MUZZIKA! « PARIS CAFÉ » : La « Douce France » d’autrefois célébrée par ses meilleures chansons

Voilà un disque que toutes les Ambassades de France à l’étranger devraient acheter par dizaines, et distribuer à tous les diplomates du pays, mais aussi : aux hôtels et restaurants chics comme aux bars populaires, pour montrer à tous le côté positif et joyeux de la France ! 

Car le « soft power » de la musique est la meilleure stratégie diplomatique pour se créer des alliés parmi les peuples, et étendre son influence culturelle :  stratégie utilisée efficacement et habilement par les Américains depuis la deuxième guerre mondiale, en tous pays, en inondant la planète de leur rock et de leurs chansons anglo-saxonnes ; et depuis peu utilisée également par la Corée du Sud, avec ses hits planétaires. 

Surtout : alors qu’aujourd’hui les Français sont devenus amers, critiques de leur pays, de leur système, c’est-à-dire d’eux-mêmes en somme, ce disque, produit par des Américains (ils adorent la France !), il faudrait le  passer dans toutes les stations de métro à Paris, dans tous les bus en province, et dans tous les bars et restaurants de France et d’Outre-Mer ! 

La Française d’adoption que je suis, comme beaucoup d’étrangers, ADORE ces chansons françaises d’autrefois, époque où votre servante n’était même pas née. Et les Américains les adorent également - le label Putumayo, qui nous fait découvrir les musiques populaires du monde entier, est américain. 

Pourquoi ? Car la joie de vivre de ces chansons est exactement cousine de celle des chansons des comédies musicales américaines, aux titres pareillement immortels - et désormais universels. Nous retrouvons donc ici des titres mondialement célèbres tels que : 

- Douce France, par Charles Trenet

- C’est magnifique, par Lucienne Delyle

- Un gamin de Paris, par Francis Lemarque

dans leurs versions originales, mais aussi d’autres célèbres airs et chansons, repris par des artistes d’aujourd’hui, tels les grands standards de jazz que chacun reprend, de génération en génération : « Flambée montalbanaise »; « La complainte de la Butte » ; ou encore « Vous qui passez sans me voir » . 

Bref : un disque-bonne-humeur, que nous ne cessons de passer en boucle sur notre platine, pour nous dire que la vie est belle… à Paris aussi, comme ces chansons nous le rappellent !!!!

PARIS CAFÉ, Putumayo - www.putumayo.com 

Nadia Khouri-Dager

Related Posts

Le Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

20/11/2018

Du 30 novembre au 7 décembre, le Festival Cinéma Méditerranéen proposera pas moins de 70 productions récentes issues du bassin méditerranéen. Des films qui ont la particularité d'être intenses et contrastés car ils mettent en évidence la diversité et la richesse des pays qui le composent à travers des récits touchants.