Le  tourisme à Yasmine Hammamet | Marwa Sahli, Hammamet, Nabeul, Office National du Tourisme tunisien
Le tourisme à Yasmine Hammamet Imprimer
Marwa Sahli   

Le  tourisme à Yasmine Hammamet | Marwa Sahli, Hammamet, Nabeul, Office National du Tourisme tunisien

Une reprise relative dans le secteur du tourisme au cours de cette année
la zone touristique à Hammamet est la destination touristique pour nombreux vacanciers de différentes nationalités. Il ya plus de 100 hôtels dans cette ville mais, jusqu’à présent, le tourisme n’a pas repris pleinement dans cette région.
Le secteur du tourisme en Tunisie est passé par plusieurs changements. En Mars de l'année courante, le chargé d’information et de communication au Commissariat Régional de Tourisme à Hammamet a indiqué qu’il y avait une reprise relative du tourisme. "Le faible taux d’arrivage des touristes était très marqué après la décision de certains touristes français de changer leur destination vers l'Espagne et la Turquie." Il a affirmé que la situation s'est globalement améliorée en comparaison avec la situation désastreuse du secteur de tourisme à Hammamet, mais l’espoir d’une reprise d'activité du secteur dans les prochains jours dépend du rétablissement de la confiance du touriste dans le pays. Il a ajouté que « certains hôtels ont été fermés après la révolution.»

Comparé à l'année 2011, le secteur du tourisme s'est détériorée en raison d'une variété d'événements tels que la situation tendue sur la frontière tuniso-libyenne, les événements en Libye et ceux de Lampedusa qui ont conduit à l'effondrement des marchés italien et libyen et donc à la perte de marchés touristiques importants.
Toutes ces conditions, en plus de la propagation du désordre et des mouvements de protestation et les sit-in, ont conduit à l'effondrement du tourisme et à la fermeture de plusieurs établissements touristiques.
Le chargé de l’information et de la communication au Commissariat Régional de Tourisme à Hammamet a déclaré que l’année 2011 et la pire année dans l'histoire du tourisme en Tunisie, mais cela ne nie pas le fait que « notre tourisme souffre depuis 2000.»
Le nombre de touristes allemands qui ont visité la Tunisie en 2011 a baissé de 41 pour cent par rapport à 2010.
Le ministère du Tourisme a déclaré que 270 mille touristes allemands ont visité la Tunisie en 2011, contre 485 000 600 en 2010.
Mais en 2010, les statistiques publiées par l'Institut National de Statistique ont indiqué une baisse du nombre de touristes visitant la Tunisie durant les cinq premiers mois de 2010 ce qui représente 1,9 pour cent (3 pour cent des touristes venant d'Europe et 1 pour cent des touristes des pays du Maghreb). Cependant, tous les indicateurs montrent que la saison touristique de 2010 a connu une crise se traduisant notamment par la faible activité du pôle touristique à Yasmine Hammamet qui n’a jamais auparavant, selon certain fournisseurs de services touristiques, connu un tel recul du taux de visite.
Il est à constater que la zone touristique de Nabeul - Hammamet compte pour plus de 20% de la capacité d’accueil totale en 2007 selon les publications de l’Office National de Tourisme et plus de 4% du volume d’investissements dans les secteurs d'hébergement et d’animation touristique.
Le tourisme tunisien couvre également 60% du déficit commercial, et représente 6,5% du produit intérieur brut, en plus du fait que le secteur du tourisme est un secteur à forte capacité d’emploi puisqu’il fournit 400 mille emplois directs et indirects, selon les statistiques de l'Office National du Tourisme tunisien.

 


 

Marwa Sahli

Mai 2012