Un réseau de femmes journalistes des deux rives de la Méditerranée


 

Federica Araco journaliste, a collaboré avec plusieurs magazines papier et en ligne (LiMes, Internazionale, Left). Elle a été responsable pendant  trois ans de la rédaction de The Trip Magazine, un trimestriel de voyages et photographies pour lequel elle a aussi travaillé à l’organization de projets et événements artistiques et culturels liés à la photographie. Entre le 2008 et le 2015, elle s’est occupé de la version italienne de Babelmed.net en qualité de journaliste dans le cadre d'enquêtes internationales, portant sur des thématiques liées au multiculturalisme et à l’exclusion sociale, aux phénomènes migratoires et aux questions de genres. Elle a également travaillé come traductrice du français et de l’anglais vers l’italien. En 201, elle a créé le blog de “voyages lents” slowsud.wordpress.com, òu elle publie, sans se presser, des articles, photo-reportages et récits sur la lenteur.

   
 

Stefanella Campana a été journaliste au quotidien La Stampa de Turin, et a tenu un blog sur la version online : Don.net. Elle a été de 2009 à 2016 responsable de l’édition en italien de Babelmed.net, ce qui lui a permis de collaborer à plusieurs Projets européens et Grandes Enquêtes.

Elle est auteur ou co-auteur de nombreux documentaires et ouvrages sur la condition féminine. Elle est aujourd'hui représentante de la Commission pour l’Egalité des Chances entre Hommes et Femmes (CPO) au sein de la Fédération Nationale des Médias Italiens (FNSI). Elle est également membre du réseau national GIULIA (Journalistes Unies Libres et Autonomes).

A ces divers titres elle organise depuis 2015 des sessions de formation pour les journalistes sur les questions de genre, et elle est régulièrement invitée à participer à des débats sur ces thèmes dans les médias.

   
 

Catherine Cornet est professeure d'histoire et culture du Moyen-Orient à l'Université Américaine de Rome. Elle concentre ses recherches sur l'art et le politique au Moyen-Orient. Elle écrit chaque semaine sur la presse arabe pour l'hebdomadaire de politique internationale italien 'Internazionale' et a appartenu à l'équipe éditoriale de Babelmed, à Rome, pendant sept superbes années.

   
 

Anaïs Delmas. Journaliste en formation à Sciences po Paris, curieuse des nouveaux médias et nouveaux modes de narration. J'ai pu collaborer avec Web Arts Résistances et Babelmed, notamment pour le reportage « Naissance de Medfeminiswiya, réseau méditerranéen pour l’information féministe », et lors du dossier « Femmes, corps et plage » à l'été 2018.

#societe #culture #feminisme  /  @Anais__Delmas  /  https://twitter.com/anais__delmas?lang=fr

   
 

Franceska. Journaliste indépendante, elle a parcouru son chemin dans la presse écrite, de la mise en page au reportage, de la la pige à la direction d’une agence régionale d’informations, de la petite brève à la grande enquête d’investigation. A participé à la création de titres éphémères ou durables, et à des rédactions qui ne l’étaient pas moins (éphémères ou durables, prestigieuses ou minuscules), dans la presse quotidienne, nationale et régionale, et dans de nombreux magazines périodiques. Poursuit son travail avec passion et rigueur en formant des jeunes et en se focalisant sur deux centres d’intérêt principaux : les mouvements féministes et les actions culturelles, en France, au Maghreb et en Afrique de l’Ouest. Constate tous les jours que quand les artistes et les femmes passent à l’action, le monde s’en porte mieux.

   
 

Nathalie Galesne est fondatrice des magazines en ligne babelmed.net et web arts résistances. Elle a été rédactrice en chef pendant 16 ans du site babelmed.net dédié aux cultures et sociétés méditerranéennes au sein duquel elle a coordonné de nombreux cycles d’enquêtes: le dernier en date portait sur les violences faites aux femmes en Méditerranée. Elle a collaboré également avec plusieurs médias dont la Rai, « Le Courrier de l’Atlas » et la revue « Gibraltar ». En octobre 2014, elle a reçu le Prix du Journaliste Méditerranéen pour son reportage : « Lampedusa, la tragédie d’une île ». Elle est l’auteur de plusieurs publications dont Syrie, éclats d’un mythe (Actes Sud, 2002). En dehors du journalisme, elle enseigne le français à l’Université.

   
 

Elizabeth Grech est traductrice autodidacte et travaille avec divers ONG et organisations artistiques et culturelles. Elle est consultante auprès du CIHEAM et chargée des relations internationales pour Mana Chuma Teatro. Elle est traductrice littéraire et traduit en français des poètes maltais contemporains. Certaines traductions ont fait l’objet de publications, d'autres ont été publiées dans des revues. Elle écrit de la poésie en maltais et a été éditée dans des anthologies ou des revues littéraires en plusieurs langues. Son premier recueil, bejn baħar u baħar a été publié chez Merlin Publishers à Malte en février 2019. Elle a été responsable de la page anglaise de Babelmed.net pendant trois ans.

   
  Hanan Kassab Hassan. Professeure syrienne et directrice de mémoires de Master et de thèses de Doctorat, à l’Institut d'Études Scéniques, audiovisuelles et cinématographiques (IESAV), à l’Université Saint Joseph de Beyrouth (Liban).
En plus de sa longue carrière académique, Hanan a été Professeur à l’Université de Damas, Doyenne de l'Institut Supérieur des Arts Dramatiques de Damas; Directrice Générale de l'Opéra de Damas; Commissaire Générale de Damas Capitale Culturelle du monde Arabe en 2008; membre du comité stratégique du Conseil Culturel de l'Union pour la Méditerranée en France, et membre du conseil d’administration du Fonds Roberto Cimetta pour la mobilité. Kassab Hassan a été plusieurs fois consultante externe à l’UNESCO (FIPC et à ICH); et a publié plusieurs recherches dans le domaine du théâtre et de la culture, dont le Dictionnaire des Termes et Concepts du Théâtre et des Arts du Spectacle. Elle a traduit également vers l’arabe des pièces de théâtre de Genet, Koltès et Beckett. Elle collabore à Babelmed en tant que journaliste et traductrice depuis plus de dix ans.
   
 

Ghania Khelifi. Ancienne rédactrice en chef du quotidien algérien Liberté, journaliste politique, Ghania Khelifi est également chargée de mission égalité Hommes-Femmes en France où elle vit. Titulaire d’un DESS sur l’œuvre et le parcours de Kateb Yacine, elle a signé la première rétrospective lui étant consacré à Alger en 1991, « Kateb Yacine, poèmes et éclats », au tout début de la décennie noire. Spécialiste de la société algérienne, elle collabore à Babelmed depuis sa création.

   
 

Nadia Khouri-Dagher est libanaise et journaliste-reporter, spécialisée sur le monde arabe, les pays du Sud et le multi-culturalisme. Elle collabore à BAB depuis 2007, et a notamment créé la rubrique « MUZZIKA ! » à cette date.

Diplômée de l’Essec et Docteur en Economie du Développement, elle a d’abord été chercheur en sciences sociales auprès de l'IRD, et son doctorat est le fruit d'une enquête de 2 ans auprès des femmes, sur la survie des familles dans un quartier pauvre du Caire.

Elle est auteur ou co-auteur d’une quinzaine d’ouvrages, parmi eux : « Beyrouth au coeur » ; « Hammam & Beaujolais » ; « L’islam moderne - Des musulmans contre l’intégrisme ».

Elle a créé le premier mensuel féminin oriental en France - YASMINA ; été journaliste au mensuel SOURCES de l’UNESCO ; et collaboré à : Le Monde Diplomatique, Le Monde Magazine, Jeune Afrique, RFI, TV5, Al Ahram Hebdo, El Watan, El Pais, Le Soir, etc.

Son site : www.au-coeur-du-monde.com

   
 

Cécile Oumhani est poète et romancière, elle écrit entre les lieux et les langues, explorant l’absence et l’éloignement qui l’ont marquée. Elle a été enseignant-chercheur à l’Université de Paris-Est Créteil. Plusieurs prix ont récompensé son œuvre, dont le prix Afrique méditerranéenne Maghreb de l’ADELF 2016 pour son roman Tunisian Yankee et le prix européen Virgile 2014 pour l’ensemble de son œuvre. Parmi ses romans : Une odeur de henné, Les racines du mandarinier, Le café d’Yllka et L’atelier des Strésor, tous parus chez Elyzad. Parmi ses recueils de poèmes : La nudité des pierres chez Al Manar, Passeurs de rives aux Editions La Tête à l’Envers, Marcher loin sous les nuages aux Editions APIC à Alger et Mémoires inconnues, à paraître en avril 2019 aux Editions La Tête à l’Envers. Elle est membre du comité de rédaction de Siècle 21 et collabore à Apulée. Elle est membre du Parlement des Ecrivaines Francophones, dont la première session s’est tenue à Orléans en septembre 2018.

   
 

Nejma Rondeleux a été journaliste pendant six ans à Alger où elle a participé au lancement du site d'information Huffington Post Algérie et de la webradio Radio M. En mobilité permanente entre la France et l'Algérie, elle contribue à divers projets journalistiques de part et d'autre de la Méditerranée.

#environnement #portraits #résistances

@chloeRDX

   
 

Marianne Roux. Française orientalement modifiée avec pour symptômes une addiction sévère à Amin Maalouf, aux films de Samia Gamal & Farid Al Atrache, au zaatar et aux expressions "ma3lesh" et "Incha Allah". #Egyptomaniac

   
 

Sana Sbouai est journaliste depuis plus de 10 ans. De 2011 à 2015 elle vit en Tunisie, y fonde un média : Inkyfada, couvre les luttes pour les droits humains et les libertés individuelles. Depuis elle passe son temps entre Paris et Tunis et continue de s'intéresser aux questions de société. Elle est rédactrice en chef de Babelmed depuis plus d’un an.

#justicesociale #egalite #migration

@SanaSbouai

   
  Cristiana Scoppa

 

Related Posts

BABelmed, histoire d’un média indépendant

23/09/2019

Né au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 dans une période de crispation, Babelmed a voulu contrecarrer la logique de haine, portée par les théories néoconservatrices du choc des civilisations, en rendant compte, jour après jour sur le web, de la richesse culturelle des sociétés méditerranéennes et en se faisant l’écho des grands débats qui traversent cette région. Sa ligne éditoriale est basée sur une conception de l’information indépendante, décloisonnée et plurielle.

BABelmed fait peau neuve

23/09/2019

Pour ses dix-huit ans, BABelmed - le magazine en ligne des cultures et des sociétés méditerranéennes- fait peau neuve. Ses quelques 10.000 articles sont accessibles sur portables et tablets, tandis que sa navigation se déploie maintenant selon trois grandes sections…