CapMed -  Des archives télévisuelles méditerranéennes | Catherine Cornet
CapMed - Des archives télévisuelles méditerranéennes Imprimer
Catherine Cornet   
 
CapMed -  Des archives télévisuelles méditerranéennes | Catherine Cornet
Le projet de réseau méditerranées des archives télévisuelles nationales est parti d’un constat alarmant:
De trop grandes disparités existent entre les différentes archives des télévisions méditerranéennes, et certaines en ressortent extrêmement fragilisées. L’absence de visibilité de ce nouveau patrimoine en pénalise l’utilisation et la circulation.

Afin d’éviter que cette mémoire commune soit absente d’un marché qui s’internationalise de plus en plus, un groupe d’archives télévisuelles ont crées Capmed, un beau site, à partir duquel peuvent être retrouvées les principales archives télévisuelles de la région. Des archives menacées de disparition en 2015
Deux chiffres pour prendre la mesure des enjeux: 200.000.000 d’heures de programmes sont archivés dans le monde dont on estime que près de 50% ont d’ores et déjà disparu et que les 50% restant sont menacés de destruction d’ici 5 à 15 ans selon les supports. Il était donc urgent de sauver dans des délais très courts une masse considérable de matériels menacés de disparition à l’horizon 2015.Les Télévisions du pourtour méditerranéen détiennent un patrimoine qui se chiffre en plusieurs millions d’heures de programmes. Elles rencontrent les mêmes problèmes et sont confrontés aux mêmes enjeux. La situation est encore aggravée par des conditions économiques difficiles, les conséquences de situations géopolitiques que l’on connaît, et l’inégal intérêt que portent les décideurs au sort des archives, ce qui se traduit par la faiblesse des moyens humains, techniques et financiers mobilisés.

Pour les détenteurs d’archives télévisuelles, il était important de pérenniser et faire vivre un patrimoine qui porte la mémoire de notre histoire des 50 dernières années et qui constitue une source inestimable de contenus tant pour le secteur lui même (diffuseurs, producteurs, réalisateurs, éditeurs) que pour celui de l’éducation, de la culture, de la recherche scientifique ou tout simplement pour une meilleure connaissance mutuelle et un dialogue enrichi entre les peuples. Il fallait aussi opérer le passage au numérique, qu’il s’agisse de la migration des formats analogiques ou de l’archivage des programmes produits désormais directement dans des formats numériques ou en passe de l’être, et de traiter des supports d’enregistrement aujourd’hui menacés parce qu’anciens, fragiles et le plus souvent atteints de dégradation physico-chimique. Après avoir pourvu à la maintenance et la fournitures d’équipements de transfert des anciens formats vidéo (2P, 1P, 3 /4P) sur 11 sites et de Télécinéma, et après avoir crée des unités de restauration de film ou des machines à nettoyer les films sur 8 sites, le projet offre aujourd’hui une sélection d’Archives des télévisons du Bassin Méditerranéen sur Internet : cap-med.net et une base de données en 3 langues de consultation et 7 langues d’entrée des données.

Ainsi, on peut visionner on-line, un discours du président algérien Ben Bella à Betna de 1963, l’interview de l’italien Italo Calvino sur ses origines sud-américaines en 1992, s’intéresser à l’histoire d’Hussein de Jordanie (1989), suivre les entraînements de la star marocaine de l’athlétisme mondial Said Aouita sur la plage de Kenitra, voir des extraits des films égyptiens "Empire M.", "La balle est toujours dans ma poche" ou écouter le dernier chanteur à la mode turque présenté dans l’émission de variétés «Ma Turquie de chanson en chanson» ….Les cassettes VHS des programmes archivés peuvent ensuite être commandés pour une meilleure vision.

Un beau projet d’archivage d’une culture télévisuelle encore trop souvent sous-estimée ou ignorée. Catherine Cornet
________________________________________________________________
mots-clés: