Le choc des ignorances: entretien avec Bruno Etienne | Irane Belkhedim
Le choc des ignorances: entretien avec Bruno Etienne Imprimer
Irane Belkhedim   
 
Le choc des ignorances: entretien avec Bruno Etienne | Irane Belkhedim
Bruno Etienne
«Arabes et Européens sont les enfants de la même civilisation»

Pourquoi rejetez vous la théorie du choc des civilisations?
Je ne crois pas au choc des civilisations. Le slogan Islam contre Occident masque les véritables enjeux des problèmes géopolitiques stratégiques qui concernent le contrôle du Proche-Orient, des intérêts purement énergétiques et qui sont légitimés des deux côtés par des références culturelles et religieuses.

Mais cette théorie met en évidence les différences culturelles et religieuses qui sont une réalité, non?
Oui, je ne renie pas ces différences, mais je dis seulement que les Arabes et les Européens sont les enfants d’une même civilisation, ils partagent beaucoup de choses communes. D’abord, la bible, le coran et l’évangile. Savez- vous que dans le Coran, il y a 180 occurrences qui renvoient aux textes bibliques et évangéliques ? Dans le coran, il existe un verset qui énonce que le prophète Mohamed est venu confirmer ce qu’ont révélé les autres messies, Abraham, Moise… ..Il n’efface pas ce qui a été dit mais le complète. Musulmans et Chrétiens croient aussi à la prophétie. Secundo, leur mode de raisonnement a comme base le raisonnement grec. Agnostiques, athées, juifs, musulmans, pratiquant ou pas, chrétiens, raisonnent par analogie, par déduction et induction, par la chaîne de légitimité de ceux qui ont écrit. Nous appartenons donc à une seule civilisation, nous dire Islam contre Occident, c’est nous prendre pour des idiots!

Comment expliquez vous que ce slogan déstabilise alors ces deux mondes?
Ce slogan fonctionne sur la méconnaissance réciproque. Certains Européens et peut-être Arabes aussi, construisent leur imaginaire sur ce qu’est l’Islam et sur ce qu’il devrait être. Ce sont les fantasmes qui définissent l’Islam car ce qui est important ce n’est pas ce qui est vrai mais c’est ce que les gens croient et ce n’est pas du tout la même chose. La quasi-totalité de ceux qui craignent l’Islam comme ceux qui le défendent dit que l’Islam est un. Ainsi, dans la tête de ceux qui ont peur, les musulmans se ressemblent, qu’ils soient de Samarkand, de Casablanca ou de la banlieue parisienne, dès qu’ils ont attrapé l’Islam ou que l’Islam les a attrapés, ils ont les mêmes comportements : ils violent les femmes, égorgent les gens... Ce sont des fantasmes! Un jour une dame me dit que les Européens ne connaissent pas l’Islam, j’ai répondu: Que connaissent les musulmans sur le christianisme et le judaïsme? Ils disent aussi n’importe quoi! Les illusions sociales produisent des effets sociaux!

Comment voyez vous certains incidents qui ont provoqué la colère des musulmans, par exemple, ceux de l’aéroport de Roissy?
Il ne faut pas céder à l’événementiel. Cette histoire présente des faits cohérents et logiques, il est normal que la police surveille de près des bagagistes qui ont été dans des camps d’entraînement en Afghanistan et au Pakistan et qu’elle renforce les mesures de sécurité! Et ce n’est pas contre l’Islam. C’est une information qui n’a pas d’intérêt, par contre, pourquoi on ne parle jamais des 85% des musulmans en France qui se disent laïcs, républicains et qui veulent vivre tranquillement, travailler et emmener leurs enfants à l’école?! Je n’invente rien, ce sont des enquêtes qui l’attestent.

Comment analyser vous le discours du pape Benoît XVI qui a provoqué la colère du monde musulman?
Je n’ai pas pu obtenir son discours traduit de l’allemand au Français que quatre jours plus tard. Et je parie que la plupart des gens qui ont protesté à Munich ce jour-là ne l’avaient pas lu ! C’est l’exemple même de l’immédiateté de l’information qui a poussé ces personnes à manifester sur des fantasmes! Pourtant, dans son discours Benoît XVI a posé un véritable problème, le débat qui secoue actuellement la société européenne, celui de la compatibilité de la foi et de la raison. L’archéologie de la culture européenne et la nécessité de la modernité: l’Europe a-t-elle une culture judéo-chrétienne, laïque ou moderne? Le pape a adressé un discours virulent envers l’Europe en affirmant que les Européens n’arrivent plus à assumer leur chrétienté car l’Europe a égaré ses valeurs centrales de cohésions.

Le pape s’est alors adressé aux Européens avant tout?
Oui. Disons que le pape a décidé de faire de la Daâwa (prédication) auprès des chrétiens européens car son prédécesseur les a abandonnés pour s’intéresser au monde entier. Son intervention est une stratégie politico-religieuse du Vatican qui croit que l’Europe doit se replier sur elle-même et oublier le reste de la planète. Il y a aussi une autre raison qui explique ce discours, le catholicisme est désormais majoritaire en Amérique latine et en Afrique, le prochain Pape sera vraisemblablement de ces deux régions, mais la vieille Europe résiste! Il faut comprendre ces enjeux! Dire que l’Islam n’a pas fréquenté la rationalité universelle grecque est une erreur, une bêtise car nulle n’ignore que les Chrétiens ont connu la pensée et la philosophie grecque grâce aux traductions des savants arabes.

Que doit-on faire pour instaurer des rapports plus confiants et solides entre les deux rives?
La relation Islam Occident se base sur l’ignorance. Les mœurs des uns et des autres ont des cohérences anthropologiques. Au nom de quoi je vais dire à quelqu’un qu’il n’a pas le droit de faire la circoncision ou de manger le cochon!? Je veux dire que celui qui n’est pas dans la même culture devrait essayer de comprendre pourquoi il est cohérent pour l’Autre de manger du cochon et de ne pas être circoncis. C’est important de comprendre car la méconnaissance favorise les fantasmes. Cependant, la connaissance n’est pas non plus facile. Il existe des mécanismes très complexes des deux côtés pour expliquer exactement ce qu’est la culture ou la civilisation. Il faut donc travailler, animer des rencontres, lire des livres des deux rives et former des gens. Toute ma gloire est d’avoir formée des chercheurs qui sont capables d’écouter l’Autre et d’avoir réussi à les déconstruire sur leurs propres préjugés. Il y a aussi la question historique, l’histoire n’est pas écrite de la même façon. En France, un manuel d’histoire franco-allemand vient d’être édité et de signer ainsi la réconciliation entre les deux pays après trois guerres et des millions de morts. Quand est-ce l’Algérie et la France feront pareille?
Irane Belkhedim
(02/02/2007)
mots-clés: