Ensemble Al Kindi, Parfums ottomans | babelmed
Ensemble Al Kindi, Parfums ottomans Imprimer
babelmed   
Ensemble Al Kindi, Parfums ottomans | babelmedAprès avoir reçu un accueil enthousiaste en janvier 2006 lors de la présentation de ce nouveau programme, Julien Jalal Eddine Weiss réunit à nouveau les instrumentistes et chanteurs turcs, arabes et azéris au Théâtre de la Ville pour interpréter une musique raffinée et virtuose puisée dans le répertoire de la cour de Topkapi durant l'âge d'or de l'empire ottoman.

Julien Djelal Eddine Weiss est un voyageur musical. Depuis un quart de siècle, il a consacré tout son effort — intelligence et sensibilité — à explorer le domaine complexe et raffiné de la musique traditionnelle soufie, qu’il a épurée et ramenée à ses sources, à travers son ancrage à Alep, la pure et si noble capitale de la Syrie du Nord.
Aujourd’hui, le grand interprète au qânûn a décidé de s’arrêter, fasciné, à Istanbul, ville d’empire, ville de Cour.
Toutes les musiques de l’ «Orient second», turc fût-il, arabe ou persan, sans doute indien aussi, peut-être quelque peu chinois et japonais, toutes ces musiques en fleur et leurs fragrances, se sont déversées là, dans la salle aux parfums, dans ce salon prestigieux donnant sur l’étincelant Bosphore.

Les musiques traditionnelles savantes de l’Islam sont le prolongement enrichi durant treize siècles des courants modaux antiques et des musiques raffinées arabes, persanes, turques, indiennes. Cette confluence dans le domaine musical n’exclut ni l’originalité des legs des divers peuples, ni la spécificité des styles locaux favorisés par les califats et les cours princières. A partir du XIVe siècle, la récession des Arabes et des Iraniens et l’ascension des Turcs ottomans ont conduit ces derniers à hériter de l’élitisme du califat.

Ensemble Al Kindi, Parfums ottomans | babelmedAu moment où Constantinople devenait Istanbul, capitale de l'Empire ottoman, les Turcs arrivèrent avec de nouveaux éléments culturels. La musique classique ottomane, savante synthèse des influences byzantines, persanes, arabes et turques atteignait un degré incomparable de richesse et d'éclectisme.
C’est cette musique unique que vous pourrez découvrir au théatre de la ville de Paris.

(23/11/2007)


Pour plus d’information:
www.alkindi.org

Lundi 26 Novembre à 20h30, en concert au Théâre de la Ville à Paris

mots-clés: