Q - Quarantaine : substantif féminin (italien quarantena)

40 ans. L’âge du bilan. C’est comme si la vie me remettait les rênes de mon existence. Comme si jusque-là, je n’avais fait qu’être portée par les événements traversés à l’ombre du mal tapi. La maladie parfois nous sauve et on ne le réalise que lorsqu’elle s’installe dans la durée. On apprend à être patient et même un peu résilient. La maladie nous met à l’épreuve. Elle désinhibe et comme la mort, elle force les autres à prendre position. La plupart du temps, on se retrouve seul car en réalité peu de gens comprennent.

40 ans. L’âge-rondeur. Le corps s’amplifie, les sens aussi. C’est comme si tout était décuplé. Je suis très loin de ma taille 38 et ma poitrine frôle les 95D. Mon ventre est plein d’un gras qui résiste à toutes les tentatives d’élimination. Des cheveux blancs s’avancent de plus en plus loin le haut de mon front et semblent avoir une préférence pour s’étaler à droite. Je rentre difficilement dans mes vêtements et ne me résous pas à en acheter de nouveaux, plus adaptés à ma nouvelle morphologie. Quand bien même je le voudrais, les magasins sont tous fermés.

40 ans. L’âge prophétique. C’est comme si l’Autre et le même ne se confondaient plus. On sait qui on est globalement et on a moins peur de dire les choses. La vie est belle parce qu’éphémère et on le sait dans chaque nouvelle ride, chaque nouveau blocage du corps vieillissant au rythme d’un confinement au goût infiniment amer mais sans lequel la quarantaine aurait assurément autrement tapé sa crise.

Paris, mardi 21 avril 2020

Related Posts

R - Rencontre

11/04/2020

Alger, 5 avril 2020. Cela fait des jours que je n’ai pas mis un pied dehors. Hier, après l’annonce du couvre-feu fixé à 15h, j’ai ressenti le besoin urgent de voir la mer avant le confinement total. Avant le 22 février, c’était ce que j’aimais le plus à Alger. La mer.

F - Flemme : substantif féminin (italien flemma)

06/04/2020

Flemme familière/ Blême le soleil/ Ciel !/ Humanité confinée/ Drôle de finalité/ En paresse/ Sans finesse/ Sans nulle autre liesse / Que ces mains qui tapotent…

B comme binational

23/03/2020

Je voudrais que tous mes proches et mes connaissances des deux côtés de la Méditerranée arrêtent de se comporter comme des irresponsables et respectent les consignes de confinement. Je ne peux pas continuer à angoisser pour deux pays moi!