Entre conflit et dialogue: le rôle de l’information en Méditerranée | babelmed
Entre conflit et dialogue: le rôle de l’information en Méditerranée Imprimer
babelmed   
  Entre conflit et dialogue: le rôle de l’information en Méditerranée | babelmed Oscillant entre conflit et dialogue, impuissance et utopie, la Méditerranée est devenu un espace sensible, hyper réactif, en proie aux guerres symboliques dont les média se font souvent la caisse de résonnance.

Ainsi, l’écho des anatèmes, menaces, et manifestations de violence en réaction aux vignettes et aux déclarations du pape, s’est tu depuis peu sans que l’on puisse véritablement peser l’implication des média dans ces affaires, ni même sonder les opinions de cet autre monde, laïque et ouvert au dialogue, qui peine à trouver la visibilité qu’il mériterait.

Dans ce chaos de voix tantôt discordantes, tantôt unitaires, est-il possible d’informer sans manipuler les opinions, et peut-on raconter les réalités méditerranéennes en les appréhendant dans toute leur complexité ? Enfin quel rôle jouent aujourd’hui les média pour favoriser une meilleure compréhension de l’évolution et des changements en cours dans des sociétés de plus en plus multiculturelles ?

C’est autour de ces grandes questions que se réuniront à Turin, jeudi 24 novembre, à l’initiative de l’institut Paralleli (1), des professionnels des média des deux rives de la Méditerranée pour tenter de mieux comprendre la diversité, l’impact et les enjeux médiatiques dans l’espace euro-méditerranéen.

Plus que jamais le débat sur les média reste ouvert en Occident où la liberté d’expression, le droit d’être informés et de communiquer sont retenus comme des droits humains fondamentaux, bien qu’il ne soit pas rare de voir le pluralisme - valeur reconnue et revendiquée des sociétés globalisées- ne pas faire l’hunanimité, lorsqu’il n’est pas tout simplement bafoué.

Le colloque s’efforcera également de faire le point sur la manière d’informer les étrangers en Italie. En effet, les média multiculturels sont une réalité dynamique de la péninsule. En pleine croissance, ils constituent d’importants circuits de communication aussi bien au sein des différentes communautés, dont ils se font de plus en plus souvent les portes-paroles, qu’au niveau de la société tout entière qui continue néanmoins d’être représentée par les média nationaux sous un angle mono-culturel.
Entre conflit et dialogue: le rôle de l’information en Méditerranée | babelmed Pourtant, en Italie les étrangers représentent 5% de la population. Il s’agit pour la plupart de personnes diplômées dont une sur trois utilise l’ordinateur. 21 journaux en 15 langues, pour un tirage de 250.000 exemplaires, leur sont destinés ainsi que 86 programmes radiophoniques et 26 émissions télévisées.

En outre, de nombreuses initiatives ont récemment vu le jour. Suppléments et rubriques ad hoc consacrées aux immigrés se sont frayés un espace dans les principaux quotidiens de la botte, tandis que les magazines TV traitant de la Méditerranée sont diffusés en concomitence dans plusieurs pays de la région.

Les plus grandes agences de presse se sont, elles aussi, mises au pas en dédiant une partie de l’information qu’elles produisent à l’actualité méditerranéenne et aux communautés immigrées installées dans le pays.

Avec plus de 100 télévisions satellitaires, l’usage de plus en plus répandu d’internet, et ses innombrables potentialités, le monde arabe n’est pas en reste et doit faire face lui aussi à cette explosion de l’information et de la communication.

Partant de l’expérience italienne et européenne, la rencontre de Turin se propulsera aussi de l’autre côté de la Méditerranée grâce à ses hôtes venus de Turquie, du Liban, de l’Egypte, du Maroc, et plus loin encore, des Emirats Arabes Unis.


Rèdaction Babelmed
(17/11/2006)
mots-clés: