Alexandrie

Alexandrie En recherchant Cavafy
Contrairement à son célèbre poème sur Ulysse, Cavafy n’a pas quitté l’Alexandrie, et il n’est pas parti en voyage vers l'île d’Ithaque. Il est resté là, à Alexandrie dans les quartiers ombragés, confiné entre les murs de son appartement au fond d’un passage derrière la vieille église, le café, la corniche… et ces petits restaurants familiers qui s’éparpillent tout au long du rivage à l’Est du port.
Alexandrie
Et si Alexandrie n’était que littérature?
En arrivant dans la ville, j’avais un peu cette ambition immodeste de déconstruire le mythe littéraire, la nostalgie du cosmopolitisme, de trouver une parcelle tangible de réalité alexandrine. Après une semaine à questionner et à discourir, de cafés décrépis en taxi suicidaires, me voici revenue à mon point de départ et refuge littéraire.
Alexandrie
Une ville méditerranéenne par excellence
Quand on est en Alexandrie, on découvre que tout ce qui est hors d’usage, hors service, tout ce qui est inutilisable ailleurs, dans le monde de la consommation, continue ici à vivre et à fonctionner, tout à fait comme les voitures et les machines de la Havane ou Cuba.
Alexandrie
A Alexandrie, un mythe reconstruit
Sur la Corniche d’Alexandrie trône aujourd’hui un mythe reconstruit en pierres et piscines: une bibliothèque nouvelle à quelques mètres de l’emplacement d'une des bibliothèques les plus fantasmées au monde: la Grande Bibliothèque d’Alexandrie. Comment donner forme à un mythe aussi prégnant? Aujourd'hui, les critiques autour du méga projet proposé, il y a 15 ans, par l’UNESCO vont bon train. Il est vrai que ce superbe soleil architectural est loin d'être idéal: peu de livres, un public incertain, une politique culturelle élitiste et floue. Cependant, les critiques furent-elles aussi passionnées ou aussi sévères lors de la construction de la Grande Bibliothèque François Mitterrand? Non. Ce qui dérange à Alexandrie, c’est la reconstruction du passé de la plus mythique des bibliothèques.
Alexandrie
D’Alexandrie à Beauvais, l’alexandrinisme selon Robert Solé
Rencontre avec le journaliste et romancier Robert Solé à l’occasion de la conférence sur l’ «Alexandrinisme» à la Bibliothèque Alexandrine. L’occasion pour parler de nostalgie, du cosmopolitisme vécu lors de son enfance cairote et des nouveaux traits-d’unions qu’il faut aujourd’hui trouver...
Alexandrie
Alexandrie dans la littérature et dans la vie
Un témoignage vivant et sans nostalgie du romancier égyptien, Ibrahim Abdel Méguid, l’auteur du célèbre «Personne ne dort à Alexandrie». Il nous parle d’Alexandrie, de sa mère-mémoire mais surtout d’écriture et de lectures alexandrines «devant la méditerranée, je sens l’histoire qui bouge en moi» dit-il…
Alexandrie
Alexandrie, ses habitants d’un côté, son histoire de l’autre.
Colloque sur les transformations de la ville de la diversité et du mélange.

Pour s’interroger sur Alexandrie, son sens qui change sans cesse, ses époques, ses lieux, ses habitants, sa mer… pour réfléchir à «La réanimation» de la ville, entre la volonté de l’État et le rêve de ses habitants, il fallait une discussion qui s’écarte un peu des actes du colloque qui a eu lieu à la Bibliothèque d’Alexandrie sur le même sujet. La rencontre officielle était dominée par les patriarches de la nostalgie, les fils des temps anciens, qui ne sont plus que des exilés et des émigrants. Il fallait donc un colloque «alternatif» qui réunisse les personnalités culturelles vivant le présent de la ville, expérimentant son quotidien, et dont le ton et le langage soient liés à l’actualité et à ses soucis.

Related Posts

Le verre voyageur

06/09/2005

Le verre voyageurSadika a la passion du verre, elle lui invente des formes qu’elle expose dans un espace qui porte son nom. A l’occasion du prochain atelier qui s’y tiendra, elle s’est transformée en «souffleur de mots» qu’elle orne avec grâce pour raconter l’histoire d’un matériau nomade: «Je suis né du feu, au pays d’Egypte. Ma mère est de glaçure, et mon père de scories; mon être est de sable, mes enfants ont essaimé au fils du temps…»

Le Caire des livres

29/01/2007

«Un jour viendra où je m’enfuirai vers l’Orient.» Jabran Khalil Jabran. Lettre à May Ziyadé, 1925. Pendant des générations, le Caire nous a nourri de livres. Nous avons tous bu aux eaux du Nil, surtout à l’époque de Nasser. Et je vois couler le fleuve; il charrie des pyramides de rêves et une myriade d’étoiles comme dans la chanson de Mohamed Abdelwaheb.

A Alexandrie, un mythe reconstruit

04/07/2004

A Alexandrie,  un mythe reconstruitSur la Corniche d’Alexandrie trône aujourd’hui un mythe reconstruit en pierres et piscines: une bibliothèque nouvelle à quelques mètres de l’emplacement d'une des bibliothèques les plus fantasmées au monde: la Grande Bibliothèque d’Alexandrie. Comment donner forme à un mythe aussi prégnant? Aujourd'hui, les critiques autour du méga projet proposé, il y a 15 ans, par l’UNESCO vont bon train. Il est vrai que ce superbe soleil architectural est loin d'être idéal: peu de livres, un public incertain, une politique culturelle élitiste et floue. Cependant, les critiques furent-elles aussi passionnées ou aussi sévères lors de la construction de la Grande Bibliothèque François Mitterrand? Non. Ce qui dérange à Alexandrie, c’est la reconstruction du passé de la plus mythique des bibliothèques.