babelmed - Culture et Société | babelmed,Mediterranean culture,Mediterranean society,information and debate in the Mediterranean,dossier and report in the Mediterranean,travel narrative in the Mediterranean,Art in the Mediterranean,spectacle in the Mediterranean,music in the Mediterranean,literature in the Mediterranean,poetry in the Mediterranean,Mediterranean cinema,Mediterranean theater,Mediterranean artist,culinary arts in the Mediterranean,Arab world moving,book in the Mediterranean,translation in the Mediterranean
Petit journal médiatique
Petit journal mĂ©diatique | babelmed | femme - migration - méditerranéeDes cafĂ©s de Ain Sebaa Ă  Casablanca, Abdelmajid Arrif raconte Beyrouth vue du sud, un regard oĂą se mĂŞlent l’émotion et la mĂ©fiance vis Ă  vis de l’orchestration tĂ©lĂ©visuelle de la tragĂ©die libanaise: «Les cous et les regards fixes, Ă©crit-il, sont tendus vers ce point lumineux haut placĂ© et dont l’écho leur renvoie le malheur qui frappe les Libanais et les cloue sur le siège de leur propre impuissance. Impuissance de leurs rĂŞves fous placĂ©s dans la bourse des valeurs arabes, musulmanes… Les visages hermĂ©tiques, les lèvres s’ouvrent et se ferment sur les cigarettes qui partent les unes après les autres en fumĂ©e.
 
Mediterraneo è Cultura. Festival de la Littérature Méditerranéenne 2006
Mediterraneo è Cultura. Festival de la LittĂ©rature MĂ©diterranĂ©enne 2006 | babelmed | femme - migration - méditerranéeDu 21 au 24 septembre Ă  Lucera, Foggia La quatrième Ă©dition du Festival de la LittĂ©rature MĂ©diterranĂ©enne, organisĂ© par l’Association "Mediterraneo è Cultura" dans les Pouilles, aura pour thème «Le Temps». Cette vaste question sera dĂ©battue par six Ă©crivains mĂ©diterranĂ©ens : Ibrahim Al Koni (Libye), Raffaele Nigro (Italie), Antonio Pascale (Italie), Ghjacomu Thiers (Corse), Maram al Masri (Syrie) et Petros Markaris (Grèce).
 
Mon Eldorado n’est pas le tien
Mon Eldorado n’est pas le tien | babelmed | femme - migration - méditerranéeC’est avec apprĂ©hension que l’on ouvre Eldorado, le dernier roman de Laurent GaudĂ©, prix Goncourt 2004. Que vont nous rĂ©vĂ©ler de plus ces 238 pages que l’on n’ait dĂ©jĂ  lu et vu ailleurs? Que pas un seul jour ne passe sans que des dĂ©sespĂ©rĂ©s du Sud ne tentent de regagner l’Eldorado europĂ©en? On s’en est Ă©mu, mais Ă  la longue ça a fini par nous faire le mĂŞme effet qu’un bulletin mĂ©tĂ©o.
 
Festival international du film de Donostia-San Sebastian
Festival international du film de Donostia-San Sebastian | babelmed | femme - migration - méditerranée(Festival Internacional de Cine de San Sebastián) Du 21 au 30 septembre 2005 Donostia-San Sebastian, Espagne. CrĂ©e en 1953, le festival du film de Donostia-San Sebastian ouvre sa 54e Ă©dition avec au programme seize films en compĂ©tition dans la SĂ©lection Horizontes du Festival. Les films proposĂ©s dans ce panorama (recueillant la production latino-amĂ©ricaine de l’annĂ©e) seront candidats au Prix Horizontes du meilleur film de la SĂ©lection.
 
Beyrouth, le 14 août 2006
Je n'ai de mon passé qu'une demi mémoire, La moitié qui est femme et porte des enfants Qui ne naîtront jamais, dont je connais l'histoire Et qui chantent sans voix les comptines d'antan
 
Beyrouth, le 9 août 2006. Nous allons très bien...
Les dernières décisions d'Israël ont bien simplifié les choses, rien n'arrêtera plus, semble-t-il, sa volonté de tout casser, de tout écraser, pour aboutir à la seule solution qui puisse satisfaire son réel désir de "paix": l'extermination de l'adversaire, l'anéantissement de toutes ses capacités de réagir ultérieurement. Dans ce genre de combat, il arrive qu'on achève les blessés. Mais aujourd'hui, un pas de plus a été franchi dans l'escalade meurtrière: on achève les morts!
 
APPEL À TOUS LES ARTISTES DANS LE MONDE
Le Liban est aujourd’hui l'objet d'une attaque barbare qui menace son existence et sa destinée. Depuis quatre semaines l'atroce machine de destruction israélienne frappe l’ensemble du pays, détruit son infrastructure et met en pièce son économie: elle démolit les routes et les ponts, les aéroports et les usines, bombarde les villes et les villages et les réduit en ruine.
 
Beyrouth le 30 juillet 2006
Je suis seul avec les images et les cris des victimes du nouveau carnage commis par l'armée israélienne: le village de Qana, à l'Est de Tyr, contrôlé par les Forces de l'ONU, célèbre par les noces bénies par un certain Jésus il y a deux millénaires, célèbre par un carnage commis par l'armée israélienne le 16 avril 1996 (avant-dernière en date des agressions israéliennes sur le Liban), QANA, CE MATIN, A DE NOUVEAU ETE LA CIBLE DES CRIMINELS DE TSAHAL: une habitation de trois étages ou dormaient une cinquantaine de civils, pour la plupart des femmes et des enfants, a reçu la carte de visite d'un superbe pilote israélien, aux nerfs d'acier et à l'étincelante technologie, capable de déchirer le ciel et d'atteindre une cible avec une précision admirable (camion de ravitaillement, camionnette surchargée de réfugiés, antenne de télécommunication, vélomoteur(!)…),
 
Yuba et ses musiciens en concert
Yuba et ses musiciens en concert | babelmed | femme - migration - méditerranée16 septembre 2006 Sentier des Halles, Paris Originaire du sud-ouest marocain, Yuba chante exclusivement en langue berbère. Après son premier album Tawarqit (RĂŞve), et Itran Azal (Etoile le jour) sorti en 2005, il commence une tournĂ©e europĂ©enne d’Hambourg Ă  Paris. Une bonne occasion pour dĂ©couvrir un chanteur qui a dĂ©jĂ  conquis le public amazigh.
 
Mamdouh Bahri. Le jazz, c'est AUSSI ma musique!
Mamdouh Bahri. Le jazz, c'est AUSSI ma musique! | babelmed | femme - migration - méditerranéeRencontre avec un musicien qui s'est battu contre ceux qui lui disaient: "le jazz, ce n'est pas votre musique", et qui se produit aujourd'hui dans le monde entier.
 
Paris, librairie arabe de Maud Leonhardt Santini
Paris, librairie arabe de  Maud Leonhardt Santini | babelmed | femme - migration - méditerranéeParis, librairie arabe Ă©voque une prĂ©sence intellectuelle Ă©trangère qui laisse des traces dans les rues de la ville: l’Institut du monde arabe en est probablement le signe le plus monumental. Il y a Ă©galement les objets qui accompagnent ces intellectuels, depuis Beyrouth, Le Caire, Damas, Bagdad jusqu’à la ville refuge et le livre en est le plus emblĂ©matique.
 
CINESPAÑA 2006. 11ème Festival du Cinéma Espagnol de Toulouse et Midi Pyrénées
CINESPAĂ‘A 2006. 11ème Festival du CinĂ©ma Espagnol de Toulouse et Midi PyrĂ©nĂ©es | babelmed | femme - migration - méditerranéeDu 29 septembre au 8 octobre 2006 Toulouse, France. En collaboration avec l’Institut Cervantès et La CinĂ©mathèque de Toulouse et avec le soutien des salles de cinĂ©ma de Toulouse (UGC, ABC, Utopia) et de plusieurs de la rĂ©gion Midi-PyrĂ©nĂ©es, Cinespaña va intensifier sa prĂ©sence dans la Ville Rose et sa rĂ©gion pour faire dĂ©couvrir l’Espagne actuelle Ă  travers son cinĂ©ma d’hier et d’aujourd’hui.
 
La situation des artistes Ă  Gaza
La situation des artistes Ă  Gaza | babelmed | femme - migration - méditerranéeDernièrement, lors du passage du Hamas aux Ă©lections, certaines personnes nous ont interrogĂ©s sur la vision des artistes Ă  Gaza. A l’époque, il Ă©tait difficile d’envisager ne serait ce qu’un lendemain. Aujourd’hui, la seule vision du pays semble ĂŞtre celle du conflit. Un conflit qui s’étend dans la rĂ©gion et qui Ă©crase la situation du camp gazaoui, d’une bande de terre se dĂ©tĂ©riorant chaque jour davantage. Que peut donc ĂŞtre la vision d’un artiste au milieu de ce chaos? Avant d’y rĂ©pondre, il semble important de rappeler le quotidien d’un artiste Ă  Gaza.
 
Nous allons bien, et vous, Monsieur Kofi Annan?
Voir de près les décombres d'un lieu qui était habité par des hommes et a été détruit par d'autres hommes est une expérience que ni les photographies ni les télévisions ne peuvent retransmettre. Car l'émotion qu'elle procure est "entée" sur celle des hommes qui y vivaient. Sur les images que nous voyons se superposent alors celles de tout ce qui a disparu, invisible pour nous, mais que ces hommes-là voient encore.
 
Soyez une fureur tumultueuse dans le calme feutré
En ces instants décisifs que vit mon peuple, j’en appelle à votre lucidité pour que vous compreniez cette cause humanitaire, et que nous oeuvrions pour que cessent les meurtres collectifs perpétrés au quotidien au vu et au su du monde "civilisé".
 
Israël est seul
Comment le gouvernement de Tel-Aviv pourra-t-il invoquer l’application –sacro-sainte- de la résolution 1559 de l’ONU, qui somme le Hezbollah de désarmer, alors que lui-même, depuis un demi-siècle, a ignoré toute autre résolution des Nations Unies, à commencer par la 242, fondamentale, qui lui intimait de se retirer à l’intérieur des frontières de 48? Comment pourra-t-il rendre convaincante sa propre voix accompagnant celle de son tout aussi inconscient allié américain, dans sa revendication d’une intervention armée contre l’Iran, parce que celui-ci prétend posséder un potentiel nucléaire, alors qu’Israël même le possède en violation de toute norme internationale?
 

Début | Précédente 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 Suivante | Fin

Page 87 sur 119