Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier | babelmed
Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier Imprimer
babelmed   
 
Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier | babelmed
L’Espagne est cette année à l’honneur du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier dont la 27ème édition a ouvert ses portes ce 21 octobre.
L’hommage à l’Espagne sera tout d’abord cinématographique avec la section «Femmes à la caméra» résumant le renouveau du cinéma espagnol fait par des cinéastes comme Chus Gutiérrez, Icíar Bollaín, Isabel Coixet, Patricia Ferreira, Gracia Querejeta, Daniela Fejerman, Inés París, la pionnière Pilar Miró, disparue en 1997…Cette section d'une quinzaine de films permettra d'évoquer la place des femmes dans le cinéma aujourd'hui. Des réalisatrices d'autres pays de la Méditerranée se joindront aux Espagnoles pour discuter de la question à l'occasion d'une table ronde et un concert exceptionnel de la comédienne et chanteuse Victoria Abril qui clôturera sa tournée française à Montpellier le 23 octobre.
Le programme est comme toujours très riche avec 251 films, 220 séances, 21 pays méditerranéens représentés, la soirée concert et le film avec Victoria Abril, 12 rencontres et tables rondes, plus de 100 réalisateurs invités durant 10 jours dans 4 lieux.
Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier | babelmed
Douar de femmes de l’Algérien Mohamed Chouikh
Nombreuses les avant-premières: La petite Jérusalem de Karin Albou, qui ne traite pas de la ville divisée e occupée du Moyen orient mais du quartier de Sarcelles en banlieue parisienne, appelé «La petite Jérusalem»; L'enfant endormi de Yasmine Kassari (Belgique-France); le très attendu Free Zone d’Amos Gitaï interprété par des actrices extraordinaires telles que Nathalie Portman, Hanna Laslo, Hiam Abbass, Carmen Maura; Douar de femmes de l’Algérien Mohamed Chouikh; Bosnie, à l'école des nationalismes, de Benoît Califano, un documentaire qui témoigne de la situation des écoles en Bosnie-Herzégovine après la guerre; Quo Vadis, Baby? de Gabriele Salvatores.
Dans la compétition officielle signalons le film italien Vento di terra de Vincenzo Marra, Le Pain nu de Mohamed Rachid Benhadj (Italie-Algérie-France) une adaptation du livre éponyme de Mohamed Choukri, La trahison de Philippe Faucon, qui revient sur la guerre d’Algérie, Mémoire en détention, de Jillali Ferhati (Maroc), Les prénoms d'Alice de Pilar Ruiz Gutiérrez, Mirage de Svetozar Ristovski (Macédoine-Autriche), Tuning du Slovène Igor Sterk, Go West d’Ahmed Imamovic (Bosnie-Croatie), Une merveilleuse nuit à Split du Croate Arsen Anton Ostojic.
Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier | babelmed
Parmi les rétrospectives et hommages, «Italie: Cinecittà-Hollywood», ou comment les cinémas italien et américain se sont mutuellement influencés avec l’hommage à Vittorio De Seta, ses documentaires et ses fictions; «Nuit en enfer: hommage à Lucio Fulci»; «Expérimental: Albanie, découverte d’Anri Sala»; «Arts numériques et cinéma: vers une narration interactive?» (25 octobre); «Performance-multiprojection» de Cécile Ravel et Jean-Marc Manteau (25 octobre.).
Nouveauté de cette année: la «Journée du scénario» (26 octobre): une rencontre-débat ouverte au public sur la création du scénario, autour du film "Mes 17 ans", avec les réalisateurs et scénaristes Philippe Faucon et William Karel . A signaler aussi «Filmer en région» avec 19 productions du Languedoc-Roussillon, «Arts du cirque: la représentation du cirque au cinéma»; «Cinéma d’animation: Hommage à Christophe Héral».
Le film italien Ma quando arrivano le ragazze?, de Pupi Avati, sera projeté en cloture du festival.
Le programme complet est disponible sur le site du Festival. Antonia Naim
________________________________________________________________
mots-clés: