Festival international du film de Saint Sébastien | babelmed
Festival international du film de Saint Sébastien Imprimer
babelmed   
Du 18 au 27 septembre 2003.
La 51ème édition du festival propose une ample rétrospective des productions algérienne, marocaine et tunisienne des trente dernières années dans le cadre de sa section intitulée «Entre amis et voisins, une porte ouverte sur le Maghreb». Le cinéma algérien est présent tant par ses classiques que par des inédits comme Le soleil assassiné (2003) de Abdelkim Bahloul. Le cinéma marocain, de son côté, sera représenté par Une porte sur le ciel (1989), de la réalisatrice Farida Benlyazid (2002), par Une minute de soleil en moins, de Nabil Ayouch, film toujours censuré au Maroc pour ses scènes de sexe explicites et ses renvois à la corruption, et par Mille mois, première œuvre de l'acteur Faouzi Bensaidi présentée au dernier Festival de Cannes. De Tunisie nous viennent surtout des classiques et quelques récentes productions. Le cycle "Entre amis et voisins" offre un aperçu des inquiétudes sociales et artistiques des cinéastes du Maghreb, pour certains professionnels chevronnés en Europe, et tous sensibles aux problèmes de leurs sociétés respectives.
mots-clés: