MUZZIKA ! ITALIE : LES GUAPPECARTO RESSUSCITENT VLADIMIR SAMBOL, COMPOSITEUR ITALO-CROATE

GUAPPECARTO, « Folklore » (CSB/RFI/L’Autre Distribution)

Nous avions vivement salué, à BABelmed, le premier album de ce groupe qui nous était alors inconnu, les Guappecarto, « L’amour c’est pas grave » paru en 2011, en auto-production d’artiste ( http://www.babelmed.net/article/2477-muzzika-juillet-2011/ ). Et nous sommes heureuse de mesurer le chemin parcouru depuis leurs débuts, eux qui sont aujourd’hui rejoints par des musiciens tels que Vincent Segal au violoncelle ou Daniele Sepe au saxophone, invités sur ce disque.

Musique manouche et voyageuse, accordéon et violon rois, qui sont les instruments-symboles des artistes nomades, et une bien belle histoire de voyage, à l’origine de ce dernier album : la rencontre, lors d’un concert, avec Mijam Sambol, la fille du compositeur Vladimir Sambol, qui était actif dans la ville de Fiume, ancien port de l’Empire austro-hongrois réclamé par l’Italie et la Croatie à la fois après la guerre de 14-18, et aujourd’hui situé en Croatie (la ville s’appelle désormais Rijeka). Les turbulences de l’Histoire contraignirent Sambol à l’exil : il partit avec son violon, et choisit la Suède, où sa fille Mijam naîtra… D’où le titre de l’album « Sambol - Amor migrante »…

Les Guappecarto font donc revivre ces compositions, très « esprit entre-deux-guerres » avec leurs valses douces par exemple, avec l’ « esprit Guappecarto », de musiques voyageuses et manouches, où dominent le violon et l’accordéon, instruments-emblèmes des musiciens européens nomades.

Une réussite totale pour cet album, et pour ce groupe qui trace décidément sa route, et qui est aujourd’hui salué par les médias, en France, en Italie, et ailleurs en Europe !

www.guappecarto.com