babelmed - Culture et Société | babelmed,arts et spectacles méditerranée,
culture et société méditerranée,
culture méditerranéenne,
différence culture méditerranée,
dossier femmes méditerranée,
dossier jeunes méditerranée,
dossier monde arabe méditerranée,
dossier reportage méditerranée,
langue différence méditerranée,livres,voyage,syrie
La situation des artistes à Gaza
La situation des artistes à Gaza | babelmed | femme - migration - méditerranéeDernièrement, lors du passage du Hamas aux élections, certaines personnes nous ont interrogés sur la vision des artistes à Gaza. A l’époque, il était difficile d’envisager ne serait ce qu’un lendemain. Aujourd’hui, la seule vision du pays semble être celle du conflit. Un conflit qui s’étend dans la région et qui écrase la situation du camp gazaoui, d’une bande de terre se détériorant chaque jour davantage. Que peut donc être la vision d’un artiste au milieu de ce chaos? Avant d’y répondre, il semble important de rappeler le quotidien d’un artiste à Gaza.
 
Nous allons bien, et vous, Monsieur Kofi Annan?
Voir de près les décombres d'un lieu qui était habité par des hommes et a été détruit par d'autres hommes est une expérience que ni les photographies ni les télévisions ne peuvent retransmettre. Car l'émotion qu'elle procure est "entée" sur celle des hommes qui y vivaient. Sur les images que nous voyons se superposent alors celles de tout ce qui a disparu, invisible pour nous, mais que ces hommes-là voient encore.
 
Soyez une fureur tumultueuse dans le calme feutré
En ces instants décisifs que vit mon peuple, j’en appelle à votre lucidité pour que vous compreniez cette cause humanitaire, et que nous oeuvrions pour que cessent les meurtres collectifs perpétrés au quotidien au vu et au su du monde "civilisé".
 
Israël est seul
Comment le gouvernement de Tel-Aviv pourra-t-il invoquer l’application –sacro-sainte- de la résolution 1559 de l’ONU, qui somme le Hezbollah de désarmer, alors que lui-même, depuis un demi-siècle, a ignoré toute autre résolution des Nations Unies, à commencer par la 242, fondamentale, qui lui intimait de se retirer à l’intérieur des frontières de 48? Comment pourra-t-il rendre convaincante sa propre voix accompagnant celle de son tout aussi inconscient allié américain, dans sa revendication d’une intervention armée contre l’Iran, parce que celui-ci prétend posséder un potentiel nucléaire, alors qu’Israël même le possède en violation de toute norme internationale?
 
La guerre ou le retour pour les Libanais aux réflexes d'une mémoire réactivée
Ma mère prépara la valise de l’abri. Ce faisant, elle n’était ni pressée, ni émue, ni apeurée. Elle prenait tout son temps pensant à tout ce dont on pourrait avoir besoin au cas où il nous faudrait descendre précipitamment dans les abris. Ma mère ne savait pas que nous aurions à le faire, mais elle savait sans aucun doute que, contraints à nous réfigiés à la cave, nous n’aurions nullement le temps de prendre nos affaires.
 
Ils sont en train de nous punir
Notre fragilité est plus grande que nous le pensions. Ce que nous avons réalisé en un an, s’est effrité en un jour ; ce pour quoi nous avons peiné durant dix ans s’est consumé en une heure. Tous nos sacrifices pour libérer notre terre sont partis en fumée, pour rien. Et nous voici captifs du feu et du fer...
 
Le Liban sous les bombardements israéliens
Voici que soudain des files de voitures se forment devant les stations service, les boulangeries sont remplies de clients, les examens sont suspendus à l’université, et les journaux publient à la une les lambeaux de l’enfant tuée avec toute sa famille lors du pilonnage israélien du village d’Adouir. Et voici que les journaux nous rappellent que ce massacre d’Adouir est une réédition de celui de Mansouri qui a horrifié les Libanais qui, quelques jours plus tard, ont été épouvantés par le massacre de Canna. Autant de massacres qui sont à notre actif puisqu’ils témoignent de la barbarie israélienne que nous rappelons au monde, sans nous rendre compte que ces spectacles atroces ne font plus de mal à personne d’autre que nous.
 
Damas ouvre sa citadelle
Hanan Kassab-Hassan   
Damas ouvre sa citadelle | babelmed | femme - migration - méditerranéeAprès des années de travaux, la première étape de la réhabilitation de la citadelle de Damas est enfin terminée. Une fête d'inauguration a eu lieu le 1er juillet sous le haut patronage du Président de la république pour honorer un des principaux monuments de la plus vieille ville du monde.
 
