«Epoché», entretien avec Gaia Amaducci | babelmed
«Epoché», entretien avec Gaia Amaducci Imprimer
babelmed   
  «Epoché», entretien avec Gaia Amaducci | babelmed Gaia Amaducci aime les livres, elle aime aussi les faire sortir de leurs rayons, qu’ils soient lus, qu’ils aillent à la rencontre du public. C’est pourquoi elle a invité cette année Mahmoud Darwich et Leila Marouane -deux auteurs qu’Epoqué vient de publier- au festival des littératures de Mantoue. Et le public a adoré. Il a rafollé en particulier du readind de «Murale» de Mahmoud Darwich, comme quoi la parole poétique sait encore aimanter les foules.

Entretien avec une éditrice qui ne manque pas d’idées...

Comment est née votre passion pour la littérature francophone et votre maison d’édition?
Cette passion est née après avoir découvert cette littérature lors d’un cours de traduction littéraire animé par Egi Volterrani: cet intérêt s’est ensuite développer lors d’un long séjour à Paris où j’ai travaillé pendant un an auprès des éditions Gallimard&Fasquelle.

Comment ont-été accueillis par les lecteurs italiens les romans de Khateb Yacine et de Mohamed Dib que vous avez publiés?
Très bien, surtout par les connaisseurs qui s’étonnaient que des classiques de ce genre n’aient pas été publiés plus tôt alors qu’il existe des traductions de ces auteurs dans beaucoup d’autres pays.

Pourquoi Epoché a choisi d’éditer les ouvrages de Leila Marouane (Doppio repudio) et de Mahmoud Darwich (Murale)?
Epoché a décidé de publier Murale en l’inscrivant dans un projet plus vaste de «Reading théâtral». C’est pourquoi nous avons créer la collection «Poiesis» qui publiera des recueils insérés dans un projet «Hors librairie». Les poèmes de Darwich se prêtent parfaitement à une opération de ce type. Je voudrais préciser que cette opération a été conçue par Maria Nadotti.
Doppio ripudio est sorti il y a un an. J’ai eu pour ce roman un véritable coup de foudre. L’écriture est excellente, l’approche aux thèmes d’actualité qui y sont évoqués est originale et vraiment unique. Leila Marouane déploie dans ce livre une manière intelligente et nouvelle pour affronter la question féminine en Agérie.

Lectures poétiques mises en espace, rencontres avec le public, débats... L’originalité d’Epoché semble consister à faire sortir le livre des librairies et des bibliothèques. Quels sont les prochains rendez-vous avec les lecteurs que vous proposez?
Avec certains livres il est possible d’envisager des actions plus amples que la simple publication. je trouve que c’est vraiment magnifique quand un texte trouve plusieurs voies pour s’exprimer, pour vivre. C’est le cas avec le recueil de Mahmoud Darwich. Le public a réagi avec un enthousiame surprenant à la lecture de ses poèmes mis en espace au théâtre Bibiena de Mantoue, Storchi de Modène et Pergola de Florence. Il faut dire que le spectacle a été remarquablement mis en scène par Federico Tiezzi et les lectures merveilleusement bien dites par Sandro Lombardi. Des reading sont prévus dans d’autres villes d’Italie au printemps. Rédaction Babemed
(05/10/2005)
________________________________________________________________
mots-clés: