Une si belle mosquée, un album sur la tolérance adressé aux enfants du monde | Ann Jungman, Une si belle mosquée, Cordoue, The most magnificent mosque, Shelley Fowles
Une si belle mosquée, un album sur la tolérance adressé aux enfants du monde Imprimer
babelmed   

Rachid, un enfant musulman, Samuel, un juif, et Miguel, un chrétien, sont tous trois de petits garnements de Cordoue qui ont fait du luxuriant patio de la mosquée leur terrain de jeu.

Ils ne se contentaient pas de sauter les parterres de fleurs et les fontaines, ils aimaient aussi jeter de vieilles oranges sur les passants au grand dam des jardiniers Ibrahim et Yacoub. Pour leur malheur, un jour, l’une des ces oranges pourries tomba au pied du Calife.

Rattrapés par la garde, ils furent amenés devant le souverain. Ils furent punis de trois mois de travail dans le patio. Mais ils en vinrent à admirer «leur» mosquée plus que tout autre monument, plus que les églises de Miguel, plus que les synagogues de Samuel.
Lors de la reprise de Cordoue par les chrétiens en 1236, lorsqu’il fut question de la démolir pour construire une cathédrale, ce furent Miguel, Samuel et Rachid qui convinrent le Roi d’épargner la Grande Mosquée.

Ainsi, aujourd’hui encore, dans la vie réelle des Cordouans, on dit « aller à la messe à la Mosquée».

Une si belle mosquée est un livre très réussi d’Ann Jungman, illustré de dessins naïfs et colorés par Shelley Fowles, qui vient de sortir en français chez Gautier-Languereau. L’édition anglaise originale est sortie à Londres chez Frances Lincoln sous le titre The most magnificent mosque.

Très beau à voir, facile à lire pour les enfants de 6 à 10 ans. Une belle leçon de tolérance sur le mode ludique.


Redaction Babelmed