Beyrouth, le 9 août 2006. Nous allons très bien...
Les dernières décisions d'Israël ont bien simplifié les choses, rien n'arrêtera plus, semble-t-il, sa volonté de tout casser, de tout écraser, pour aboutir à la seule solution qui puisse satisfaire son réel désir de "paix": l'extermination de l'adversaire, l'anéantissement de toutes ses capacités de réagir ultérieurement. Dans ce genre de combat, il arrive qu'on achève les blessés. Mais aujourd'hui, un pas de plus a été franchi dans l'escalade meurtrière: on achève les morts!
 
APPEL À TOUS LES ARTISTES DANS LE MONDE
Le Liban est aujourd’hui l'objet d'une attaque barbare qui menace son existence et sa destinée. Depuis quatre semaines l'atroce machine de destruction israélienne frappe l’ensemble du pays, détruit son infrastructure et met en pièce son économie: elle démolit les routes et les ponts, les aéroports et les usines, bombarde les villes et les villages et les réduit en ruine.
 
Beyrouth le 30 juillet 2006
Je suis seul avec les images et les cris des victimes du nouveau carnage commis par l'armée israélienne: le village de Qana, à l'Est de Tyr, contrôlé par les Forces de l'ONU, célèbre par les noces bénies par un certain Jésus il y a deux millénaires, célèbre par un carnage commis par l'armée israélienne le 16 avril 1996 (avant-dernière en date des agressions israéliennes sur le Liban), QANA, CE MATIN, A DE NOUVEAU ETE LA CIBLE DES CRIMINELS DE TSAHAL: une habitation de trois étages ou dormaient une cinquantaine de civils, pour la plupart des femmes et des enfants, a reçu la carte de visite d'un superbe pilote israélien, aux nerfs d'acier et à l'étincelante technologie, capable de déchirer le ciel et d'atteindre une cible avec une précision admirable (camion de ravitaillement, camionnette surchargée de réfugiés, antenne de télécommunication, vélomoteur(!)…),
 
Nous allons bien, et vous? III
Beyrouth le 21 juillet 2006 Une nouvelle lettre du théâtre Shams. "Si vous croyez à la communion des esprits, pensez avec nous, imaginez avec nous, proclamez avec nous, l'internationale de l'homme, le droit de chaque homme d'être pour tous les autres hommes l'expression intégrale de l'humanité entière."
 
Nous allons bien, et vous ?
Beyrouth, le 17 juillet 2006 Du théâtre Shams de Beyrouth, Roger Assaf dénonce, avec plusieurs personnalités, le carnage systématique de la population civile libanaise, prisonnière du fait de la destruction de toutes les voies d’accès aux autres régions : "À l'heure actuelle, écrit-il, l'armée israélienne utilise des bombes interdites par les conventions internationales: phosphore et gaz toxiques, bombes à implosion, à fragmentation, à déflagration (clusterbombs)...Le massacre des enfants est-il un moyen d’auto-défense préventif? Un sage a dit un jour : «Il vaut mieux subir le mal que le faire».Oui, mais ajoutons : il vaut mieux dénoncer le mal que le taire".
 
Appel pour arrêter l’horreur
Appel pour arrêter l’horreur | babelmed | femme - migration - méditerranéeAlors que les chefs d’Etats des pays les plus industrialisés du monde, récemment réunis à Saint-Petersbourg pour penser l’avenir du monde, se sont montrés incapables de trouver une quelconque position commune condamnant les massacres de civils libanais et palestiniens, et la destruction de leurs infrastructures, d’un peu partout en Europe et en Méditerranée affluent les appels pour sauver les sociétés palestiniennes et libanaises sous les bombardements israéliens. A signer sans attendre...
 
Partir, de Tahar Ben Jelloun
Partir, de Tahar Ben Jelloun | babelmed | femme - migration - méditerranéeAu moment où une vaste conférence ministérielle sur la maîtrise des flux migratoires se conclut à Rabat, la lecture du dernier ouvrage de prolixe écrivain marocain donne à entendre une autre voix. Nul ne sait quand et comment les paroles lisses de la diplomatie mettront un peu d’humanité sur la tragédie quotidienne des clandestins venus d’Afrique, en attendant Tahar Ben Jelloun nous livre, en version romancée certes, un peu de l’imaginaire et du désir de tous ceux qui, du côté de Tanger, rêvent de «brûler» le détroit et de tenter leur chance vers l’Espagne et la vaste Europe.
 
11ème Festival Choral International en Provence
11ème Festival Choral International en Provence | babelmed | femme - migration - méditerranéeLa culture du chant choral n’a pas de frontière comme l’atteste la programmation des chœurs invités cette année au 11ème Festival Choral International en Provence qui se déroulera du 24 juillet au 2 août 2006. Quatre continents seront ainsi réunis dans la région pour une cinquantaine de concerts.
 

Début | Précédente 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 Suivante | Fin

Page 87 sur 119