Festival International du court métrage de Capalbio | babelmed
Festival International du court métrage de Capalbio Imprimer
babelmed   
  Festival International du court métrage de Capalbio | babelmed Dirigé par le chef d’orchestre Marcello Panni et executé par l’Ensemble «Nuovo Contrappunto», l’opéra de Igor Stravinsky, “l’histoire du soldat” qui théorisa le principe de l’oeuvre brève a inaugurera le nouvel écran des caves de Capalbio à Borgo Carige. Le nouvel écran du festival accueillera ensuite le Concours International «Animazioni corti – Corti d’animazioni». Enfin, le festival proposera, jusqu'au dimanche, la projection des plus beaux courts-métrages des 10 derniers Festivals.

Concours International
27 courts métrages de 1 à 15 minutes, provenant de 13 pays. (Argentine, Belgique, Canada, France Allemagne, Grande Bretagne, Iran, Italie, Mexique, Norvège, Ecosse, Espagne, Suède), seront en compétition. Côté italien, quatre films seront présentés: L’età del fuoco de Mauro Calvone, Lotta libera de Stefano Viali, Post-it de Michele Rho, Radiopanico de Gigi Piola. On notera aussi l’attendu Mathilde au matin, écrit et dirigé par Maria De Medeiros. Les courts métrages touchent une vaste gamme de sujets et de genres allant de la comédie dark à «l’horror».

Le choix de films de ce 12ème Festival renvoie aux thèmes suivants:

La Vie prison dont il est difficile de s’évader; la vie suspendue entre passé et présent, entre rêve et nostalgie ; la vie, véritable leçon même lorsqu'elle touche à la tragédie.
La vie tronquée par une vision post-moderne réductrice et le manque de temps qui l'assiège…

La Réalité et les pièges de l’apparence; réalité qui se mêle et se heurte à la fiction, mais quand la fantaisie vainc la tragédie, le dialogue est alors possible...

L’Amour qui peut se transformer en haine entre une mère et sa fille;
l'amour pour le cinéma;
l'amour comme un jeu qui permet de récuper ce qui a été perdu;
L'amour, "le grand", qui nait d’une rencontre au hasard...

La Famille et ses silences,
attentes, joies, désillusions du rapport parents-enfants; la famille comme lieu de solitude, de déchirement et de tiraillement...

Cette année, le festival lance aussi un concours spécial dédié aux courts-métrages d’animation, avec neuf films en compétition venus de 8 pays, ainsi qu'un prix Vidéoclip.

Hors concours sera présenté une section «Maitres et enfants» lors de laquelle seront projetés les courts métrages réalisés par les plus grands maîtres du cinéma italien et européen sur le thème de l’enfance : Bambini de Francesco Maselli, Les Mistons de François Truffaut, Il pollo ruspante d’Ugo Gregoretti, La bambinaia de Mario Monicelli.
Trois événements spéciaux porteront les spectateurs en Chine avec les films de Bai Fujian et de Poon Yick-sum, et au Mexique, avec la session fenêtre sur le monde.

L’événement spécial «A corte di diritto»
portera un regard particulier sur les droits humains, à travers plusieurs films: El otro sueño Americano d’Enrique Arroyo; Children and Airplanes de Galina Myznikova et Einspruch IV de Rolando Colla et Tahara de Sara Rashad. Deux sections également hors concours rendront hommage à Pier Paolo Pasolini et Jean Vigo. Rédaction Babelmed
________________________________________________________________
mots-clés: