CONFLUENCES Méditerranée: «Israël: l’enfermement?» | babelmed
CONFLUENCES Méditerranée: «Israël: l’enfermement?» Imprimer
babelmed   
  CONFLUENCES Méditerranée: «Israël: l’enfermement?» | babelmed Ce 54e numéro de Confluences Méditerranée «Israël: l’enfermement?», dont la préparation a été confiée à Régine Dhoquois-Cohen, a le mérite de poser les vraies questions.

Il tente de dresser un état des lieux de la société israélienne, en l’abordant d’un point de vue économique, culturel et social.

Si d’un coté celle-ci jouit d’une croissance économique et d’une grande activité culturelle, elle n’en est pas moins une société paradoxale et enfermée dont la violence est à la fois subie par les femmes et imposée aux Palestiniens.

Les différents articles rassemblés dans la revue renvoient aussi la société israélienne à ses contradictions, sans toutefois lui faire endosser entièrement la responsabilité et les orientations politiques du pays.

Confluences Méditerranée propose comme à son habitude plusieurs voix, parfois dissonantes :

«Dans ce numéro, s’explique la rédaction, nous avons voulu, dans la mesure du possible, dissocier la société israélienne du conflit, montrer que le sionisme a réussi à créer une société normale, banale, un Etat nation qui a retrouvé le chemin de la croissance économique (article de Jacques Bendelac) et qui peut s’enorgueillir d’une activité culturelle intense (entretien avec Ronit Elkabetz). »

«Même si la société israélienne apparaît forte et surarmée (article de Frédéric Encel), les Israéliens sont physiquement et psychologiquement enfermés. Ils sont enfermés dans une logique victimaire, obsédés par les corps déchiquetés des victimes des attentats suicides. La démocratie israélienne est gangrenée par l’ethnicité (article d’ Alain Dieckhoff).et par la violence, celle subie par les femmes (article de Valérie Pouzol) et celles imposées aux Palestiniens. (Rapport de l’ACRI).»

«Dans ce numéro, sur une société israélienne contrastée et paradoxale, nous avons aussi voulu apporter des messages de paix en donnant un espace de parole à ceux dont les efforts témoignent de l’existence de réponses politiques et citoyennes: les femmes de «Machsom Watch» qui se rendent aux check-point de Cisjordanie pour surveiller le comportement des soldats à l’égard des Palestiniens (article de Karine Lamarche), aux Mères d’enfants israéliens et palestiniens morts dans le conflit (article de Nourid Peled), à Théo Klein, auteur - entre autres - du Manifeste d’un juif libre». Sommaire:
La société israélienne entre dynamisme et repli -Régine Dhoquois-Cohen
L’économie israélienne en liberté -Jacques Bendelac
L’armée israélienne et ses spécificités géopolitiques -Frédéric Encel
La jurisprudence de la Cour suprême à l’épreuve du conflit israélo-palestinien -Entretien avec Claude Klein
La fécondité du cinéma israélien -Entretien avec Ronit Elkabetz
La déliquescence du droit du travail en Israël -Association pour les droits civils en Israël (ACRI)
Quelle citoyenneté dans une démocratie ethnique? -Alain Dieckhoff
Atteintes aux droits de l’Homme dans les Territoires occupés- Association pour les droits civils en Israël (ACRI)
Docteur Benny et Mister Morris ou les nouveaux historiens face à la société israélienne -Sébastien Boussois
Islam et judaïsme: un duel à mort ? -Entretien avec Michel Abitbol
Israël et le terrorisme. Terrorisme, terrorismes -Bernard Ravenel
La guerre dans la guerre. Ces Israéliennes qui souffrent de violence- Valérie Pouzol
Lettre sur le machisme israélien -Danielle Storper-Pérez
Paysage après la bataille: les forces politiques en Israël 2000-2005 -Denis Charbit
Les partis religieux et le plan de désengagement de Gaza- Isabelle Saine
Sous le regard des mères- Karine Lamarche
"Ils ne sont pas Tous contre Nous" -Entretien avec Théo Klein
Discours à l’Assemblée nationale française le 3 mars 2004 -Nourit Peled

La sortie du numéro 55 sur la Palestine est prévu en Octobre 2005.
mots-clés: