Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed
Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée Imprimer
babelmed   
Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmedQuatre médias: la revue Afkar , le quotidien l ’Orient le jour , les sites Bianet et Babelmed , en partenariat avec l’ IEMED, donneront le coup d’envoi le 5 février à une grande enquête sur les jeunes femmes méditerranéennes: «Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée».

La rencontre, dont le but est de constituer un réseau de femmes journalistes des deux rives de la Méditerranée, appelé à fonctionner de manière pérenne, débouchera sur un questionnement autour des problématiques du genre dans l’espace euro-méditerranéen.

Au delà du profil que ces enquêtes entendent tracer de la génération des 20-30 ans dans 9 pays des rives nord et sud de la Méditerranée (Algérie, Egypte, Espagne, France, Italie, Liban, Maroc, Palestine,Turquie), deux thèmes sensibles seront traités: «femmes en situation de conflit» , et «la jeune création féminine en Méditerranée».

Le 6 février, une table ronde sur «Visibilité et représentation des femmes dans les médias» aura lieu à l’IEMED, à partir de 11.00,

Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed Quelle place occupent les femmes dans les médias? Quelles images et modèles féminins ces derniers diffusent-ils dans les différents pays européens et méditerranéens? Pourquoi le rôle des femmes au sein de leur société est-il si peu valorisé? Et enfin, comment est-il possible de contraster et de démonter les stéréotypes et les réductions dont celles-ci sont encore trop souvent victimes dans les médias?

C’est à ses grandes questions que les journalistes présentes à Barcelone tenteront de répondre en débattant avec le public. Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed

Cette première rencontre sera suivie par une Conférence sur «Les Femmes méditerranéennes en situation de conflits» qui se tiendra au mois d’avril prochain à Rome.



Les 4 médias méditerranéens

Les enquêtes produites par le réseau des journalistes seront publiées par les 4 médias partenaires: Babelmed.net, Afkar, Bianet et L’Orient le Jour.

Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed Le site Babelmed est le premier magazine en-ligne des cultures méditerranéennes. Celui-ci fonctionne à partir d’un réseau de 16 journalistes professionnels indépendants, disséminés dans 14 pays méditerranéens. Le site est en trois versions : français, anglais, arabe.

Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed La revue Afkar
est le magazine mensuel de l’IEMED, institution fortement impliquée dans la construction du dialogue euro-méditerranéen, notamment sur les questions féminines. Le magazine traite des grands sujets transversaux à la Méditerranée. Afkar consacre une attention constante aux femmes méditerranéennes.

Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed Le site Bianet est un site sur l’actualité sociale politique et culturelle de la Turquie qui porte une attention particulière aux femmes et aux droits humains. Il est devenu en quelques années un référent médiatique incontournable, un lieu d’information indépendante pour les grands débats d’idées qui traverse la société turque, tels que l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne.

Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed L’Orient le jour
est un quotidien libanais né le 1er septembre 1970 de la fusion des deux journaux L’Orient (fondé à Beyrouth en 1923, par Gabriel Khabbaz et Georges Naccache) et Le Jour (fondé en 1935, par Michel Chiha). Ce journal a ouvert ses colonnes aux intellectuels et aux chroniqueurs les plus prestigieux du Liban moderne.

Informations : IEMED. C/Girona num.20. 5 th Floor - Barcelona - tel: +34 93 244 98 50



Le réseau des femmes journalistes méditerranéennes (de gauche à droite)

Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée | babelmed
Sahar Al-Attar (Liban) est journaliste du quotidien libanais L’Orient Le Jour. Après des études de journalisme en France accompagnées de nombreuses expériences dans différentes rédactions françaises aussi bien dans la presse que la radio ou la télévision, elle intègre l’équipe de ce quotidien francophone. Ayant débuté en tant que journaliste, elle est désormais chef du service économique.

Naela Husni Ali Khalil (Palestine). Née dans le camp de réfugiés de Balata en 1977, elle est diplômée en journalisme à l’Université nationale Al-Najah. Elle a complété ses études en Angleterre à la Thomson Foundation de Cardiff qui lui a décerné le «Prix de la meilleure journaliste 2005». Elle a aussi été lauréate de la Fondation Al Qattan comme meilleure journaliste d’investigation. Elle travaille aujourd’hui pour le journal palestinien Al-Ayyam.

Stefanella Campana (Italie) a travaillé comme journaliste pour le journal "La Stampa" à Turin pendant 26 ans. Elle est l’auteure de plusieurs séries télévisées diffusées par Rai Tre sur le monde du travail et sur les femmes en Italie. Elle a également écrit 4 livres traitant des grandes questions féminines qui ont marqué les 20 dernières années. Elle est aujourd’hui responsable du dossier média auprès de l’Institut torinois «Paralleli, Institut Euro-méditerranéen du Nord-ouest».

Catherine Cornet (Italie) Diplômée de l’Institut d’études politiques d’Aix en Provence et de l’Université de lettres en littérature comparée. Elle a obtenu un Master en études moyen-orientales et langue arabe à la School of Oriental and African Studies de Londres. Elle collabore avec la revue «Internazionale» sur les questions du Moyen-Orient. Elle est coordinatrice du réseau de Babelmed.

Nathalie Galesne (Italie-France) : Ancienne rédactrice en chef de la revue “Rive”, auteure d’un livre sur la Syrie “Syrie, éclats d’un mythe”. Elle est actuellement rédactrice en chef de Babelmed.net, le magazine en ligne sur les cultures méditerranéennes et présidente de l’association Babelmed. Elle enseigne également le Français à l’Université de Sienne (Faculté d’Arezzo).

Ghania Khelifi (Algérie) vit entre Paris et Alger. Elle est diplômée de l’Université d’Alger en documentation et a commencé sa carrière de journaliste en 1989 au «Journal des finances». Rédactrice en chef des journaux «Liberté» pendant 7 ans et «Le Matin» pendant 3 ans, elle a également publié une biographie de Kateb Yacine en 1992 intitulée «Poèmes et éclats». Elle est désormais journaliste pour le quotidien algérien «Le midi».

Nadia Khoury-Dagher (France), est spécialiste des questions moyen-orientales et africaines. Elle est journaliste free-lance pour plusieurs journaux et magazines, tel que «Le Monde 2» ou «Elle». Passionnée de musique méditerranéenne, elle signe, outre ses articles pour babelmed, la rubrique “Muzzika” du site. Elle est aussi chargée de la communication de plusieurs manifestations culturelles de qualité, telles que «Le Maghreb des livres» de Paris.

Nadire Mater
(Turquie) est née en 1949. Diplomée de l’université d’Ankara en protection sociale, elle a commencé sa carrière de journaliste en 1982. Elle couvre plus particulièrement les droits de la femme, des enfants, ainsi que la questions des minorités en Turquie. Elle milite pour la défense des droits de la femme et pour la liberté d’expression en Turquie.

Eman Shaban Mohammad Morsi (Egypte) est née en 1984. Après des études de littérature anglaise à la faculté du Caire, elle a collaboré avec différents journaux égyptiens, comme le Daily Star Egypt ou Business monthly. Elle a été membre du «Forum de la mémoire féminine» en tant
qu’assistante de recherche.

Kenza Sefrioui
(Maroc) est née à Paris en 1979. Elle s’est efforcée tout au long de ses études d’approfondir ses deux cultures, française et marocaine, notamment à travers un cursus de littérature comparée à l’Université Paris IV Sorbonne et d’arabe littéral à l’INALCO. En 2004, elle est venue s’installer au Maroc pour préparer sa thèse de doctorat sur la revue «Souffles» et a décidé d’y rester. Elle s’occupe actuellement des pages culturelles au «Journal Hebdomadaire».

Lurdes Vidal (Espagne) est rédactrice en chef de la revue Afkar/idées, éditée par l’Institut Européen de la Méditerranée et Estudios de Política Exterior. Née en 1974, elle est diplômée en traduction et interprétation de conférences. Spécialisée dans la langue et les cultures arabes, elle est également responsable de la conception et de l’organisation des évènements relatifs au monde arabe et à l’Islam.


(03/02/2008)

mots-clés: