin, portera sur un circuit culturel à la Médina de Tunis. Rappelons que Ibn Khaldoun a habité au 33 rue Tourbet El Bey. A l’occasion de cette commémoration, une promenade culturelle sera préparée dans les ruelles de la vieille ville, et le quartier qui a vu grandir Ibn Khaldoun sera restauré.
Un symposium scientifique international, avec pour thème "Ibn Khaldoun, aux sources de la modernité" aura lieu à différents endroits : Beit Al Hikma à Carthage (du 13 au 18 mars) et, le 16 mars, à Nabeul, Sousse et Kairouan avec la participation de quelques 90 invités. Un timbre postal sera édité à l’occasion de ces célébrations.

Séville
Une exposition sera organisée, du 11 mai au 30 septembre au Real Alcázar de Séville, sur le thème "Ibn Khaldoun : la Méditerranée au XIVème siècle". Cette exposition coïncidera d’ailleurs avec la rencontre des chefs de gouvernements de la Méditerranée.
«Al-Andalous doit permettre sans mythifcation, ni nostalgie, une meilleure compréhension des uns des autres, qui modifierait nos perceptions en évitant tout préjugés», a souligné Jerónimo Páez, Conseiller général de la Fundación El Legado Andalusí, «Le monde dans lequel Ibn Khaldoun a vécu est très similaire (…) à celui dans lequel nous vivons, a-t-il ajouter. Cette exposition ne prétend pas seulement parler des désastres, des tragédies ou des calamités du XIVème siècle; elle veut raconter la vie à cette époque, sans omettre que la réalité est un mélange de composantes tragiques, irrationnelles, mais aussi de rationalité, générosité créativité et de progrès».
L’exposition nous permettra de contempler des œuvres provenant de collections de musées, bibliothèques nationales et galeries d’art de Tunis, Rabat, du Caire, de New-York, Paris, Florence, Saint-Pétersbourg, Copenhague, Milan, Istanbul, Bruxelles, Tolède, Damas et Lisbonne. Elle accueillera plus de 100 œuvres venant de 17 pays. www.legadoandalusi.es.
En outre, deux grands séminaires internationaux sont prochainement prévus en Andalousie.

New-York
Le gouvernement espagnol voudrait lier la figure de l’intellectuel tunisien à la philosophie de l”Alliance des Civilisations”. Ainsi, le ministère des Affaires Etrangères espagnol propose que l’exposition Andalouse soit exposéee au siège de l’ONU en septembre prochain.

Paris
Le siège de l’UNESCO, à Paris, accueillera l’exposition archéologique et patrimoniale itinérante conçue en Tunisie ainsi qu’une journée d’Information sur Ibn Khaldoun.