MUZZIKA ! TURQUIE-GRÈCE: DERVA TÜRKAN & SOKRATIS SINOPOULOS, « Soundplaces »

TURQUIE-GRÈCE : DERVA TÜRKAN & SOKRATIS SINOPOULOS, « Soundplaces » (Seyir Muzik)

Le Turc Derva Türkan et le Grec Sokratis Sinopoulos partagent la passion pour le même instrument : le violon « kemençe » en turc ou « lyra » en grec, petit instrument à trois cordes, datant de l’époque byzantine, instrument central dans la musique classique pendant les siècles de l’Empire Ottoman. Nos deux artistes dialoguent ici dans un album empreint d’une intense spiritualité.

Derva et Sokratis sont liés par une amitié qui remonte à leur adolescence, et ils ont déjà enregistré plusieurs albums ensemble. Mais ce projet d’un disque en duo, qui fait chanter leurs deux instruments seuls, était un rêve de toujours, nous expliquent-ils dans le livret. Ils l’ont conçu comme un voyage à travers des lieux, en Grèce et en Turquie, qui les inspirent : notamment Istanbul, qui fut longtemps la capitale de cet Empire Ottoman qui réunissait les actuelles Grèce et Turquie dans un même ensemble ; les îles grecques des Cyclades ; la ville turque de Konya, centre des derviches Mevlevi, adeptes du soufisme ; la ville de Smyrne, aujourd’hui en Turquie, mais qui fut multi-culturelle jusqu’au début du XX° siècle, et qui abrita une riche tradition de Rebetiko, ces chants populaires grecs.

L’association de deux violons seuls pourrait sembler austère à prime abord. Mais la magie de nos artistes tient à ce qu’ils transfigurent leurs instruments : tantôt le violon se fait souffle léger et évoque la flûte turque « nay » ; tantôt l’un des violons devient base rythmique pendant que son alter ego joue une ligne mélodique ; tantôt nos deux violons dialoguent et se répondent telles des voix humaines. Les plages du disque s’écoulent, et l’on est saisi d’un intense sentiment d’intériorité et de spiritualité - qui culmine avec le titre « Konya », dédié à la ville soufie…

Une belle réussite, et qui prouve, en ces temps où Grèce et Turquie s’affrontent à nouveau pour des enjeux matériels en mer Méditerranée, à quel point ces deux cultures furent liées, et demeurent cousines, soeurs osons-nous dire…

https://www.sokratissinopoulos.com/about/

www.seyir-muzik.com

Related Posts

MUZZIKA ! HONGRIE : TZIGANES, Souvenirs de Hongrie 1954-1959

03/11/2020

Voilà un triple album magnifique, et qui nous rappelle à quel point est précieuse – indispensable ! - la maison de disques Frémeaux & Associés, qui archive pour nous la mémoire musicale du monde entier – du moins depuis que les techniques d’enregistrement existent !

MUZZIKA ! MAROC : OUM, ARTISTE LIBRE CAR PROFONDÉMENT MAROCAINE

20/11/2019

Sur la vidéo de présentation de son nouvel album, Oum brise deux tabous : elle pose à la fois en coiffure afro, et les épaules nues - nudité des épaules qui suggère celle de tout le corps...

MUZZIKA ! PORTUGAL - NUNO CÔRTE-REAL & ENSEMBLE DARCOS & CORO RICERCARE, « Cante »

27/09/2020

L’ethno-musicologue français Simha Arom raconte dans son livre autobiographique, « La fanfare de Bangui » (La Découverte, 2009) comment, arrivé dans les années 60 dans la République de Centrafrique tout juste indépendante, et...