La 8ème Merveille s’envole | babelmed
La 8ème Merveille s’envole Imprimer
babelmed   
  La 8ème Merveille s’envole | babelmed Chacune de ces merveilles (les Pyramides, le Colosse de Rhodes, le Temple d’Artémis, la Statue de Zeus, le Mausolée d’Halicarnasse, le Phare d’Alexandrie et les Jardins de Babylone) a été rêvée, contée, peinte ou imaginée et leurs secrets transmis de génération en génération…. La compagnie a pris un malin plaisir à s’imprégner de cet univers pour construire une histoire, des personnages et des structures à la hauteur du mythe !

La terre promise n’est pas le terme du voyage mais le voyage lui-même !
C’est le thème du voyage initiatique qui est exploité dans la 8ème Merveille où un personnage central évolue, grandit, découvre, s’enrichit grâce au voyage et à la rencontre avec d’autres. Changa, le principal protagoniste de l’histoire, revient au port natal ébranlé par ce voyage. Aurait-il perdu des certitudes en court de route? La 8ème Merveille s’envole | babelmed Changa, héros malgré lui, embarque pour un périple inoubliable…
Un génie, très proche de celui des Mille et une nuits, prisonnier de la modernité à l’intérieur d’un téléphone portable, veut reprendre forme humaine et retourner chez lui, la Babylone mythique. Pour cela, il doit convaincre quelqu’un d’emprunter le chemin qui mène aux sept merveilles du monde. Une périlleuse traversée sur la Méditerranée attend l’élu ! Celui-ci devra répondre à des énigmes, rencontrer des personnages fantastiques, frôler le royaume des morts… Changa, le fainéant et naïf du port, démerdard, inconscient et rêveur, figure picaresque du monde méditerranéen sera ce personnage. On l’appelle Chipichanga en Andalousie, Djeha au Maghreb, Giufa en sicile, Gora à Alexandrie, Nasreddine Hodja en Turquie, des noms différents mais toujours le même personnage dont les histoires ont fait rire et réfléchir tous les enfants de la Méditerranée.

En prenant comme thème la Méditerranée, Plasticiens Volants veut rendre à cette dernière ses lettres de noblesses. Berceau de notre civilisation, zone d’échanges et de savoirs, de réflexions et d’inventions, de culture et d’humanité, elle est aujourd’hui le terrain de luttes fratricides, de dictatures et témoigne d’une fracture sociale et économique grandissante. Mais, il n’a pas toujours été ainsi et surtout, elle doit rester à tous prix un espace de partages et de projets communs. Pour le rappeler à tous, la compagnie utilise son savoir faire : créer des spectacles populaires et accessibles au plus grand nombre. La 8ème Merveille s’envole | babelmed Le public au centre de la mise en scène
Dans les spectacles de Plasticiens Volants, qu’ils soient déambulatoires ou fixes, les comédiens sont confrontés à d’immenses personnages gonflables volants utilisés comme des marionnettes « à l’envers ». Ici, l’alter ego du Changa comédien est un génie gonflable. Cette mise en relation de l’humain ridiculement petit avec des êtres irréels et surdimensionnés créée un effet de magie, une poésie et une esthétique propre à Plasticiens Volants.
Cette technique particulière du gonflable permet d’autre part à la fois l’éloignement et la proximité. Souvent, par convention ou habitude, le public s’installe pour une représentation frontale mais très vite il se trouve surpris d’être au cœur de l’action, des personnages entrent derrière lui, au-dessus, les comédiens jouent à se mêler à lui. Dans la 8ème Merveille les spectateurs pénètrent d’abord dans un port qui peu à peu se transforme en Méditerranée, ils réalisent alors qu’ils sont eux mêmes la mer sur laquelle vogue le bateau de Changa. « … mieux que la septième, c’est bien la huitième merveille que nous venons de découvrir. C’est la mer, c’est le chemin parcouru… »

Le spectacle, créé en juin 2004, est le fruit d’une collaboration entre les artistes de la compagnie et des artistes algériens, espagnols, marocains, portugais et français.
Au-delà du sud-ouest européen, ce spectacle est destiné à être le cœur du projet Entre l’Âne et l’Olivier, la construction d’un réseau de théâtre de rue dans les pays riverains de la Méditerranée. La compagnie Plasticiens Volants y travaille dès maintenant, avec ses partenaires (notamment la Fundacion Tres culturas del Mediterraneo), pour une réalisation dès que possible, probablement à partir de 2006.
mots-clés: