MUZZIKA ! Octobre 2019. Israël : Noa, Letters to Bach

Israël : Noa, Letters to Bach, More Management

Sur France Musique il y a quelques années, un pianiste iranien déclarait que juste après Dieu, il y avait Bach, selon lui. Cet artiste était musulman, précisons-le…

« For me Bach is something absolutely unique », déclare pareillement l’artiste israélienne Noa : « what is amazing about Bach is : no matter who listens, and where and when, you cannot not be amazed, and taken, or thrilled… It is heart wrenching, it is happy, it is incredible ! And it does not matter who you are, where you live, how old you are : it is just a magical thing that this composer has done » (dans sa vidéo de présentation de l’album :

Et ce disque est un petit prodige, que Jean-Sébastien lui-même aurait certainement applaudi des deux mains ! Le principe ? Sur des mélodies connues de Bach - l’Invention n°6, le largo du Concerto pour piano n° 5 en fa mineur, etc. - Noa a posé ses propres paroles, de femme d’aujourd’hui, paroles qui balancent entre prière et dialogue : car ces « lettres à Bach » ont été conçues, nous explique-t-elle, comme une correspondance avec le génial artiste, par-delà les siècles ; mais aussi, parce que Bach est profondément religieux, Noa exprime dans ces textes toute sa foi en un avenir meilleur, et prie même, sur le célèbre thème de l’ « Ave Maria » de Bach/Gounod, la Vierge Marie de venir voir elle-même à quel point le monde va mal… :

« Ave Maria,

Where have you been hiding ?

Don’t you know we need you ?

Things are looking pretty bad down here… »

Chacun des textes des chansons de Noa - toutes ne sont pas des chants car certaines swinguent (ainsi de « No, Baby » sur le thème de la Badinerie de Bach) est un petit trésor de joie, d’optimisme, ou de louange - ce qui chez Bach - et Noa - est un peu la même chose…

 

Et je suis certaine que Jean-Sébastien himself aurait applaudi des deux mains - et se serait peut-être même mis à jouer lui-même du violoncelle ou de la guitare à la place de Maya Belsitzman ou de Gil Dor ! - tant l’ESPRIT des textes de Noa est fidèle à l’ESPRIT de Bach !

« Oh Mr. Bach you blow my mind

Though I may search I’ll never find

A way to understand that race

The way your melodies embrace

Like lovers do, so deeply true

(…)

I’m getty dizzy but oh God…

This makes me feel alive !

(…)

Hallelujah ! »

(« The Race », sur le thème de l’Invention n°1)

Le site de l’artiste : http://www.noasmusic.com


 

Ecouter tout l’album :


 

Related Posts

A Istanbul, les réfugiés syriens organisent un monde parallèle

10/08/2015

open3 110Des dizaines de milliers de Syriens se sont réfugiés à Istanbul. Ils s'y installent, ouvrent commerces et ateliers, ou n'y font qu'une halte de quelques mois, le temps de gagner de l'argent pour passer en Europe. La Turquie accueille deux millions de réfugiés et leur coexistence avec les Turcs n'est pas toujours facile. Reportage.

MUZZIKA ! Juin 2015

19/06/2015

mk juin 110Accordéon et flûte à l’honneur ce mois-ci. Une belle balade en Méditerranée que nous propose le Nafas Ensemble; un retour aux chansons napolitaines familiales pour l’accordéoniste François Castiello; autre accordéoniste, Sonia Rekis dans...

S.O.S Al-Hoceima

04/03/2004

S.O.S Al-HoceimaMardi 24 février, un tremblement de terre d’une magnitude de 6.3 degré sur l’échelle de Richter frappait la région d’Al.Hoceima, au Maroc, faisant selon les dernières estimations plus de 570 morts et plusieurs centaines de blessés. Depuis le tremblement de terre d’Agadir en 1960, qui avait fait 12.000 morts, le Maroc n’avait pas vécu de séisme plus meurtrier. Nous reproduisons ici l'appel à la solidarité lancé par le collectif « Sos Al-Hoceima » afin de venir en aide aux victimes.