Culture et Défi


defi_333«Continuing Traditions of Satire, Art and the Struggle for Freedom in Syria» (« Culture et Défi: poursuivre les traditions de la satire, de l’art et la lutte pour la liberté en Syrie ») est un événement organisé par le Prince Clause Fund, aux Pays-Bas, du 4 juin au 23 novembre. L’événement consiste en une conversation avec le dessinateur Ali Ferzat et l’un des organisateurs de l’exposition, Malu Halasa, ainsi qu’une performance du danseur et chorégraphe syrien Eyas AlMokad.

En cette saison de Printemps arabes, les dessins manifestement perspicaces de l’artiste syrien Ali Ferzat sont plus que jamais d’actualité. Ses croquis et ses caricatures transcendent les barrières de langues et de nationalités, et invitent à poser un regard nouveau sur l’abus de pouvoir, la corruption qui règne dans l’Etat, et les aspirations à la liberté.

En 2002, Ali Ferzat a été récompensé par le Prix Prince Claus, pour la manière dont il fait fusionner créativité artistique et défense courageuse de certains principes moraux. Trois mois avant que les protestations de masse ne commencent à envahir les rues en Syrie, le 15 mars 2011, il a brisé ce qu’il appelait la « barrière de la peur », en se mettant à dessiner le président, acte déterminant dans un pays où la diffamation du président peut être punie de cinq ans de prison. Ces caricatures de Bachar el-Assad lui ont valu une agression brutale. Depuis lors, le dessinateur est devenu le héros improbable d’une révolution.

A l’image de l’art politique qui se développe à l’intérieur et à l’extérieur du pays, de nombreux participants de l’exposition Culture in Defiance: Continuing Traditions of Satire, Art and the Struggle for Freedom in Syria sont anonymes.

L’exposition est organisée par Malu Halasa, Aram Tahhan, Leen Zyiad et Donatella Delle Ratta.

 

 



Plus d’informations :
http://www.princeclausfund.org/en/activities/culture-in-defiance.html

 

 

Related Posts

Appel à projets culturels méditerranéens

28/10/2012

?monta_110La bourse Marc de Montalembert soutient des jeunes de moins de 30 ans, porteurs d’un projet culturel ou artistique permettant de poser un nouvel éclairage sur les cultures méditerranéennes.

Culture indépendante dans les pays arabes : le projet Abbara

12/06/2016

abbara-110Le projet Abbara a été lancé en 2011 par la fondation Mawred, Culture Resource. L’idée de fond était de fournir des instruments – non seulement économiques, mais aussi de formation professionnelle, assistance technique, travail en réseau – pour soutenir des initiatives culturelles indépendantes.

Révolution Tunisienne 14 janvier 2011

20/05/2011

Révolution Tunisienne 14 janvier 2011Le collectif de photographes “DEGAGE” présente à l’Institut du monde arabe “Révolution Tunisienne 14 janvier 2011”, une exposition de 40 photographies inédites, une sélection du travail de 12 photographes tunisiens sur la révolution de janvier 2011. Paris, IMA du 19 au 29 mai.