MUZZIKA ! Octobre 2019. Israël : Noa, Letters to Bach

Israël : Noa, Letters to Bach, More Management

Sur France Musique il y a quelques années, un pianiste iranien déclarait que juste après Dieu, il y avait Bach, selon lui. Cet artiste était musulman, précisons-le…

« For me Bach is something absolutely unique », déclare pareillement l’artiste israélienne Noa : « what is amazing about Bach is : no matter who listens, and where and when, you cannot not be amazed, and taken, or thrilled… It is heart wrenching, it is happy, it is incredible ! And it does not matter who you are, where you live, how old you are : it is just a magical thing that this composer has done » (dans sa vidéo de présentation de l’album :

Et ce disque est un petit prodige, que Jean-Sébastien lui-même aurait certainement applaudi des deux mains ! Le principe ? Sur des mélodies connues de Bach - l’Invention n°6, le largo du Concerto pour piano n° 5 en fa mineur, etc. - Noa a posé ses propres paroles, de femme d’aujourd’hui, paroles qui balancent entre prière et dialogue : car ces « lettres à Bach » ont été conçues, nous explique-t-elle, comme une correspondance avec le génial artiste, par-delà les siècles ; mais aussi, parce que Bach est profondément religieux, Noa exprime dans ces textes toute sa foi en un avenir meilleur, et prie même, sur le célèbre thème de l’ « Ave Maria » de Bach/Gounod, la Vierge Marie de venir voir elle-même à quel point le monde va mal… :

« Ave Maria,

Where have you been hiding ?

Don’t you know we need you ?

Things are looking pretty bad down here… »

Chacun des textes des chansons de Noa - toutes ne sont pas des chants car certaines swinguent (ainsi de « No, Baby » sur le thème de la Badinerie de Bach) est un petit trésor de joie, d’optimisme, ou de louange - ce qui chez Bach - et Noa - est un peu la même chose…

 

Et je suis certaine que Jean-Sébastien himself aurait applaudi des deux mains - et se serait peut-être même mis à jouer lui-même du violoncelle ou de la guitare à la place de Maya Belsitzman ou de Gil Dor ! - tant l’ESPRIT des textes de Noa est fidèle à l’ESPRIT de Bach !

« Oh Mr. Bach you blow my mind

Though I may search I’ll never find

A way to understand that race

The way your melodies embrace

Like lovers do, so deeply true

(…)

I’m getty dizzy but oh God…

This makes me feel alive !

(…)

Hallelujah ! »

(« The Race », sur le thème de l’Invention n°1)

Le site de l’artiste : http://www.noasmusic.com


 

Ecouter tout l’album :


 

Related Posts

MUZZIKA ! Octobre 2019. Algérie : Souad Massi

06/10/2019

Voilà enfin le retour, au meilleur d’elle-même, de l’immense artiste algérienne Souad Massi ! Véritable coup de coeur que nous avions eu à la parution de son premier album,