(Re)Prendre la terre

 
Prendre la terre, comme on prendrait les armes.

Reprendre la terre, comme on prendrait son dû.

Voici un tour de terre, autour de la mer. Des femmes nous racontent, nous montrent, comment elles se sont tournées vers la terre, ou y sont retournées.

De manière physique et spirituelle elles font une place à la vie en plantant des graines, en retrouvant leurs racines, en préservant leur terre.

En Palestine Suad Amiry est architecte et se consacre depuis 20 ans à la sauvegarde du patrimoine bati palestinien. Elle préserve ainsi l'identité en préservant les pierres. En Italie, à Rome, les femmes sont les grandes protagonistes d'un mouvement citoyen qui s'est lancé dans une guerilla du vert, en semant et plantant partout dans la ville, elles nous racontent... Enfin en Tunisie Rim Mathlouthi journaliste franco-tunisienne a pris la tête de l'Association Tunisienne de Permaculture. Une manière de renouer avec son identité et avec la terre-mère.

Related Posts

Tour d’horizon des deux rives : l’aide alimentaire sous le confinement

25/05/2020

L’aide alimentaire qu’elle soit sous la forme de la collecte de denrées ou bien par les dispositifs de distributions (banque alimentaire, de distribution de colis, de livraison à domicile etc.), a pris un essor considérable depuis le début de la crise sanitaire et principalement avec les mesures de confinements. 

Femmes: avoir 20 ans en Méditerranée

05/06/2008

Femmes: avoir 20 ans en MéditerranéeRome 20.5.2008La table ronde organisée au cercle de la presse étrangère de Rome, du 20 mai.

Enquête n°1: Jeunes Méditerranéens

24/02/2010

Enquête n°1: Jeunes MéditerranéensTout au long de l’année 2010, Babelmed et ses médias partenaires réaliseront un vaste cycle d’enquêtes sur les jeunes vivant dans 11 pays de la Méditerranée: Algérie, Egypte, Espagne, France, Italie, Liban, Malte, Maroc, Palestine, Tunisie, Turquie. “Portrait d’une génération”, “Migrations”, “Conflits”, “Création” sont les 4 grands axes thématiques d’une série de reportages, d’interviews et d’histoires nous permettant de mieux pénétrer dans l’univers des jeunes Méditerranéens. Ce projet éditorial est soutenu par la Fondation Anna Lindh et la Fondation René Seydoux.