Au Brésil, des dizaines de fresques contre la coupe du monde | fresques, São Paulo, Rio de Janeiro, World’s Cup 2014, coupe du monde, street art, WALLS-Separate Worlds
Au Brésil, des dizaines de fresques contre la coupe du monde Imprimer
babelmed   

//Rio de Jainerio, juin 2014. Photo Pilar Olivares (Reuters/Contrasto)Rio de Jainerio, juin 2014. Photo Pilar Olivares (Reuters/Contrasto)

L’édition 2014 de la coupe du monde a été inauguré le 12 juin dernier par une imposante cérémonie aussitôt suivie par la première partie du championat opposant le Brésil à la Croatie. Cependant, il faut s’attendre, dans les semaines à venir, à ce que se poursuivent les manifestations qui ont contrasté l’organisation de la grande kermesse sportive.

En effet, au cours des derniers mois, des milliers de personnes se sont déversées dans les rues et sur les places de nombreuses villes pour dénoncer durement les fonds faramineux qui ont été débloqués pour la construction de stades ultra modernes et d’infrastructures accueillant athlètes et supporters, des réalisations qui ont coûté au pays plus de 11 milliards de dollars.

Les violentes expulsions des favelas autour des espaces désignés pour le déroulement des matchs et les descentes de police dans de nombreux quartiers ont suscité indignation et colère auprès de la population brésilienne.

De nombreux street artistes ont rejoint la contestation en recouvrant les murs des immeubles par de gigantesques fresques dénonçant les profondes inégalités sociales du pays, spécialement à São Paulo et Rio de Janeiro.

//Vila Flavia, São Paulo. Photo Nacho Doce (Reuters/Contrasto).Vila Flavia, São Paulo. Photo Nacho Doce (Reuters/Contrasto). 

 


 

 

.